Les Monkey Business à Boulogne

Dans mes archives, j'ai retrouvé cette vidéo des Monkey Business en répétition à Boulogne dans un studio qu'ils louaient à la Ville. Nous sommes vraisemblablement en 1991 et le groupe "démarre" son aventure. Dans les premières secondes on voit Bruno jouer de la batterie et c'est un assez juste reflet de l'énergie qu'il y mettait. Quelque chose d'assez animal qui était une véritable force d'entrainement pour les autres membres du groupe. Un peu plus loin, Yannick (à la basse) apparaît avec un look assez étonnant façon "Manchester Tribal". Une belle énergie aussi. On appréciera, enfin, les magnifiques rouflaquettes de David. D'autres vidéos issues de cette répétition sont à venir !
-

Vince Taylor !

3e tître de Vince Taylor publié en ces augustes colonnes. Ce coup-ci, il s'agit d'un live (assez inaudible, désolé) datant de 1975.Vince est accompagné par "Rock'n'Roller" un groupe qui a, à son actif, des albums datant de 1976 de 1980 (et quelques singles). Ce groupe (avec un tel nom)  a toujours été à contre-courant, d'abord en pleine vague prog' puis face à la déferlante punk. Mais bon, rocker un jour, rocker toujours. A noter que c'est le producteur/découvreur (Jacques Wolfsohn) de Johnny qui les a signé chez Vogue. Allez hop, voici Vince avec une petite reprise de Gene Vincent ! Pour plus d'infos sur Rock'n'Roller, c'est ici !
-

Jean-Pascal

"Jean-Pascal et la France" est LE tube des Blessed Virgins. Si on peut parler de "tube" pour les Blessed Virgins. Un morceau que l'on trouve sur toutes les compilations thématiques sur le rock français des années 80 et sur leur unique LP studio. Un morceau "touchant" puisqu'il aborde le désespoir ordinaire :
"Jean-Pascal n'a jamais, jamais cessé de vivre,
On le lâche de partout, c'est bien compréhensible
Un humain ça travaille, Jean-Pascal il écrit
La France ça ne s'écrit pas, la France ça se construit
Mon pauvre Jean-Pascal dans ton cerveau ça danse
Mais que fait donc Jean-Pascal pour la France ?"

Nous sommes le vendredi 25 Avril 1986 au Fahrenheit à Issy-les-Moulineaux.
-

André Popp, encore

3e extrait de l'album d'André Popp "André Popp Around The World", voici "El Puchero". Un tître lié à la gastronomie puisque le "Puchero" est une sorte de pot-au-feu sud américain. On est bien sûr dans une ambiance un peu latino pour cet album qui se veut un tour du monde musical !
-

Le Futur selon Rita Mitsouko

En ce moment, on reparle beaucoup des Rita Mitsouko, réédition oblige de la discographie du groupe. J'en profite pour publier un nouvel extrait du live des Rita à Angers en Juillet 1985. Ce coup-ci, il s'agit de "Le Futur N°4" extrait de leur album de 1984 (sans doute, le plus "connu" de leurs albums).
-

Olivier Despax

Et si on parlait d'autre chose. Olivier Despax est un mystère pour moi. Une belle gueule, un vrai talent de guitariste, une petite réputation... Mais le gars n'a jamais eu aucun succès malgré une discographie plutôt dense (principalement des ep et des singles, beaucoup de variétés, un peu de rock). Le truc, c'est qu'il n'a jamais eu de véritables tubes. On le connaît surtout pour son "aventure" avec Brigitte Bardot. Et puis en 1974, après de longues années de lutte, il meurt d'une leucémie. Plus étonnant encore, il n'a jamais été ni compilé, ni réédité. On trouve parfois certains de ses tîtres sur des compilations et seul son premier album avec les Gamblers a été réédité par Magic. Voici un instru., une reprise de Duane Eddy, extrait de son premier single sorti en 1962 (L'Homme à la Guitare). Un e.p. étonnant puisque la pochette est un pastiche d'une couverture de Série Noire. La photo qui illustre la vidéo a été prise lors d'un concert des Gamblers. Sacha Distel est en guest star (un peu le même profil que lui) et Claude François jouait des percussions pour le groupe.
-

Un inédit des Chinaski's

Il faut se rappeler qu'à cette époque, nous écoutions tout ce qui venait de Manchester :  Stone Roses ou Happy Mondays. D'ailleurs, nous étions tous présents à leur concert du 1er Mars 1991 à la Cigale. Un poil pathétique, cette soirée... Un dj pendant 45 minutes suivi du groupe un poil faiblard. Sans parler du chanteur Shaun Ryder en train de revendre, à la sauvette, des places devant la Cigale. Histoire de financer sa dope. Bref, cet inédit des Chinaski's emprunte au répertoire des Happy Mondays (pour les paroles). Franck m'en voudra certainement d'avoir publié cette ébauche, pour autant, il serait franchement dommage de passer à côté de ce tître à la beauté (et à la fragilité vocale) typique de ces années et de ce groupe (que je redécouvre avec beaucoup de plaisir).
 -

One on One

Encore un extrait de la première démo de Seaton. Le groupe enfonce le clou avec ce tître parfaitement... Si j'osais... "New Wave". Comme on disait à l'époque. Le visuel est, pour une fois, un focus sur une seule personne : Toto Rigelstein, le guitariste du groupe. Et c'est, bien sûr, l'œuvre de Fabrice Plas !
-

The Knitters, live !

The Knitters est un "super" groupe qui comprenait à l'origine des membres de X (Exene, DJ et John Doe), le groupe punk californien, Dave Alvin des Blasters et un membre du groupe The D.I.s. Les "Tricoteurs" jouent de la country, reprennent la Carter Family, Merle Hagard ou Leadbelly. C'est d'ailleurs le cas avec ce "Rock Island Line" qui a déjà fait le bonheur de Lonnie Donegan, Johnny Cash ou la Mano Negra. Les Knitters n'ont enregistré que 2 albums (un en 1985 et un en 2005). Nous sommes à Hollywood, le 26 Juillet 1983...
-

Les bouchers de Verdun

Nous sommes à Bordeaux (au Chat Bleu), en Décembre 1985 et Cérémonies se lance dans les "Bouchers de Verdun". Un tître écrit par Franck et le groupe mais qui "emprunte" (avec mon total accord) quelques mots à mes poèmes. Par exemple, dans le refrain Franck chante "Un hiver mal placé dans mon été"... A l'origine, j'avais écrit "Un hiver mal placé entre deux étés"... Etc. C'est dire si cette chanson et certaines de ses sonorités me sont précieuses. Cette version, particulièrement énergique, est une bonne illustration du son du groupe à son top !
-

Du béton sans prière

Nous sommes le vendredi 25 Avril 1986  au Fahrenheit (à Issy-les-Moulineaux) et les Blessed Virgins se lancent dans un "Du béton sans prière" déjà présent sur leur live de 1986 : "Jour de Fête". Un autre très bon tître du power trio !
-

King Uszniewicz & His Uszniewicztones

Qui n'a jamais écouté King Uszniewicz ne connaît rien au rock and roll.  On imagine, d'ailleurs, que Lux des Cramps a du découvrir cette star de l'"Outsider Music" avant tout le monde et s'en inspirer. Plusieurs albums sont sortis du King chez Norton, le label de Miriam Linna membre fondatrice des Cramps (justement) et batteuse des Zantees. Ici, il s'agit d'une reprise des Novas, "The Crusher"... Tître également repris par les Cramps. Au final, rien de très inédit mais, pour moi, un vrai choc auditif que j'aimerai partager, aujourd'hui. Ce tître a été enregistré dans un garage entre 1973 et 1976 dans la banlieue de Détroit. Comme le dit Kub Coda dans les notes de pochette : "Qui a dit que les années 70 avait été un complet gâchis musical ?." Si vous aimez, je vous invite à acheter les 3 albums disponibles !
-

Lyar (les produits dérivés)

Voltaire à Bordeaux

J'ai déjà publié une version de "Voltaire" live à Bordeaux au Chat Bleu en Décembre 1985. Quel est donc ce mystère ? Les deux versions sont différentes (on peut écouter l'autre ici-même). Si dans les deux cas, Franck se plante sur l'intro., j'imagine que l'autre version déjà publiée correspond à celle jouée pendant le rappel ! Je précise que ces 2 versions proviennent de ma captation et que j'ai également une version "soundboard" du concert que je ne manquerai pas de publier à un moment ou à un autre !
-

Neon Campfire, une vidéo inespérée

J'ai publié la semaine dernière une vidéo live des Neon Campfire et au bout du clip que j'ai récupéré, il y avait un second tître quasiment caché. Un miracle puisque j'ai perdu toute la vidéo d'origine. Voici, pour le plaisir, "Jungle Noogie", live en Décembre 2010 à Paris ! Comme la première vidéo, j'ai retravaillé le son (et un peu l'image) !
-

Mickey Blow au top

Nous sommes un samedi après-midi de Juin 1989, à Cachan. Un gigantesque bœuf est organisé pour fêter les 35 ans de François Alysse. Les Stunners, des potes de longue date, sont aussi présents. Cette fois-ci, la petite troupe se lance dans un long morceau de 8 minutes que je n'ai pas vraiment réussi à identifier. Philippe B. répète qu'il a du "muscle" et Mickey Blow, harmoniciste bien connu, se lance dans une longue improvisation de toute beauté. Ce morceau me fait penser à du Little Steven ou à un groupe de ce genre... Entre r'n'b et soul, avec une bonne dose de FM. J'ai cherché, mais je n'ai pas trouvé. Peut-être s'agit-il d'une complète improvisation ! Va savoir... Si vous reconnaissez ce tître, n'hésitez pas à me le faire savoir !
-

Encore l'hiver !

Là encore, il s'agit de la 3e version de "C'est l'Hiver" des Chinaski's que je publie dans ces augustes colonnes. On pourra donc comparer avec cette version ou celle-ci ! Dans cette 3e version, on appréciera la batterie de Christou plutôt en avant... Ce qui est une première pour les Chinaski's. Jusque là, voici ma version préférée et, once again, merci à Gordon pour ces documents !
-

Resurrection

Voici un tître des Neon Campfire qui apparaît sur l'album "Resurrection", abum "compagnion" des "Bunny Tracks". Une co-production d'i-breed, un studio de design ayant appartenu à Marc-André (guitariste des Fricotins, Nouveaux Monstres et Monkey Business). Le design est l'œuvre du talentueux Guillaume Boitelle. On pourra toujours se procurer ces deux albums sur iTunes ou sur d'autres plateformes numériques !
-

Au fond des Rues

Voici un autre classique des Blessed Virgins présent sur leur album "Jour de Fête", enregistré live. Le visuel que j'ai utilisé est la pochette du 45 Tours sur lequel apparaît ce "Au fond des Rues" et qui était glissé en bonus dans l'album. On peut y lire les paroles plutôt étonnantes de cette chanson. Quoi qu'il en soit nous sommes le vendredi 25 Avril 1986  au Fahrenheit (à Issy-les-Moulineaux).
-

Des nouvelles récentes de Panik LTDC

Voici une vidéo, réalisée il y a peu, de Panik LTDC. Panik a toujours été dans l'univers des bouloupiens, ne serait-ce qua par les liens de parenté entre le batteur de Cérémonies (puis Monkey Business) et le chanteur du groupe. Et puis, les Monkey Business et David Rosane ont partagé des scènes à maintes reprises avec eux. Il y a peu, Panik a sorti un nouvel album. Ce qui n'était pas arrivé depuis... Leur mini album de 1983. Un disque devenu "mythique". En ragardant dans Discdogs, il semblerait que Panik se soit séparé en 1986 et reformé en 1990 et 1994... Puis finalement en 2008. Bizarre, je les ai toujours connu en train ou allant répéter. Aujourd'hui, le guitariste historique (et beau-frère du chanteur) a jeté l'éponge. Seul reste Christian Panik, le chanteur "historique". Dans cette vidéo, le groupe reprend la "scie" d'Edith Piaf qu'ils ont enregistré il y a bien longtemps pour une obscure compilation. Un des rares points commun qu'ils ont avec Johnny Hallyday (ce "Je ne regrette rien"). Point commun qu'il faut mieux garder pour soi !
-