Affichage des articles triés par pertinence pour la requête Bashung. Trier par date Afficher tous les articles
Affichage des articles triés par pertinence pour la requête Bashung. Trier par date Afficher tous les articles

Bashung, bien sûr !

Difficile de ne pas parler du rock français des années 80 et de ne pas aborder le cas Bashung. Alain et son complice Boris Bergman ont réinventé l'écriture rock grâce à leur poésie tout à fait particulière. Souvent imitée, rarement égalée. J'ai adoré sa trajectoire jusqu'à "Novices". Ensuite, j'ai décroché même si je l'ai vu au moins et en tout 3 fois en live. La tournée "Play Blessures" restant à jamais gravée dans mon cœur de jeune homme. J'ai d'ailleurs publié ici-même une photo rare de l'amie Pascale de Laubier prise lors de ce concert mémorable au Casino de Paris en 1983.  Je cherchais depuis un moment quelque chose de rare à partager... Et je suis tombé dans mes archives sur ce "Malédiction" live au Printemps de Bourges en 1987.

Panik reprend Bashung

Sur leur dernier LP sorti en 2018, Panik LTDC reprend Alain Bashung. C'est assez drôle de penser que ces purs et durs adaptent un des fleurons de la variété française !
-

Bashung au Casino de Paris

Le Mercredi 26 Janvier 1983, Alain Bashung joue au Casino de Paris son "Play Blessures" (co-écrit avec Gainsbourg). Ambiance sombre et rock and roll. J'y étais. Mon amie Pascale de Laubier, à qui on doit ce magnifique cliché, aussi !
-

Sur un malentendu

Nous parlions, il y a peu,  du studio Bleu Petrol (fondé par Marc-André et Franck - où travaillait Pascal B et Dgé)... Voici le film réalisé par Frédéric Dussoubs en Super 8 avec Franck au stylisme. Ce film (qui tourne autour du bleu) a été diffusé lors d'un salon de la créa publicitaire. Il se trouve, également, que le dernier album d'Alain Bashung (avant de mourir) se nomme "Bleu Pétrole" et que du coup, 20 000 personnes ont cru voir un clip extrait de cet album en visionnant cette vidéo. Mais, on n'en veut pas à Bashung d'avoir pompé ce si joli nom et d'être mort juste après ! Sur un malentendu, Bleu Petrol a finalement eu l'audience qu'il méritait. Bleu pour Matisse et Petrol pour "That Petrol Emotion".
-

Mine de rien (un rien te mine)

Encore une autre démo de François Alysse... Faite à la maison (dans le sous-sol de sa maison de Vanves). François joue de tous les instruments et on appréciera la section de cuivre jouée au synthétiseur en attendant de pouvoir l'enregistrer "pour de vrai" en studio. Je crois me souvenir que cette démo avait été présentée à Phonogram dans l'espoir de donner une suite à son unique single "Pas Les Os". Une chanson dans le pur style de François qui supporte plus bien la réécoute ! Les paroles sont pas mal même si elles lorgnent vers un Bashung alors très à la mode. La photo qui illustre la vidéo représente son home studio actuel (et sa fameuse Fender Coronado II).
-

Le clip de Beu Petrol

Bleu Petrol était un studio de création fondé par Frank War et moi-même dans les années 80... Tout ceux qui y ont travaillé étaient musiciens, c'est tout dire. Nous avons participé à un salon de la création publicitaire et pour animer notre stand nous avons réalisé cette vidéo en Super 8. Lorsque j'ai publié ce clip sur le profil d'i-breed (mon dernier studio de design), j'ai fait un carton avec plus de 20 000 vues... Simplement parce qu'avant de mourir Alain Bashung avait enregistré un album portant le nom "Bleu Pétrole". Sur un malentendu... Voici une nouvelle version à laquelle j'ai ajouté un peu de musique (la géniale Suzane Ciani) datant de la même époque...
-

L2G

Pourquoi publier sur cet obscur artiste de variétés des années 80 ? Simplement parce qu'à la sortie de l'album (en 1982), j'ai été invité à son concert de lancement au Forum des Halles. C'était un de mes premiers concerts, tout seul comme un grand et j'en garde un très bon souvenir. Du concert et de l'album de ce Laurent de Gaspéris. A la réécoute, 37 ans après, c'est une autre paire de manche. On sent dans cet album l'influence (un poil laborieuse) d'un Bashung qui venait juste "d'exploser" entrainant avec lui des hordes de copieurs plus ou moins inspirés. Bien avant, L2G (pour les intimes) a œuvré pour un groupe prog. français années 70 : Treponem Pal (le même nom que le groupe industriel français). Laurent a aussi œuvré pour Odeurs et en temps que musicien de studio. Mais  revenons à cette tentative solo qui ne rencontra aucun succès ainsi que ses deux singles de 1984 et 1989. Idem du single sorti sous le nom de Docteur Jones. C'est donc en temps que "pro" (arrangeur, producteur, requin de studio... Etc.) que Gaspéris a fait carrière. On trouve dans son œuvre plutôt "diverse" un remix techno de "La Bonne du Curé" d'Annie Cordy ou la participation à un album des Gipsy Kings...
-

Le duo gagnant (4)

Il m'a fallu demander directement à Jean-Yves quel était le tître de cette chanson. Après plusieurs écoutes, la lumière est revenue. Il s'agit d'un adaptation un peu étrange de "Vertige de l'amour" d'Alain Bashung. Rappelons que ces démos du Duo Gagnant sont des propositions de reprises faites à Marc-André pour son mariage. La source audio de cette démo était tellement crado que j'ai été obligé de tout passer en mono... Il n'empêche, j'adore l'esprit de ce groupe éphémère ! La photo qui illustre la vidéo est toujours l'œuvre de Bertrand Stark.
-

Mademoiselle Arnaud

Mademoiselle Arnaud est un projet que l'on doit à notre ami Edouard. Il y a mis beaucoup d'énergie et de temps et, malheureusement, n'a pas eu beaucoup de retours. Pour sa part, Marc-André a réalisé le design de la pochette et travaillé sur le concept global au niveau de l'ambiance visuelle. Ambiance visuelle qui devait tourner autour du cinéma de la Nouvelle Vague. Mademoiselle Arnaud est une comédienne qui voulait - à tout prix - réussir. Alors, la chanson...  Pourquoi pas ! C'était un moyen comme un autre. Des énergies et énormément de moyens mobilisés... Mais à la fin, Mademoiselle Arnaud a littéralement disparu laissant tout le monde en plan... Pour changer de vie et changer d'amis. Je crois que c'est à l'occasion d'un concert (son dernier concert) quelle donna au Festival des Batignoles que quelque chose s'est "cassé" entre elle et tous ceux qui l'a suivait. Cette très jolie fille n'avait, en réalité, rien à dire. Et ça se voyait en live. Tout était emprunté chez Mademoiselle Arnaud et les textes de ses chansons (désolé Edouard) ne faisait qu'en rajouter. Trop d'influences Bashung et de surréalisme qu'elle ne comprenait pas. Pour ma part ce concert reste un de mes pires souvenirs. Aux dernières nouvelles, Mademoiselle Arnaud n'est toujours pas célèbre.
-