Affichage des articles triés par pertinence pour la requête new Order. Trier par date Afficher tous les articles
Affichage des articles triés par pertinence pour la requête new Order. Trier par date Afficher tous les articles

New Order

Cela fait un moment que je cherchais quelque chose à publier sur New Order. New Order a qui l'on doit "Ceremony" tître qui a inspiré "Cérémonies" dont j'ai déjà beaucoup parlé. New Order est un groupe à part d'abord parce que la bande à Albrecht a réussi la fusion entre musique de danse et rock avec un succès international. En suite parce que sa première mouture : Joy Division est également mythique et fondateur. Bref, un sans faute. On pourrait également parler de son univers visuel associé au génial Peter Saville et au label Factory. On pourrait aussi parler des concerts du groupe qui sont une grand messe pour tous les fans. Et dieu sait qu'ils sont nombreux. J'ai eu le plaisir de les voir deux ou trois fois sur scène et à chaque fois ça a été un grand moment. Pourtant ce ne sont pas de grands showmen (à part, peut-être, Peter Hook). Le morceau que je publie aujourd'hui est un bœuf en studio lors de répétitions (entre 1981 et 1984) et comme pour tous les groupes de rock, ça tatonne, ça hésite, c'est pas très juste... Bref c'est loin de leur métronomique musique de danse électronique. Pourtant tout est là... Pour les fans seulement parce qu'au bout d'un moment ça prend un peu la tête !

Pourquoi Cérémonies ?

Pour ceux qui se demanderaient pourquoi Cérémonies s'appelait Cérémonies, voici la réponse sonore. J'ajouterai que ce morceau fait particulièrement bien le lien entre Joy Division et New Order. Les deux formations l'ont joué. Au milieu des années 80, Joy Division était très underground et n'était pas encore devenu une collection de tee-shirt pour H&M. Quant à New Order, ils avaient déjà cette aura culte avec un je ne sais quoi de "fun" en plus.
-

Alice Merveille

 Voici Alice Merveille, un autre groupe new-wave français des années 80. Alice Merveille s'est formé en 1983 autour d'un certain Marc Sapolin (en provenance de Besançon) qui est apparemment encore en activité (et qui anime un groupe Facebook appelé Alice Merveille). D'après une coupure de presse d'époque : "Le groupe existe depuis 1983 et connait sa formation actuelle depuis Mars 1985. Les influences principales viennent de la New-Wave anglaise, mais les textes se veulent en français. A long terme, le groupe cherche une couleur et une identité propre façon Bashung ou New Order, mais il faut mûrir et trouver sa propre voie." Autres infos extraites de ce petit article, il existerait un clip en animation pour "Mister Look" et le groupe (à priori un quatuor) aurait tourné à Paris et en région parisienne en 1987. Aujourd'hui, je publie la Face A du premier 45 Tours (il existe un 2e 45 Tours et une participation sur la compilation "Rock Sous Bois"). Bizarrement, on trouve plutôt la Face B de ce single auto-produit sur YouTube.

The Wake

Après avoir découvert Joy Division et New Order, j'ai bien sûr beaucoup écouté les productions du label Mancunien Factory : Durutti Column, Section 25,  Happy Mondays... Et The Wake. J'ai d'ailleurs usé jusqu'à la corde leur album : "Talk About The Past". The Wake a la particularité d'avoir sorti des disques sur deux labels myhiques : Factory...  Et Sarah Records. C'est dire si le groupe a une aura particulière. Pascal B. avec qui j'ai eu le plaisir de jouer dans les Fricotins était (est ?) un grand fan des productions Sarah Records et je me souviens de nos discussions enflammées à propos de ce label qui incarnait une certaine idée de la "Pop". Soit cet étrange mix entre passé (les swingin' sixties) et présent (de l'époque) : new-wave et punk rock. Voici donc la démo d'un single de The Wake sorti chez Sarah et qui bizarrement sonne beaucoup mieux que sa version "def". Cette démo est extraite d'une obscure compilation sortie en K7 à l'époque.

Ian McCulloch (2)

En écoutant la fin du concert de Ian McCulloch dont j'ai déjà publié un extrait ("I Know You Well"), je me suis rendu compte que leader d'Echo & The Bunnyment s'attaquait au standard de New Order : "Ceremony". Une reprise plutôt gonflée (surtout à l'époque) et qui avec la distance sonne plutôt bien. La voix de Ian apportant un petit quelque chose en plus. Une très jolie découverte...

Ad Infinitum

Voici une bizarrerie du fameux label mancunien Factory. Sur le papier, Ad Infinitum est la parfaite fusion entre deux de mes centres d'intérêt : les instros sixties (via le tube du génial Joe Meek) et les groupes de Manchester via cette formation éphémère comprenant un Stockholm Monster et un A Certain Ratio. Le tout produit par Peter Hook de New Order. Donc tout y est pour ce single sorti en 1984 (sous la référence Fac 86) sauf l'essentiel... L'âme et le groove. Le résultat est tellement aseptisé que ça n'a pas vraiment d'intérêt. Dommage. Ce single apparaît déjà sur YouTube dans une version qui craque beaucoup plus que la mienne. Pour les fans de Factory, uniquement.

Deux de 2, un dernier pour la route

 Voici le dernier morceau de la formation éphémère : Deux de 2. Ce coup-ci, je ne joue quasiment pas de guitare sur ce tître encore une fois très inspiré de New Order. Peut-être un morceau à travailler pour une prochaine répétition qui n'a pas eu lieu.

Deux de 2 (N°2)

Voici une deuxième démo de ce groupe éphémère dans lequel j'ai joué au début des années 90. Ce coup-ci il s'agit d'un morceau chanté (en yahourt) qui témoigne de notre passion pour New Order. Un peu sur la défensive et surtout ayant peur de faire mal, je ne joue que sur la dernière partie du morceau que j'ai baptisé "In Your Eyes".
-

Deux de 2

C'est avec une certaine joie que j'ai retrouvé ces enregistrements. Nous sommes au début des années 90, je joue avec Véronique, Pascal et Yannick dans les Etc's mais je suis toujours à l'écoute d'autres expériences musicales. Je ne sais plus trop comment, on me présente ce jeune homme bien sous tout rapport (le fiancé d'une collègue de travail ou une relation de Véronique peut-être) qui fait de la musique tout seul chez lui avec un synthétiser. Il m'invite à taper le bœuf et très vite nous nous trouvons des goûts communs dont un amour absolu pour New Order. J'ai du jouer avec lui (pardon, je ne me souviens plus de son nom) deux ou trois fois assis parterre dans son salon. Je me souviens que c'est très facile et très évident. Dommage, ça n'ira pas beaucoup plus loin que ces enregistrements qui avec le recul sonnent pas mal du tout. Un rendez-vous manqué. Je ne crois même pas que nous voulions former un groupe mais j'ai toujours eu en tête ce nom : Deux de 2 avec l'accroche suivante "Deux de 2, ça fait trois".
-

They Walked In Line (façon Disco)

Toujours extrait des archives de Gordon, le bassiste de Cérémonies... Voici une intéressante version du morceau emblématique de Joy Division : They Walked In Line. Tempo soutenu et presque sautillant, on est plus proche de New Order que du groupe de Ian Curtis. A qui j'en profite pour rendre hommage à travers la photo utilisée dans la vidéo. Pour l'occasion, je me suis permis de renommer ce morceau : "They walked In Line The Disco Way".
-

Kakhokaïne, morceau final !

Voic le 3e et ultime morceau de Kakhokaïne en ma possession. Je ne sais toujours rien de ce "side project" de Gordon. Si ce n'est qu'un certain Kakho y jouait. Je ne me souviens pas de lui (vaguement de son nom). Cette fois-ci, on est plutôt sur un feeling plutôt reggae du fait de l'utilisation d'un Melodica (sans doute par Gordon). Clavier cher à Augustus Pablo et... New Order.
-

Kakhokaïne

Voici retrouvé au fond de mes archives sonores, un "side project" de Gordon. Gordon, super bassiste de Cérémonies... Etc., est la pierre angulaire de ce groupe dont je ne me souviens absolument pas. Je suis sûr d'avoir bientôt des détails (je ne manquerai pas de vous les partager). Voici donc un instru. de Kakhokaïne dont je ne connais pas le nom (on sent l'influence de New Order, mais pas que).
-

Le Sexe des Anges

Voici une formation finalement "éphémère" constituée de Gordon à la basse, Pascal Rascoussié aux synthés et de Franck au chant. Gordon et Franck jouaient originellement dans Cérémonies. "Mon Héroïne" est extrait d'une démo 4 titres produite par le Sexe des Anges en Janvier 1999. Je crois me souvenir que le groupe a fait quelques concerts avant de donner naissance aux Chinaski's. Sur ce tître, on assiste à la fusion entre techno et variété française (avec un zeste de New Order, normal... C'est là d'où nous venons). La pochette est bien sûr l'œuvre de Franck. A la réécoute, ça a vraiment bien vieilli !
-