Affichage des articles triés par pertinence pour la requête Jacno. Trier par date Afficher tous les articles
Affichage des articles triés par pertinence pour la requête Jacno. Trier par date Afficher tous les articles

Jacno (1)

Si aujourd'hui Jacno est encensé, présenté comme un des pères de la techno et de la pop "moderne" et électronique française... ça n'a pas toujours été le cas. A tel point qu'il a fini tout seul et un peu dans l'oubli général. J'ai, bien sûr, adoré les Stinky Toys et surtout le duo Elli & Jacno. Jacno que l'on a surnommé ainsi parce qu'il fumait des gauloises et que le paquet était signé Marcel Jacno, grand designer autodidacte français. C'est difficile de trouver du rare ou de l'inédit concernant le dandy mais en fouillant sur YouTube, j'ai trouvé ce single datant de 1985. Soit un an après la fin du duo. La face A est co-écrite avec Françoise Hardy tandis que la face B l'est avec Etienne Daho. Daho qui a produit ce single et on notera que Vincent Palmer (Bijou) est à la guitare. Tout est en place pour un single d'exception mais au final, c'est franchement pas terrible... Voir complétement à côté ! Si on trouve aussi peu de traces de ce single sur Youtube, c'est que soit il est très rare, soit les chiens de garde de Daho veillent pour qu'il n'apparaissent jamais sans le consentement du grand homme. Je penche plutôt pour la seconde solution. Le temps nous le dira car cette vidéo a été publiée il y a peu.
-

Jacno (2)

Qui dit 45 Tours dit 2 faces. Voici donc la face B du single de Jacno "Tant De Baisers Perdus". Un tître encore plus inécoutable que celui de la face A !
-

Rebel Rebel

Voilà une double (bonne) surprise. D'abord, découvrir une reprise par Cérémonies de David Bowie que je ne connaissais pas et dont je n'avais jamais entendu parler. "Rebel Rebel" date de 1974 est extrait de Diamond Dogs. Ensuite, avoir retrouvé l'affiche du concert des 120 Nuits (qui illustre la vidéo). 
D'après Wikipedia : "Les 120 Nuits est le nom d'une boîte de nuit de Paris, située 8, boulevard de Strasbourg, qui a ouvert du 21 septembre 1983 à juin 1984, à raison de 3 soirs par semaine pendant 40 semaines, d'où son nom". Et d'ajouter pour compléter : "De nombreux concerts y ont été organisés, notamment ceux de Jah Wobble, Cabaret Voltaire, les Comateens... Etc. On y croisait fréquemment Alain Pacadis, Fifi Chachnil, Philippe Krootchey, Jacno, Theo Hakola, Ricardo Mosner  ou encore Jérôme Mesnager qui y a exposé ses œuvres. L'une des scènes du film d'Éric Rohmer, Les Nuits de la pleine lune y a également été tournée". 
 Ce concert "performance" est un très bon souvenir. Alors que Cérémonies jouait, l'artiste - et notre prof. d'art plastique de l'époque - Didier Puig Segur (qui apparait dans le film Boy Meets Girls) était dans une chaise roulante et fouettait 2 assistantes pour qu'elles peignent à la bombe et aux pinceaux des capots de voitures accrochées à la scène ! Ceux qui y étaient s'en souviennent forcement ! Merci à Gordon pour ces documents...
-