Cocaïne

Nous sommes en Juin 1994 à Cachan et c'est l'anniversaire de François Alysse. Pour la circonstance, les Stunners sont là et aussi Les Fricotins. Un gigantesque bœuf est organisé. J'ai déjà publié 2 morceaux extraits de cette fête, les deux étaient chantés par Philippe (Stunners) avec Mickey Blow à l'harmonica. Dans cette reprise de "Cocaïne" de JJ Cale, c'est François Alysse qui se colle au chant et à la guitare rythmique. Un second guitariste officie mais je ne me souviens pas de qui. Peut-être Rachid (guitariste des Stunners) mais rien n'est moins sûr !
-

Tome 2

Après avoir publié la quasi-intégrale du maxi 33 tours des Rois Fainéants, c'est à leur album "Tome 2" que je m'attaque. Si les 2 tubes "Social Case" et "Born to Fornicate" sont déjà disponibles sur YouTube depuis un moment, les autres titres méritent que l'on y jette une oreille. On est toujours dans une soul classique et chantée en anglais. Ce qui n'a pas joué en la faveur de ce trio aux 2/3 féminins. D'après le site Rock Made In France : "Avec une section cuivre en séances studio, Les Rois Fainéants développent un vrai Rhythm’n’blues. C’est loin d’être une évidence lorsque l’on se souvient que Pamela Popo et Tolim Toto viennent de la scène punk et plus précisément des Lou’s, seule formation féminine française du genre. Un peu plus rock sur scène (et pour cause), le trio au deux tiers féminin réussit à tourner au cœur des années 80 dans des clubs minables, mais également en ouverture de Téléphone et de David Bowie. De quoi élargir l’auditoire sans pour autant trouver l’ouverture". La photo qui illustre la vidéo est extraite de la pochette intérieure de l'album. 
-

Seaton (4)

Dernier extrait du live de Seaton au Rockstore Odéon à Montpellier en Octobre 1988. Encore une fois dans un style "new-wave" épique. Sur le site de Lylo, on présente David Rosane (le chanteur du groupe) de cette façon : "Chercheur-ornithologue-journaliste-écrivain le jour, protest-songwriter écolo la nuit, David Rosane, originaire du Vermont (USA), serait peut-être le chaînon manquant entre Lou Reed, Tom Waits, Nick Cave et Ian McCulloch, sa participation à de nombreux groupes (David & Lucie, Neon Campfire, OD, Blade, Stereo Child, Monkey Business, Seaton, Almost et bien d’autres encore...) pourrait en témoigner. Il serait aisé de le classer dans votre discothèque entre Springsteen, Orbison, Dylan, Guthrie, Bonnie Prince Billie et Joseph Arthur." Dont acte ! Voici "Clumsy Clown", un tître très long de ce groupe originaire d'Aix-en-Provence. La photo qui illustre la vidéo est l'œuvre de Philippe Plas.
-

Idées Sombres

2e tître extrait de la démo 4 Tîtres des Chinaski's, voici "Idées Sombres". J'ai déjà publié une version que l'on peut écouter ici ! Est-ce la même version ? Difficile à dire. Le son est bien meilleur que "C'est l'Hiver" publié il y a peu mais pourtant extrait de la même session. Encore une fois, la voix et les textes de Franck font merveille. A l'époque, les Chinaski's et les Monkey Business se tiraient un peu la bourre. Il faut dire que les Monkeys se la "pétaient" pas mal et qu'en réponse les Chinaskis n'hésitaient pas à les provoquer un peu... Des bons souvenirs !
-

Et de 3 à la bonne vitesse !

3e morceau des Monkey Business extrait de leur maquette"Makin' money with the Monkey Business", voici "Cabbage soup". C'est bien sûr un hommage au film de Louis de Funes "La Soupe Aux Choux". C'est également un souvenir ramené de St Malo où le groupe avait loué un gîte pour une semaine de concerts et de répétitions (à cette occasion ils avaient joué un concert à Rennes et un à St Malo). Le gîte était au milieu de champs de choux qui avaient pourri du fait d'un temps trop clément. L'odeur était insupportable ! Sur le chemin du retour, quelque part en Bretagne, Marc-André avait croisé dans une station-service, le légendaire Link Wray (accompagne du non moins légendaire Vincent Palmer). Saisi par cette soudaine apparition, Marc-André resta pétrifié et dû envoyer sa fiancé lui demander une autographe.
-

Richard III

En complément de mon post sur Bikini, voici deux titres de Richard III. Cette formation typiquement new-wave/punk a pas mal tourné à l'époque. C'est d'ailleurs étrange que je ne l'ai jamais vu sur scène. Elle a sorti une démo en K7 en 1986 et est devenue "mondialement connue" grâce à sa participation au Crass Records Bullshit Detector n°3 ! 
-

Bikini

J'avais acheté, à l'époque, cet album de Bikini sans vraiment savoir qui ils étaient. La pochette m'avait tapé dans l'œil. Bikini s'inscrit dans le courant revival Mods et lorgne souvent du côté du Style Council (mais en français). Ce Lp "Swing" est sorti en 1985 et a été enregistré aux studios Garage. Bikini est originaire d'Anthony et était proche d'une autre formation qui avait une certaine notoriété : Richard III. L'album est plutôt sympa malgré un chanteur qui est souvent à côté. Dommage. J'ai sélectionné cette reprise de Jacques Brel qui m'a toujours plu. Je ne manquerai pas de publier d'autres morceaux de Bikini et de leurs copains, les Richard III.
-

Des remix des Rois Fainéants (3)

3e remix et ultime extrait du maxi des Rois Fainéants, voici une version "dub" de "Born to Fornicate". Quand on parle de dub, on sous-entend qu'il n'y a pas de voix. C'est presque le cas sur cette version même si on entend ça et là Pamela Popo ! Une très jolie version à découvrir...
-

C'est l'hiver, c'est l'été

Extrait des archives de Gordon (le bassiste), voici le premier extrait d'une démo qui comprend 4 titres des Chinaski's. 4 titres que l'on connaît déjà mais dans des versions exécutées par un line-up particulier. Ce line-up reste, pour moi, les Chinaski's à leur sommet. A savoir : Gordon à la basse, Christou à la batterie (qui joue encore, de nos jours, avec Franck), Dgé à la guitare lead (idem, il joue encore avec Franck), Franck au chant et Pascal à la guitare rythmique. Ce dernier a été également guitariste pour Bibi & les Fricotins et les Etc's. Cette version de "C'est l'Hiver !" met en avant la voix de Franck. Celui-ci est particulièrement à l'aise et ses lyrics font vraiment le job. C'est une très jolie réussite. La photo qui illustre la vidéo a été prise à la Pif Party  par la maman de Marc-André.
-

Les Désaxés ne sont plus si malheureux !

Voici un 2e extrait du live des Désaxés dont je n'ai ni indication de lieu, ni de date ! Quoi que... Puisque ce titre du groupe est sorti sur un single Réflexes en 1986. Donc ce live daterait d'autour 1986, à moins que les Désaxés aient joué ce tître sans l'avoir enregistré. Le son est toujours très moyen, mais j'aime bien leur approche et leur "fraîcheur".
-

Seaton (3)

3e extrait du live de Seaton au Rockstore Odéon à Montpellier en Octobre 1988. D'après le site Cityzeum "Le Rockstore, entre la place de la Comédie et la gare, est l'un des lieux incontournables de la nuit à Montpellier. Sa façade unique, dans laquelle l'arrière d'une Cadillac est encastrée au dessus de l'entrée, est classée. Le Rockstore propose sur deux étages une salle de concert, une discothèque, un bar et ne ferme pas avant 4 heure." Voici Devotion, un long morceau de plus de 7 minutes dans un style "épique" new-wave. David Rosane, le chanteur semble avoir une voix un poil plus grave qu'aujourd'hui mais toujours aussi "habitée". La photo qui illustre la vidéo est l'œuvre de Philippe Plas et a également servi d'illustration pour la démo du groupe.
-

Et si on essayait quelque chose de différent ?

Pour les gens de ma génération, le Manège Enchanté est forcement une référence. Ce programme pour les enfants réalisé en stop motion raconte les aventures de la jeune Margote et de son chien Pollux. Pollux, bizarrement, parle avec un fort accent anglais. Jacques Bodoin à qui on doit la voix du chien poilu a sorti en 1966 un ep 4 titres autour de cette série. En voici un extrait, loin de notre habituel new wave ou rock alternatif. Ici, il s'agit plutôt d'un léger twist où les deux protagonistes se donnent la réplique. Un tube en puissance pour peu que l'on y jette une oreille ! Cette publication débute, peut-être, une nouvelle rubrique musicale : l'inclassable et le bizarre. Une spécialité dont j'ai toujours été un fervent supporter.
-

Des clowns et des cirques !

Voici, extrait de leur unique mini-album "1", "Clown and Circuses" de Nana & Co. J'ai déjà publié un morceau extrait de cet album que l'on peut écouter ici. Antoine L est à la guitare et Monica est au chant. La question que tout le monde se pause... Est-ce la même version que celle parue sur leur 45 tours datant de 1985 et produit par Coary & co ? Coary a à son actif un autre single d'un certain Adal dont on trouvera le détail ici-même. Ce morceau a un beat ska, très à la mode à l'époque, mais est loin de l'énergie alternative de tous les groupes spécialistes du genre ! La photo qui illustre la vidéo a été extraite de l'album et est l'œuvre de Pascale de Laubier.
-

The Bongos

Les Bongos est un groupe américain de Power Pop en activité de 1980 à 1987. Groupe dont faisait parti Richard Baron. Ici, il s'agit d'un extrait d'un concert qui a eu lieu le 7 Mai 1986 au Cat Club à New-York. Pendant ce rappel, Fred Schneider les rejoint sur scène et joue du tambourin. Fred est bien sûr le chanteur des B-52'S ! Ce live provient du site "The Mckenzie Tapes".
-

Des remix des Rois Fainéants (2)

Deuxième morceau extrait du maxi 33 tours des Rois Fainéants, voici "Social Case" (Remix Club). Toujours le même principe : on prend un des "tubes" et on lui colle un traitement "discothèque" histoire de faire danser les djeun's de l'époque. L'option "textes en anglais" a du être fatal aux Rois Fainéants. Ce trio n'a jamais connu l'exposition qu'il méritait !
-

Encore Alysse !

En ce moment, François Alysse est particulièrement mis en avant dans ce ce blog. Cette fois-ci, je publie un vrai inédit. De mémoire, il me semble qu'il s'agit d'un 3e morceau issu des sessions qui ont donné naissance aux 2 tîtres présents sur la compilation "Fireball". Le son et la façon de jouer sont les mêmes. Je ne connais pas le tître exact de cette chanson, je l'ai donc intitulé "Avec". Ce qui semble assez logique. La photo qui illustre la vidéo est une photo de François enfant en train de peindre. François était une sorte de surdoué (c'est du moins ce qu'il racontait) qui a commencé à peindre très jeune, dans un style Van Gogh Psychédélique. Il n'a jamais abandonné ce style et est finalement revenu à ses premiers amours puisqu'il est officiellement devenu peintre. Toujours dans ce style un poil anachronique pour les quelques toiles que j'ai pu voir.
-

Des remix des Rois Fainéants

Je suis particulièrement content d'être tombé sur ce maxi des Rois Fainéants. J'ai déjà publié un morceau live et apparemment inédit (je ne l'ai pas trouvé sur leur unique album). Là, il s'agit d'un remix (il y en a 3 sur le maxi). C'était une pratique commune à l'époque, prévoir un petit quelque chose pour les jeunes qui allaient en discothèque. Si chanter en anglais n'est pas le point fort du groupe, leur soul up tempo est de très bonne facture. Ce "Born to Fornicate", sensé être le tube de l'album, est mis en avant via ce maxi. La dimension remix donne une petite touche "Clashienne" qui me va droit au cœur. Prêt pour 7 minutes 30 de danse échevelée ?
-

Jérôme Soligny en concert

2e morceau du set de Jérôme Soligny au Rex Club (Paris), le 9 Octobre 1985. Un set juste accompagné à la guitare. Un très joli moment que je suis heureux de partager aujourd'hui ! Encore une fois, la photo qui illustre a été prise récemment et ne correspond pas au Jérôme de 1985.
-

Seaton (2)

2e morceau extrait du live de Seaton à Montpellier en Octobre 1988, voici Fairy Tale ! En échangeant sur Facebook avec des gens qui avaient vu Seaton, à l'époque, à Aix-en-Provence, il m'est revenu à la mémoire le côté "Jim Morrison" de David, en live. Mais bon, il y a pire comme référence et comme inspiration. Là encore, c'est peut-être son côté américain qui remontait et qui, depuis, a disparu. La photo qui illustre la vidéo est l'œuvre de Philippe Plas.
-

Sex Monkey

Après "Over You" des Monkey Business, c'est au tour de "Sex Monkey" de connaître un traitement "neutre". A savoir : bonne vitesse, équalisation, cleanage global. Voici "Sex Monkey" tel qu'enregistré à l'époque. Les Monkey Business à leur top !
-

Un site web pour Lyar

Pour soutenir les groupes que l'on aime, on se devait d'étendre nos activités. C'est ainsi que Bouloup (et ses équipes) a développé un petit site WordPress pour Lyar. Bouloup et plus particulièrement l'ami Quentin. Qu'il soit chaleureusement remercié. Dans cette "landing page", on y trouvera l'essentiel : de la musique, des vidéos, des photos et un lien pour acheter des produits dérivés. Lyar est un power trio qui comprend 2 basses (et oui) et un batteur/chanteur.  Rendez-vous sur le site de Lyar ! 


Comme une Pierre qui Roule

Extrait de la compilation Fireball sortie sur Celluloïd au début des années 80, voici "Comme Une Pierre Qui Roule" de François Alysse. Il s'agit, bien sûr, d'une cover en français de "Like A Rolling Stone" de Bob Dylan. François disait qu'ils avaient du demander la permission à Bob Dylan pour publier cette version et qu'il avait exigé qu'on lui traduise en anglais ces paroles. Histoire d'être sûr que l'esprit d'origine était respecté. J'ai déjà publié une première version avec un autre mix, là c'est la version d'origine, sur le lp, dont il s'agit. Le visuel qui illustre la vidéo est une proposition de pochette faite, à l'époque, par François et qui, dieu merci, n'a pas été acceptée. Pour ma part, j'ai toujours pensé que cette "Pierre Qui Roule" était une vraie réussite avec ce son intemporel, ces lyrics et cette façon de chanter tellement particulière. Ah oui, dernier détail, j'imagine que c'est Mickey Blow qui joue de l'harmonica...
-

Blade en feu

J'ai déjà publié "La Main, Le Feu" une démo de Blade avec David Rosane que l'on peut écouter ici  et que pour ma part je trouve être un sommet du groupe (et l'une des seules chansons écrites en français par David). Voici le "blue print" de cette chanson, écrite (à l'origine) en anglais et chantée par Yannick. Pour mémoire, Yannick jouait de la basse pour les Fricotins, les Monkey Business et de la guitare pour Manchester, Blade, Lyg, Thousand Watt Burn... Etc. Actuellement, il joue de la basse dans Lyar.
-

Les Désaxés

Ce n'est pas que j'écoutais les Désaxés à l'époque. Quoi qu'il me semble avoir eu leur single : "Juste 15 ans". Mais j'ai retrouvé ce bout de concert (ni date, ni lieu, sorry) et bien que le son soit limite, j'y ai trouvé une vraie énergie. Et puis, à l'époque, j'étais vraiment fan de leur maison de disques : "Réflexes". Un label avec une vision, une ligne, créé en 1983 par Patrice Fabien. On y trouvait les Bandits (et Christine Lidon), les Ablettes, les Follie's, Tina & les Fairlanes, Ricky Amigos (des potes d'Antoine L. dont je parle beaucoup dans ces colonnes)... Etc. Du bon quoi ! Voici les Désaxés avec un Pierre Mikaïloff aux guitares qui est devenu une vrai sommité du journalisme rock.
-

La Démo du Sexe des Anges

Là aussi, je ne me souviens plus de la chronologie. Le Sexe des Anges a-t-il précédé les Chinaski's et suivi Keyser Söze ? Difficile à dire. Le Sexe des Anges comprend Franck au chant, Gordon à la basse et aux claviers et Pascal Rescoussié aux claviers et à la programmation. Dans cette démo 4 titres que je publie aujourd'hui, on retrouve "L'Héroïne de Mes Pensées" également repris par Keyser Söze. Je me souviens qu'à l'époque, Franck avait fait un peu de promo et que quelqu'un des Inrockuptibles l'avait appelé pour en savoir plus. Peut-être espérait-il entendre que le Sexe des Anges allait être signé par un label ou entamait une tournée nationale ? Une vraie actu qui aurait pu toucher tout le monde.  La pochette (dont on trouve une copie dans le .zip en téléchargement ) a été réalisée par Franck et, pour la première fois, montre la tête des musiciens. Une petite révolution dans le monde des bouloupiens qui, underground oblige, a toujours préféré afficher du graphisme. Cette pochette, en dehors d'être typique du style de l'époque et de l'univers de son auteur, raconte quasiment une histoire. C'est aussi une première. Comme pour plein d'autres démos que j'ai publié dans ce blog, je regrette qu'elles n'aient pas connu une diffusion plus large. Elle le méritait tant par l'originalité de la musique que par l'image qu'elle projetait. On pourra télécharger ici-même cette démo. avec sa pochette.
-
NB : Après échange avec les intéressés, notons la chronologie des groupes : il y a eu Cérémonies puis les Chinaski's, puis le Sexe des Anges et enfin Keyser Söze !
 

Le bon temps des K7 audio (5)

Voici une autre K7 démo du groupe Seaton. Un très beau packaging réalisé de façon artisanale et à l'unité.
-


Le bon temps des K7 audio (4)


Seaton, le premier groupe de David Rosane

Je me souviens de mon premier contact avec Seaton. C'était au Gibus, au milieu des années 80 et je me suis dit qu'ils se la jouaient vraiment. Je ne savais pas que David allait devenir un ami proche et que j'allais faire de la musique avec Bob (batteur) ou que Toto (le guitariste) serait systématiquement un problème pour moi. Aujourd'hui, David m'a gentiment confié ces démos et je vais donc pouvoir publier les chansons de ce groupe qui a démarré à Aix-en-Provence et qui a pas mal rayonné dans la région et sur le territoire français. Si à l'époque, je n'avais pas été convaincu par le groupe, je dois avouer qu'il en va autrement aujourd'hui. C'est par l'intermédiaire de Cérémonies que j'ai écouté Seaton. Cérémonies avait une vraie connection avec l'Angleterre tandis que Seaton, bien que faisant parti de la même famille, a un je-ne-sais-quoi d'américain. Sans doute la faute à David. Ce qui est également frappant, c'est d'y retrouver tout ce qui fait David Rosane aujourd'hui. Seaton est une première ébauche, certes un poil maniéré, mais complétement convaincante. Quand David m'a confié ces démos, dont je publie la première aujourd'hui, il m'a fait un signe du style "pas piqué des vers". Qu'il soit rassuré, Seaton a bien vieilli. Je suis donc particuliérement heureux de partager l'œuvre de ce groupe aujourd'hui oublié. La photo qui illustre la vidéo est l'œuvre de Philippe Plas.
 -

François Alysse' birthday party

2e morceau extrait du gigantesque bœuf organisé pour l'anniversaire de François Alysse, à Cachan, un samedi de Juin 1994. Au chant, Philippe des Stunners, à l'harmonica Mickey Blow (qu'on ne présente plus), à la guitare François Alysse... Il n'y a pas de basse mais par contre, on entend une seconde guitare sur cette adaptation du classique de Slim Harpo !
-

Monkey Business à la bonne vitesse

L'autre jour, je discutais avec David, le chanteur des Monkey Business. Il me faisait part de l'émotion qu'il avait eu en réécoutant "Over You" du groupe, extrait de leur première démo. Il m'a cependant fait remarquer que le morceau ne tournait pas à la bonne vitesse ! Chose promise, chose due, je republie ce morceau à la bonne vitesse - un coup de clean et d'équalisation en plus ! Et c'est pour mon David uniquement !
-

Keyser Söze

J'ai déjà publié cette démo du groupe Keyser Söze, soit 2 anciens Cérémonies (Gordon aux claviers, Franck au chant et à la basse) et 1 Pascal Rescoussié à la programmation et aux beatboxes. Je ne me souviens plus de la chronologie de ce groupe mais ce morceau sera également repris par le Sexe des Anges (rendez-vous sur ma chaîne Youtube). A la demande de Gordon, je republie ce tître dont je n'ai qu'une source en mono. J'ai donc cleanné le tout, ré-équalisé et passé le tout en 2 pistes mono. Ready pour 13 minutes de techno rock ?
-

Andre Williams et John Spencer Blues Explosion

Une fois n'est pas coutume, c'est d'une autre collection que provient ce morceau live de John Spencer et de sa clique. Nous sommes le 30 Mai 1988 au Tramps à New-York. C'est le dernier rappel du groupe qui fait monter sur scène le mythique Andre Williams avec qui ils ont enregistré ce "Lap Dance". Ce live provient du site "The Mckenzie Tapes", une vraie mine d'or pour les amateurs de live et autres étrangetés !
-

Les Cramps à l'Eldorado

Nous sommes en 1984 et les Cramps après un long conflit avec IRS sortent enfin un album chez New Rose. S'en suit une tournée un peu partout aux USA et en Europe. A Paris, c'est à l'Eldorado que ça se passe. Ce soir-là (le 6 Juin) tous les weirdos de la capitale sont de sortie et le concert se finira par la destruction des sièges, des portes en verre à l'entrée et du gong des Cramps. Un concert qui rentrera dans la légende grâce à une impressionnante prestation de Lux Intrerior (vin rouge et pot de fleur dans le futal). Bien sûr, j'y étais et mon magnéto aussi.
-

Toujours les Ambassadeurs

2e extrait du live des Ambassadeurs. Je connais ce tître mais impossible de mettre un nom dessus. en écoutant, la tête dans la baffle, j'en ai finalement déduit un "That's The Boy" assez hasardeux. C'est sûr, un de ces quatre, en pleine nuit, le tître de cette chanson me reviendra. En attendant, ne gâchons pas notre plaisir...
-

Fallen Angel

2e morceau extrait de la dernière démo des Monkey Business. Ici tout ce qui faisait le groupe est réuni : le chant de David et l'énergie des musiciens. On regrette un peu la fin "queue leu-leu" mais bon, ce  n'est qu'un détail. Cette démo a été réalisée live au studio Amadeus à Bagnolet ! La photo qui illustre la vidéo a été prise lors d'un concert du groupe au Gibus !
-

Sous la lune

En direct des archives de Gordon, le bassiste des Chinaski's voici une version de "Sous la lune" avec Christou à la batterie. J'ai déjà publié une version de cette chanson avec une boite à rythmes. Ce morceau est typique de la formation et Franck, le chanteur, emprunte (un peu) au groupe pop français Gamine dans sa façon de chanter. Il n'empêche, un des sommets du groupe.

Une autre démo de François Alysse

En rigolant, François Alysse avait l'habitude de dire que pour pouvoir bien chanter du blues, il fallait être noir, borgne... etc. C'est le thème de cette démo de bonne facture mais qui n'a jamais dépassé (malheureusement) le stade de la démo. Peut-être trop gentil ou trop variétoch' ! Ou, comme je le pense, trop loin des véritables intérêts de son auteur ! Le blues, c'est pas compliqué mais pour en parler, il faut le chanter !
-

Lyar, power trio

Voici un morceau de Lyar, une des formations de Yannick L. Cette formation est un trio avec 2 basses et une batterie. Yannick qui aujourd'hui joue de la guitare a commencé par la basse (avec Bibi & les Fricotins).  A noter que c'est le batteur qui chante et que l'on retrouve Lesly également à la basse. Le trio est bientôt en concert sur la Péniche Antipode, les 29 et 30 Mai et le 6 et 7 Juin !
-

L'été 73

Pourquoi cet "Eté 73" ? Seuls les Fricotins doivent avoir une explication. Voici un instru. typique du groupe sans couplets ni refrains. La photo illustre la vidéo est un portrait du bassiste : Yannick  !
-

Je voudrais voir tes seins !

Extrait de "Je vote pour tes fesses" voici "Je voudrais voir tes seins". Typiquement grivois façon Antoine L., ce morceau a un groove "facile" et plaisant. Le disque est produit par Marc-André qui en réalité n'a fait qu'assister Antoine dans la réalisation de cet album. La plupart des chansons présentes sur ce "Je vote pour tes fesses" ont d'ailleurs été reprises récemment par Antoine L. avec sa formation cubaine. Ce qui est plaisant ici, c'est justement le côté bricolo fait à la maison.
-

Le 45 tours de Cérémonies

Le single de Cérémonies est devenu un collector vendu aujourd'hui à plus de 30 euros sur ebay ou sur Rakuten. Dans le 45 tours dont la pochette est l'œuvre de Franck Warocquier (le chanteur), il y avait un insert comprenant les paroles des deux chansons. Cet insert était une simple photocopie dont voici une reproduction. S'autoproduire était, à l'époque, extrêmement coûteux d'où la rareté de ce 45 tours. Le groupe n'était pas particuliérement riche mais il se trouve que la plupart de ses membres travaillaient et étaient donc en capacité de financer ce projet.



Une autre version de Monster In Me !

Extrait de la dernière démo des Monkey Business, voici "The Monster in Me". Bizarrement, ce n'est pas le même mix que la version que j'ai déjà publié ici. Je n'ai pas souvenir que le groupe ai réalisé plusieurs versions de ce tître. D'autant que cette démo a été réalisée en live au studio Amadeus. Dans la version déjà publiée on n'entend quasiment pas la guitare de Marc-André, ce qui n'est pas le cas dans cette version. Bizarre, bizarre...
-

Souvenirs d'un anniversaire

Il est temps de résumer. Nous sommes en 1989. Marc-André joue avec Pascal et Yannick dans le groupe instru. "Bibi & les Fricotins". Le groupe répète à Cachan dans les locaux où Pascal et Marc-André travaillent. Les deux travaillent chez Bleu Petrol qui a un bureau dans un studio photo à Cachan. Marc-André est ami avec François Alysse qui vient de sortir un 45 tours chez Phonogram. François Alysse qui est lui-même pote avec les Stunners avec qui il a participé à une compilation "Fireball'" (j'ai publié 2 extraits de cette compilation). Pour fêter les 35 ans de François Alysse, sa femme d'alors organise une fête dans le studio photo à Cachan. Pour la circonstance, le matos musical des Fricotins est mis à disposition. Un bout des Stunners : Philippe et Mickey, François Alysse et peut-être Yannick des Fricotins tapent le boeuf. En voici un premier extrait. Mickey Blow est, depuis, devenu une star de l'harmonica. Il a accompagné Dick Rivers et Little Bob. Les Stunners sont entrés dans la légende du rock français, François Alysse et Les Ficotins ont disparu. C'est bon, vous suivez ?
-

La lune sur la tête

Retrouvé, il y a peu, voici une version de la "Lune sur la Tête" de Bibi & les Fricotins, live en répétition. La "Lune sur la Tête" est la traduction littérale d'une expression espagnole. J'ai toujours adoré ce morceau très court qui n'a ni couplet ni refrain. Dans cette version, l'ami Jean-Yves est au saxophone alto.
-

Jérôme Soligny

On connaît Jérôme Soligny surtout pour son travail en tant que journaliste spécialiste de David Bowie (et Paul Mc Cartney, il me semble). On sait aussi que Jérôme a co-écrit avec Etienne Daho quelques tubes entrés aujourd'hui dans l'histoire de la pop française : Duel au Soleil ou La Baie. Il a bien sûr travaillé pour d'autres dont Indochine et Lio. Il a aussi publié quelques romans que je n'ai (pas encore) lu. On connaît moins sa carrière de chanteur pop avec des albums comme "Heydays are gone" ou "Two Girls Old". Albums qui ont accompagné ma folle jeunesse. En échangeant avec lui sur les réseaux sociaux je lui ai fait remarqué qu'il serait bien venu de les rééditer (ces albums). Il semblait pour sa part très dubitatif quant à l'intérêt d'une telle entreprise. Bref, à l'époque, je guettais les passages de Jérôme Soligny et j'ai ainsi pu capter ce live à la radio au son plutôt médiocre. Un live où Jérôme s'accompagne à la guitare sur la scène du Rex Club. La photo qui illustre la vidéo n'est pas d'époque. Mais je n'ai rien trouvé qui pouvait correspondre.
-

Le Ambassadeurs

Philippe Vuillemin est une star de la bande dessinée. Connu (entres autres) pour ses Salles Blagues, son style "trash" et ultra-noir contraste avec la tête du bonhomme. Un type - à l'origine -  plutôt beau et fluet. On le connaît musicalement pour sa participation au Denis Twist un rassemblement de dessinateurs qui, en son temps, eu quelques singles classés dans notre Top 50 national. On connaît moins sa participation à cette formation garage rock. Je n'ai trouvé aucune information sur les Ambassadeurs, à part ce dessin qui sert d'illustration à la vidéo et qui sous-entend que le groupe a "ouvert" pour les 22 Pistepirkko, un groupe d'origine finlandaise. Il m'a été difficile de mettre un nom sur ces chansons qui sont souvent des reprises mais que j'ai eu du mal à identifier. Ne gâchons pas notre plaisir, voici de l'inédit live à Tours en Juin 1991.
-

Bouloup n'a pas pas peur des contrastes !

Après du métal brutal, voici un 2e morceau de Liliane Tillier, chanteuse "à textes" qui s'inscrit dans la tradition de St Germain des Prés. i-breed (l'ex studio de Marc-André) a travaillé sur le visuel de son cd et c'est ainsi que nous avons croisé cette chanteuse. Et contre tour attente, le courant est passé... D'où cette vidéo ! Cette chanson est une reprise de Léo Ferré mais la version de Liliane est plus proche de celle de Jacques Douai.

Krad

"J'ai rencontré Viktor quand j'étais prof à Nogent. J'étais en train de réaliser le site pour mon studio i-breed. Ce "portail" avait une partie musique et j'ai trouvé la musique de Krad plutôt intéressante. Viktor a accepté que je publie leur album autoproduit : Cereal Killer. Du gros son lourd et extrême. Viktor est le chanteur du groupe". C'est ainsi que Marc-André (ex Bibi, Monkey, Nouveaux Monstres et Jean-Marc) parle de sa rencontre avec Krad, groupe métal (et death "brutal" ?) doté d'un certain humour assez proche de celui des Nouveaux Monstres. Leur album est sorti en 2005 et pour ces tîtres, ils ont utilisé une boîte à rythmes. Ici, on trouvera toutes les informations sur cette formation qui n'a pas donné signe de vie depuis 2006 !
-

Et de 3 !

Voici le 3e volume des œuvres des Nouveaux Monstres. Ce "Pour l'industrie" compile les musiques d'illustration réalisées par le groupe pour - entre autres - un CD Rom de jeu Michelin, une chaîne YouTube, une vidéo corporate ou leur propre application interactive. Le visuel qui l'accompagne est l'œuvre de Marc-André, un des Monstres. Il exprime son ressenti face au monde corporate.
-

Chansons qui déménagent à la cloche de bois

Voici le 2e volume d'une sorte de tryptique compilant "l'œuvre" des Nouveaux Monstres. Cet album au tître étrange rassemble des reprises faites par le groupe. On y trouve du reggae, de la chanson et du rock français, de la soul... Etc. A écouter et à diffuser.
-

Lyar en concert !

Une fois n'est pas coutume, un peu de promo pour Lyar, le groupe de notre pote Yannick (ex bibi & les fricotins, Monkey Business, Blade, Manchester, Lyg... etc.). Ils seront en concert à la Péniche Antipode (à Paris), les 29 et 30 Mai et les 6 et 7 juin prochains !
-

Marcia Baila

2e morceau du live des Rita Mitsouko à Angers en 1985. Ici, il s'agit de leur méga tube qui à l'époque a fait danser tous les campings de France et de Navarre. Cette version est franchement pas terrible et fait les frais d'une captation un peu défaillante à certains moments (sorry). A l'époque, nous sentions que leur son était différent mais le duo avait une aura d'anciens hippies en reconversion qui au final avait du mal à passer. Et puis, encore une fois, leur succès n'a pas aidé. Je me souviens les avoir croisé un Dimanche matin à la Porte de La Villette. Catherine Ringer avait une boîte à outils à la main (en guise de sac à main ?) et engueulait copieusement Fred Chichin. Bref, que du bonheur ! 
-

1234, Manchester

Autre tître de Manchester, voici "1234". La recette est toujours la même : des grosses guitares, des harmonies (qui ressemblent au groupe star de Manchester) et dans ce cas précis, une sorte de bordel ambiant et général assez jouissif. Du rock tel que Yann l'imaginait à l'époque et une autre réussite pour ce groupe qui n'a fait qu'un CD et quelques concerts !
-

Un week-end à Brighton

Bizarrement, je n'avais jamais publié cette démo de Cérémonie. On est bien sûr dans la dernière époque du groupe qui lorgne vers une pop de qualité. Si le son de cette démo n'est pas au top, le texte et le chant de Franck sont particulièrement touchants. C'est sans doute une sorte d'adieu à l'enfance/adolescence que sont ces souvenirs anglais. Cette chanson aurait méritée d'être enregistrée avec des moyens et un producteur. A l'époque, pour être franc, je trouvais cette approche trop sensible et un peu ridicule mais avec la distance... Je salue le courage de ce chanteur au style si particulier.
-

Alison

Voici ma chanson préférée d'Elvis Costello. Elle est tirée de son premier album : "My Aim Is True". Ici, il s'agit du concert dont j'ai déjà publié un morceau : "Stand Down Margaret". Après enquête, il s'agit d'un live à Rock Palast, en Allemagne, le 15 Octobre 1983. Si on fouille sur YouTube, on trouvera le concert complet... Et avec des images ! Alors pourquoi ? Et bien, ma version a un son beaucoup plus intéressant... Promis, je l'ai comparé. Rien à voir.  Et cette version d'Alison a un final qui fait toute la différence (avec grosse guitare et cuivres).
-

Une démo de François Alysse

Je vous ai déjà parlé de François Alysse, le beautiful loser, que nous avons croisé et tous aidé. Voici une maquette que François avait proposé à Phonogram et sans doute à Columbia (par l'intermédiaire de notre pote Doudou). Le tout sans succès. Pour quelqu'un de passionné par le blues, c'est tellement bizarre de produire une musique si loin de ses goûts. Quoi qu'il en soit, c'est de la variété comme on faisait à l'époque. Ce tître "Face B" aurait du figurer sur l'hypothétique album que l'on attendait tous suite à son unique single ("Pas les Os"). A la ré-écoute, plus de trente ans après, une chose me frappe. Si dans la vie François était une sorte de rouleau compresseur drôle et sympathique, ici on le sent sur la réserve et pas vraiment engagé. Comme si il y allait à contre-cœur.
-

Les Dogs, toujours en live

3e extrait du live au Palace des Dogs, voici le classique : "Tallahassee Lassie". Une reprise de Freddy Cannon datée de 1960. J'imagine que le groupe rend plutôt hommage à la version des Flamin' Groovies beaucoup plus dans leur univers musical. Les Dogs avaient, en tout cas, l'habitude de jouer ce morceau en live.
-

96 Larmes

En direct de ma collection, voici "96 Tears" une démo inédite des Specials. Il s'agit bien sûr, d'une reprise du groupe tex-mex : Question Mark & The Mysterians. Etonnant comme adaptation même si le traitement n'est pas sans rappeler certains morceaux de leur 2e album : More Specials (notamment, la boite à rythmes). Cette maquette daterait de 1981.
-

Les badges Bouloup


Promo oblige, voici les badges officiels de votre blog préféré !

Blade, Real Road

Voici un autre morceau de Blade, la formation de Yannick Ledu. Morceau sur lequel, je pense, ne joue pas Marc-André. Je crois me souvenir que Yann a choisi ce nom tranchant en hommage aux films avec Wesley Snipe adaptés des comics américains. Ici mon gars Yannick assure aussi le chant et on le sent passablement énervé !
-

Une compilation réalisée et fabriquée par les Nouveaux Monstres

Pour célébrer l'an 2000, les Nouveaux Monstres décident d'offrir une compilation de leurs morceaux préférés à tous leurs amis : "Enfin un disque hors-série regroupant les chansons préférées des Nouveaux Monstres". Ces 16 morceaux synthétisent complétement l'univers musical du groupe. On y croise les Residents, Claude François, les Beatles ou Fernand Raynaud. Et bien évidemment un morceau des Nouveaux Monstres (ainsi qu'un morceau caché à la suite de ce "Yet I Know").  Les Monstres ont du diffuser une cinquantaine de ce CD. Aujourd'hui, en exclusivité mondiale pour ce blog, on peut télécharger ici-même cette compilation d'une folle rareté. Inclus dans le téléchargement les 16 morceaux et la pochette. Un cadeau de la maison !
-
Track list : Curd Duca "Moon Bossa" - Jan Davis "Snow Surfin' Matador - Kôkô "Alibaba Twist" - Rose Murphy "Peek-A-Boo" -  The Silver Beatles "Take Good Care Of My Baby" - The Residents "Billie-Jean" - Karo "Un Garçon en Mini-Jupe" - Le Zoukeur Masqué "Les Enfants de l'An Deux Mille" - King Uszniewicz & The Uszniewicztones "Surfin' School" - Fernand Raynaud interroge Jacky Bernard - Claude Deanjean & le Moog Synthetizer "Sugar Sugar" - Les Chiens Chantants "Hot Dog Boogie" - Suzie Seacell "Me and My Vibrator" - Steven and Grdnic "Fast Food" - Nouveaux Monstres "Yet I Know"
-




























                                                       Et là aussi 

Les Dogs, 2e morceau

Voici un 2e tître extrait du live des Dogs au Palace, à Paris, le 15 Avril 1982.  Il s'agit de "Too Much Class For The Neighbourhood" qui est aussi le tître de l'album qu'ils viennent de sortir chez CBS. D'après le site Rock Fever : "ll s'appelle Too Much Class For The Neighbourhood ('trop de classe pour le voisinage'), et il est généralement considéré, sans aucun doute à raison, comme un des plus grands chefs d'oeuvre du rock français. 14 titres, dont 2 reprises (Shakin' With Linda, The Train Kept A-Rollin') et 12 chansons originales signées Laboubée. Toutes en anglais (les Dogs ont parfois chanté en français, mais c'est rare) ce qui, on ne le dira jamais assez, est un signe assez évident de classe et d'intelligence, le français ne passant généralement pas très bien la rampe pour le rock (il y à des exceptions)."

Si seul

Voici, au moins, la 4e version de "So Alone", un morceau emblématique des Monkey Business. Dans cette version, on remarquera l'ajout de clavier. Pendant quelques mois, un musicien classique spécialiste du contre-point les a épaulé puis a finalement jeté l'éponge. Le son est un peu pourri mais comme toujours, l'énergie est palpable.
-

Whodini

Si à l'époque nous êtions "New Wave", il nous arrivait de lorgner dans d'autres directions... Musicales. J'avais pour ma part, un gros faible pour Futura 2000 qui trainait avec les Clash. Whodini était des pionniers du genre. En 1984, ils venaient de sortir leur premier album et avaient une réputation auprès des puristes. Bizarrement ces 2 morceaux live enregistrés aux Bains-Douches sont des reprises. Ils rendent  hommage à Sugarill Gang et à Grand Master Flash, deux pionniers qui ont connu un immense succès avec ces deux tîtres. Leur look est vraiment étrange mais j'imagine que c'est ce qui se faisait à l'époque. Ces deux chansons sont extraites d'un concert diffusé sur Radio 7.
-

They Walked In Line (façon Disco)

Toujours extrait des archives de Gordon, le bassiste de Cérémonies... Voici une intéressante version du morceau emblématique de Joy Division : They Walked In Line. Tempo soutenu et presque sautillant, on est plus proche de New Order que du groupe de Ian Curtis. A qui j'en profite pour rendre hommage à travers la photo utilisée dans la vidéo. Pour l'occasion, je me suis permis de renommer ce morceau : "They walked In Line The Disco Way".
-

La Souris Déglinguée (2)

2e morceau de LSD extrait du même concert à Fahrenheit, le 6 Mars 1987. Cette fois-ci, il s'agit d'un morceau assez rare en live, puisqu'il provient d'un EP 4 titres intitulé "Quartier Libre".  A sa sortie, J'avais trouvé cet EP très soul/rythm'n'blues. Il faudrait que je le réécoute. Ce "Grand Voyage", avec la distance, sonne comme du pur Souris Déguinglée.
-

Les Rita Mitsouko

A l'époque, avant leur succès massif, les Rita Mitsouko faisait partie de la scène alternative. Un duo d'allumés avec une chanteuse habillée avec de sacs en plastique. Je me souviens les avoir vu à un Festival, Porte de Versailles, à la même affiche que les Smiths (?) et Ghetto Blaster. Leur succès national les a, ensuite, rangé dans la section variété de qualité. Mais variété et donc plus très rock and roll. Passé leur premier maxi, j'ai un peu lâché l'affaire. Yannick, ex-Fricotin, Monkey Business et Blade, habitait pas très loin de chez le couple de musicos. Il a donc déposé dans leur boîte à lettre une exemplaire du single de Manchester. Contre toute attente, Fred Chichin l'a rappelé et s'est montré intéressé. Puis a finalement tout laissé tomber. C'était quelques semaines avant sa mort. Encore un rendez-vous manqué. Yannick a, beaucoup plus tard, joué avec leurs enfants sans que quelque chose de concret en ressorte. Les Rita Mitsouko font donc (un peu) partie de notre univers... Le morceau que je publie ici, est un live à Angers en 1985.
-

L'oiseau Mécanique

Voici quelques minutes d'expérimentation de Bibi & les Fricotins. Il s'agit d'un remix plutôt étrange de leur morceau "L'oiseau Tonnerre". Bibi, la boite à rythmes, est en avant et la guitare de Marc-André a disparu. Les Fricotins adoraient bidouiller le son et il existe des paquets d'essais du genre. La photo qui illustre la vidéo a été faite par Philippe Granperrin à Cachan.
-

Marc Seberg, live

Marc Seberg a eu une très grande influence sur l'ensemble des Bouloupiens. Le charisme de Philippe Pascal y est pour beaucoup comme le mélange de paroles au style plutôt classique et cette approche pop typique des années 80. J'ai déjà parlé de la rencontre d'Anzia avec Cérémonies ou bien du travail que nous avons fait avec Philippe pour le Blue Train Choir. C'est dire si, en plus de l'inspiration, nous avons interagi et échangé avec Marc Seberg. Lors d'un passage à Rennes, j'ai aussi eu le plaisir de rencontrer Matho, le batteur de MS. Voici un morceau extrait d'un live au Printemps de Bourges. Le son est plutôt mauvais et je pense que la captation a été faite par notre ami Doudou alors en mission pour les interviewer.
-

David, tout seul avec sa guitare

J'ai dans mes archives des paquets de morceau de David seul avec sa guitare. Depuis, ces tîtres ont évolué et pour la plupart ont été ré-enregistés avec un groupe. Il est donc difficile de mettre un nom sur chacune de ces compositions. Et celui que j'ai retenu, dans ce cas précis, n'est sans doute pas le bon. Ce minimalisme est en tout cas la meilleure configuration pour écouter ses textes, toujours très inspirés. La photo qui illustre la vidéo a été prise, aux USA, lors d'un meeting politique. David Rosane est un supporter de Bernie Sanders.
-

Voici Glenn Ohrlin

Je pense que vous n'aviez jamais entendu parler de Glenn Ohrlin... Jusqu'à ce post sur "Myra Belle Histoire" des Nouveaux Monstres. Je ne résiste pas à l'envie de publier cet extrait d'un documentaire appelé "Why The Cowboy sing". Ce segment parle de Glen et si vous aimez les cow-boys et parlez l'anglais, vous allez vous régaler.
-

Myra Belle Histoire

Voici encore un morceau extrait du 3e album des Nouveaux Monstres : Rock N'importe Quoi. Ce morceau parlé raconte la vie de Belle Star, une légende de l'Ouest Américain. Marc-André, un des Nouveaux Monstres, lors d'un de ses voyages aux USA et grâce à son beau-frère, a découvert le travail de Glenn Ohrlin. Glen était peut-être un des derniers musiciens à connaître ces très anciennes chansons de cow-boy (il a écrit aussi un livre sur le sujet). Il a été fermier et a travaillé dans le circuit des rodéos. Glenn était un ami de John, le fameux beau-frère. Tout deux habitaient à Mountain View, Arkansas. Ce morceau est donc une tentative de retrouver cet esprit "pionnier" et minimal, en le mélangeant à des sonorités françaises et un peu d'électro. Bref, un hommage et un projet ambitieux pas forcément très lisible. Cette vidéo inaugure un nouvel habillage visuel réalisé pour Bouloup. La photo est, bien sûr, un portrait de Belle Star.
-

La Rhorhomanie

Autre morceau live de Carte de Séjour, la formation de Rachid Taha. Nous sommes au concert "S.O.S. Racisme", le Samedi 15 Juin 1985, Place de la Concorde à Paris. D'après mes infos, cet événement a réuni entre 200 000 et 500 000 spectateurs et s'est fini vers 5 heures du matin.  Carte de Séjour y aurait joué un 3e morceau : Le Bleu de Marseille.
-

La Souris Déglinguée

La Souris Déglinguée est une autre de mes passions musicales. Ici, il s'agit d'une captation au  Fahrenheit (à Issy-les-Moulineaux), le 6 Mars 1987. J'hésite un peu à la publier. En effet j'ai le privilège d'avoir Tai-Luc (le chanteur) dans mes relations sur Facebook (ainsi que Muzo, le saxophoniste). J'imagine qu'ils apprécieront moyennement cette petite vidéo...
-

Les Jean-Marc et Petits Poids

Il y a quelques semaines, j'ai publié une petite vidéo compilant l'ensemble des propositions de jingle réalisées par Jean-Marc pour la chaîne vidéo de Tristan : Tristan Balance. Voici, in situ (allez au générique de fin), la dite musique. Malheureusement, Tristan n'a pas persévéré et n'a publié que 3 ou 4 vidéos. Dommage, c'était vraiment bien.
-

Elvis Costello

J'ai acheté - par hasard - le premier album d'Elvis Costello lors de sa sortie. Depuis, j'écoute toujours ce génie de la pop musique. Ici, il s'agit d'une reprise du groupe de Ranking Roger : The Beat. Ranking qui est mort, il y a quelques semaines. C'est donc une sorte de double hommage que je rend ici-même. Cette reprise est disponible en version studio sur l'album "Punch the clock". Elvis a joué  34 fois en live ce morceau entre 1983 et 1985. Cette captation est donc issue de ces 34 concerts dont on trouvera le détail ici-même. Cette version est donc assez rare.
-

Un instrumental des Chinaski's

Voici quelques minutes d'un instrumental improvisé en répétition par les Chinaski's. Un thème très étrange du fait d'une rythmique vraiment différente. Je sais que les membres du groupe n'apprécient que très moyennement que je publie ce type de captation. Je le fait donc discrètement sans que personne ne s'en aperçoive ! La photo qui illustre la vidéo est un portrait de Charles Bukowski, le "papa" de Chinaski.
-

Des nouvelles fraîches d'Antoine (2)

Un autre clip d'Antoine enregistré live chez lui avec une partie de son groupe "Cuba Libre Grupo".
-

Des nouvelles fraîches d'Antoine

Antoine Lauth est un ami de Marc-André. Ils ont travaillé ensemble sur le CD "Je vote pour tes fesses". Depuis, le temps a passé et Antoine a monté le projet Cuba Libre Grupo. Il est parti plusieurs fois à Cuba pour enregistrer avec des musiciens locaux. Ce "Consomme Petit Homme" était déjà présent sur le CD réalisé avec Marc-André. Ici, c'est d'une version salsa dont il s'agit enregistrée en 2017. De plus, un clip plutôt sympa a été réalisé ce qui donne une autre dimension à cette compo. Compositon apparemment diffusée sur FIP et sur Radio Latina ! De tout cœur, j'espère qu'Antoine aura du succès avec ce projet "international" !
-

Sigue Sigue Sputnick

Quand Sigue Sigue Sputnick sort son "Flaunt it" en 1986, cet événement fait beaucoup de bruit. Sur ce LP, les morceaux sont entrecoupés de publicités. Une forme de provocation pour l'époque. Deplus, le leader du groupe est un ancien membre du groupe Generation X (dont faisait parti Billy Idol).Le groupe cartonne avec le tube "Love Missile F1-11".  Mais dés leur 2e album, le groupe passe de mode et disparaît. Dés années après, ils se reforment mais les gars n'ont plus 20 ans et c'est franchement pathétique de les voir sur scène avec leurs déguisements steam-punk, rétro-futuristes. Voici un morceau du groupe dans une version live assez rare !
-

Scott Walker (re)

Voici un autre morceau extrait de shows TV de 1969. Scott Walker est au top et intreprète en live et à l'antenne un autre morceau de Jacques Brel : Le Tango Funèbre. On retrouve ce "Funeral Tango" dans "Scott 3" sorti la même année. De fait, ce morceau sera également compilé dans "Scott Walker Sings Jacques Brel" sorti en 1981 et réédité en CD en 1990.
-

Dantzig

A cette époque, en 1985, le Cithéa était au milieu de nulle part. Ce n'était pas encore ce haut lieu de la nuit parisienne dans cette rue Oberkmapf devenue une succession de bars et de restaurants. Cérémonies y joue en 1985 et j'ai déjà publié plusieurs morceaux de ce concert que l'on peut écouter ici et . Dantzig est un long morceau (publié à l'origine via le fanzine Zick Addikt) qui comprend, à la fin, une longue plage instrumentale. Frank, le chanteur, en profite pour citer Marquis de Sade (et son Dantzig Twist). Le groupe est en place et cette captation est à mon sens vraiment réussie.
-

Un nouveau single des Nouveaux Monstres

A l'époque de l'enregistrement de leur 3e album, les Nouveaux Monstres avaient pensé à sortir "Triangle Vert" en single. Quelques années après, le fantasme devient réalité même si ce n'est que sur Soundcloud. Voici, les 2 versions existantes réunies avec un visuel original signé Marc-André !
-

Un vrai inédit des Specials

Depuis une pseudo reformation des Specials, on parle beaucoup d'eux. On salut un "3e album" après "Specials", "More Specials"... voici "Specials Encore". Un très bon album. C'est mal connaître l'histoire d'un groupe qui a connu plus d'une mutation. D'abord les "Specials Aka" a qui on doit l'hymne "Free Nelson Mandela" et le très stylé "In the studio", puis une synthèse de The English Beat et des Specials : the Special Beat. Ici, peu d'albums enregistrés à part quelques lives au Japon et de superbes démos. Viens le temps du come-back avec 3 albums sur le mythique label Trojan dont un avec le pionnier Desmond Dekker. Du lourd. Puis enfin, un album plutôt sympatoch' "Guilty Til Innocent". A l'occasion de la réédition des deux premiers albums, un retour d'intérêt pour cette formation, unique et multi-raciale. Là, le génial Terry Hall est revenu (peut-être pour enfin gagner sa vie), ainsi que quelques uns des membres originaux. Pourtant au même moment, d'autres membres se sont barrés. Difficile à suivre. En direct de ma collection, voici un vrai inédit du groupe soit le dub du morceau "Why" extrait de "More Specials". By the way, j'ai acheté leur premier à sa sortie, depuis je suis fan... De toutes les versions du groupe !
-

Zéro de conduite

A l'époque, je me souviens d'avoir écouté plutôt amusé leur single "Viré du bahut". Ces Zéro de Conduite ont eu le privilège "d'ouvrir" pour les Clash. Ont-il vu en eux l'avenir du rock and roll ou bien un amusant phénomène d'imitation ? Quoi qu'il en soit ces prodiges ont persévéré et ont formé "Blankass" qui a connu un certain succès ou succès certain ! Voici une interview du groupe chopé à la radio !
-

S.O.S Indochine

Extrait du même concert auquel participait Carte de Séjour (S.O.S. Racisme - publié ici-même, il y a peu) voici Indochine. Le groupe, à l'époque, commence à être en perte de vitesse et ce "Monte Christo" ne fait rien pour arranger les choses. Cette prestation résume exactement pourquoi je n'aime pas le groupe : prétention, références foireuses et chant approximatif. Mais comme ma femme adore, je publie. Depuis, toujours pour faire plaisir, je les ai vu deux fois en concert. Si ils ont gagné en puissance musicale grâce à l'apport de musiciens "poids lourds", le chant et les paroles restent toujours aussi médiocres... Mais bon, la survie peut rendre culte et c'est exactement ce qui est arrivé à Indochine.
-

Cérémonies au Chat Bleu

Toujours extrait du live au Chat Bleu à Bordeaux le Samedi 21 Décembre 1985, voici "le Goût du Saké" de Cérémonies. Ce tître est également présent sur leur fameux 45 Tours devenu un véritable collector.
-

Douce France façon Carte de Séjour

L'association "SOS Racisme" (à sa tête Harlem Désir) voit le jour en 1985. L'idée est d'éradiquer le racisme et de mieux intégrer une partie de la population française issue de l'émigration. On se retrouve pour des manifestations, Baschung sort son "Touche pas à mon pote" et un concert est organisé place de la Concorde. C'est beau et c'est très naïf. Comment abolir en quelques mois ce qui est présent chez l'humain depuis des millénaires ? Quoi qu'il en soit Rachid Taha et son groupe Carte de Séjour jouent pendant ce concert et en profitent pour "inaugurer" une reprise qu'ils sortiront en maxi un an après : "Douce France" de Charles Trenet. Depuis, Rachid Taha et Alain Baschung sont - malheureusement - morts et le racisme existe toujours en France. Harlem Désir, quant à lui, est devenu Premier secrétaire du Parti socialiste. Comme quoi... La photo qui illustre la vidéo est une photo de Rachid Taha plutôt vers la fin. Rien à voir avec Carte de  Séjour mais bon, elle est très réussie ! 
-

O.D. inédit !

Voici un morceau inédit d'O.D. O.D. pour Olivier et David (Rosane), le groupe Elctro-Folk responsable d'un seul et unique album que l'on peut se procurer ici. Trouvé sur le site de French Fries (leur producteur), une critique plutôt sympa de l'album par un certain Philippe :
"Il y a dans ce disque tellement de matière que même à la dixième écoute, on trouve encore de ces petites choses qui nous font dresser l’oreille, nous surprennent et nous font encore espérer dans cette musique fin de siècle. Il est de ces disques qui nous font penser à ces terres jamais traversées et que pourtant nous trouvons familières. C’est dans ces contrées que DJ Dave and the Olive Twist nous emmènent. Comme dans cette ville imaginaire du film ‘Poussières d’ange’ où on retrouvait des quartiers de Paris, les quais de Lyon et le port de Marseille, David et Olivier ont construit ce disque en mélangeant les repères sans rien perdre en cohérence. Essayez d’imaginer : nos deux zigotos enfermant dans un studio de dix m2, le Velvet Underground, Nick Cave, les Tindersticks, Scott Walker, les Stone Roses, Portishead, les Stranglers, les Nits et même les Miles Davies et John Coltrane de la tournée européenne de 1960 et écoutant tout ce petit monde par le trou de la serrure. Résultat, une cacophonie ? Non, plutôt une harmonie de différents tons qui nous emporte comme un alcool doux. Trop d’influences pour les qualifier de suiveurs. Plutôt des érudits de la musique. Un peu comme l’histoire du peintre japonais qui, pendant des années va observer des fleurs pour n’en dessiner qu’une à la fin de sa vie. Ces deux-là ont écouté les meilleurs disques pendant 20 ans pour faire l’album le plus serein et achevé depuis longtemps. Un disque désenchanté mais pas triste pour autant. Au contraire, le côté ludique comme dans ‘I’m in a zone’, ‘20th century ghost’ est une de ses caractéristiques. Quant aux textes, ils sont chantés à la façon de confidences nocturnes dans des bars, quand l’alcool et le tabac ont fait leur travail de déconnexion avec la réalité triviale. Quand l’esprit est déchargé de la pesanteur du corps et en rejoint d’autres à des milliers de kilomètres de là. “ Ouija board, Ouija board would you help me because I still do feel so horribly lonely ”."
-

Les Clash, bien sûr !

Difficile pour notre génération, de ne pas être associée aux Clash. Ce groupe a marqué notre imaginaire et, d'une certaine façon, fait notre éducation musicale et politique. J'écoute quotidiennement du reggae grâce à Joe Strummer et à sa bande. Ici, il s'agit d'un morceau extrait de leur 2e album joué par la version 2.0 du groupe. En effet, Topper Headon a été viré du groupe pour des histoires de drogue. Mick Jones, également, a mis les bouts. Pour les puristes, ces Clash sont une vague parodie. J'ai longtemps pensé la même chose mais avec la distance, j'apprécie au final leurs guitares beaucoup plus tranchantes et bien plus punk. Cette captation a été faite pendant le Festival Elexir (en Bretagne) et je ne crois pas avoir déjà entendu ce concert ailleurs que via mes archives. 
-

Le silence des marbres

Retrouvé, par hasard, sur une K7 audio, voici une version du "Silence des marbres" de Cérémonies. J'ai déjà publié plusieurs versions de cette chanson : en concert, démo 24 pistes... Etc. Ici,  on a sans doute à faire à une première version de ce moment de bravoure du groupe (du fait de certaines hésitations et d'une structure un peu différente). Aucune indication du lieu, ni de la date de cette captation. Après réflexion, je pense que 1985 est une forte probabilité quant au lieu, Champigny S/Marne me paraît évident (le groupe répétait à Champigny). L'image qui illustre la vidéo est extraite de "5 francs" un graphzine édité par le groupe.
-

Venus Fly

Dernière vidéo d'une série de trois (publiés récemment), voici les Monkey Business et "Venus Fly". On imagine que le groupe répétait de futurs concerts. Ce morceau aux effluves un poil pysché était joué en fin de concert. Ici, il s'agit d'une version avec cuivres. Après plusieurs écoutes, j'ai l'impression que juste Jean-Yves est au sax (sans la présence de son comparse à la trompette). Le son est très mauvais et c'est vraiment dommage !
-

Je regarde les Blessed Virgins

A force, je vais réussir à publier l'intégralité du concert des Blessed Virgins, le vendredi 25 Avril 1986 à Fahrenheit (Issy-les-Moulineaux). Ce morceau apparaît également dans leur album live : "Jour de Fête". A l'harmonica, un certain Marco qui devait être un de leur roadie !
-

Orchestre Rouge

La dernière fois que j'ai vu Théo Hakola, c'était en première partie de Salomon Burke à Paris. C'était un set acoustique avec la violoniste de Passion Fodder. Bref, Théo fait partie comme Philippe Pascal des héros de notre génération. Je ne le connais pas mais j'ai croisé plusieurs fois Frida qui fût sa compagne pendant quelques temps. C'est comme ça que j'ai su que cet américain est asmathique. Peut-être un point commun. Il fût, en tous cas, le front man d'Orchestre Rouge. Un groupe magnifique auteur de deux fabuleux album studio (et d''un live). Ici, il s'agit de la face b du single "Soon Come Violence", un morceau étrange, quasiment ska produit (à l'origine) par le fameux Martin Hannett à Manchester. Cette captation a été faite pour la radio à Paris en 1982.
-

Les Chinaski's et Misery

Extrait d'une répétition des Chinaski's (la même dont j'ai extrait "Dans La Maison Rouge") voici "Misery". Du moins, c'est le seul mot que j'ai pu capter. Dgé déploit tout son talent à grands coups de riff quant à Franck, il est un peu sur la réserve et pas forcément très inspiré. Le tout est plutôt agréable. Intéressant !
-

Green Revolution

Extrait du même set que "Over You", publié il y a peu,  voici "Green Revolution". Le son reste improbable mais l'énergie (et les cuivres) sont là. En réalité, les Monkey Business avaient l'habitude d'enchainer les 2 moreaux à la suite. Un 3e morceau extrait de la même captation devrait suivre... Stay tuned !
-

En route pour la D35

J'ai déjà publié "D32" et "D33" de Bibi & les Fricotins, il manquait "D35". Peut-être que je mettrai un jour la main sur "D34". En attendant,  profitons de ce petit instrumental plutôt pêchu qui donne la part belle à la distortion.
-

Ma 300e vidéo YouTube

Pour fêter ma 300e vidéo sur YouTube, voici quelque chose de différent. Tous les groupes de rock "amateurs" (qui ne lisent ni écrivent la musique) ont besoin de "taper des bœufs" pour trouver des idées musicales. Ces "bœufs" sont des outils de travail qui, en général, ne sont pas diffusés. Ici, il s'agit des Beatles en pleine improvisation. Et comme pas mal de groupes dont j'ai parlé dans ce blog, ils tâtonnent, sont un peu faux. Même cet archétype pop teste et hésite. Sur trois notes, celles utilisées dans "Louie Louie". Voilà, toute l'histoire du rock est dans ce "Just Fun". A vrai dire, je ne suis pas très fan des Beatles, je leur préfère les Monkees ou les Them. Mais ils ont aussi inventé le concept de groupe de rock moderne et à ce titre, ils ont leur place parmi cette multitude d'inconnus.
-

Scott Walker

Scott Walker vient de nous quitter et c'est pour moi l'occasion de partager une petite rareté. Un live à la télé extrait de 5 shows diffusés à la télé anglaise. C'est donc une reprise live de Jacques Brel extraite de l'Homme de la Mancha : "The Impossible Dream". En français : "La Quête".  Il enregistrera ce tître pour son album "Scott : Scott Walker Sings Songs From His T.V. Series". Album qui, bizarrement, n'a jamais été ré-édité. Ici, il s'agit de la version diffusée sur les ondes, en live. Aucun rapport avec Bouloup, mais c'est aussi ça d'être fan de...
-

Manchester, les produits dérivés

En suivant ce lien, découvrez les produits dérivés Manchester !


Blessed Virgins, encore une rareté !

Trouvé sur Youtube, voici une rareté pour les fans de Blessed Virgins. Il s'agit de la démo d"Echec aux dames" qui deviendra le premier single du groupe.
-

Les Cure, en live

Depuis un moment, j'avais envie de publier des morceaux des Cure. Ce groupe était un passage obligé, à l'époque, pour ceux qui n'étaient pas encore des gothiques. Ici, il s'agit d'un morceau extrait d'un live à Paris. Les Cure viennent de sortir leur chef d'œuvre "Pornography" et pour soutenir cet album, tournent un peu partout. D'après mes archives ce live date de 1983 mais d'après internet, on serait en 1982. Quoiqu'il en soit, si vous souhaitez écouter tout le concert, cliquez ici, un lien valide est encore disponible. Ce "M" que je publie provient d'une autre source (enregistrement fait à l'époque à la radio). Cette captation n'a pas une grande valeur mais elle est un juste reflet de l'époque.
-

Dans la Maison Rouge

Pour composer de nouveaux morceaux, la plupart des groupes "amateurs" (qui ne lisent ni écrivent la musique) sont obligés de passer par une phase d'improvisation où chaque musicien est en recherche d'idées. Idem du chanteur qui posera sa voix en "yahourt" histoire de trouver la ligne mélodique et éventuellement un début de paroles. Ici, c'est exactement ce qui se passe, Les Chinaski's tapent le bœuf et cherchent des idées. Reste cette "Maison Rouge" plutôt étrange !
-

Une autre version de "N'importe quoi"

Issu du répertoire de Cérémonie (formation pré-Chinaski's) voici "N'importe quoi" qui est, à ma connaissance, la 4e voir la 5e version existante. Si vous fouillez dans ce blog, vous en trouverez au moins 3. Dont une des Chinaski's mais avec une boite à rythme et des synthés. Ici, on est sur une formation plus classique avec guitare, basse et batterie. La photo qui illustre la vidéo est une photo de Franck sur une mini moto offerte par son cousin. Vraiment, n'importe quoi !
-

D33 version live

D33 pour Départementale 33 était un pilier du répertoire de Bibi & les Fricotins. Ils l'ont décliné en D34, voir même en D35. Ici, il s'agit d'une version en répétition avant leur premier concert (fête de la musique à Cachan). A cette occasion, ils avaient décidé d'ajouter un peu de voix. Pascal B. est donc au micro. Ce morceau provient d'une source si mauvaise que je n'ai pu sauver qu'une des deux pistes. Le mix final est donc en "glorious" mono ! La photo qui illustre la vidéo est extraite du dit concert ! 
-

Bibi façon folk

Et puis un jour, Yannick est arrivé en répétition avec un harmonica. L'occasion de faire un bœuf endiablé façon Bob Dylan surf pour les Fricotins. Quelques secondes d'improvisation avec 2 guitares, une boite à rythmes... et un harmonica ont survécu. Le visuel qui illustre la vidéo est signé Pascal Blua et est extrait du diaporama que le groupe projetait !
-

Over you !

Voici un version assez rare d'Over You avec section de cuivres. Jean-Yves (sax) et Daniel (trompette) jouaient parfois avec les Monkey Business pour ajouter une coloration rythm and blues de bon ton. La photo qui illustre a été prise lors d'un des concerts du groupe au Gibus !
-