Affichage des articles triés par pertinence pour la requête Gainsbourg. Trier par date Afficher tous les articles
Affichage des articles triés par pertinence pour la requête Gainsbourg. Trier par date Afficher tous les articles

Le cas Gainsbourg

Je voulais aborder Serge Gainsbourg depuis un moment. D'abord parce que toute une génération de groupes et artistes (comme Bijou ou Etienne Daho) ont largement milité pour son retour en grâce. Moi-même, à mon tout petit niveau, j'ai repris "Contact" et "Les Papillons Noirs". Ensuite, parce que malgré ce qui se dit, on trouve dans son répertoire... Le pire comme le meilleur. Par exemple... On lui doit des tubes comme "Sea Sex and Sun" ou "Le Chevalier Blanc" voir "Un Jambon, Un Violon" et d'un autre côté "Requiem Pour un Con", "Initiales B.B." ou "Aux Armes Et Caetera". Justement ce dernier tître et l'album dont il est extrait est - sans discussions possibles - le meilleur disque de reggae en français jamais enregistré. Alors pourquoi en avoir fait une version funk lourdingue (comme tout son poussif dernier album "Love On The Beat") lors de sa dernière tournée ? Peut-être parce que notre génie national n'avait pas le sentiment d'avoir composé l'ultime tube reggae en français... Tant sur la forme que sur le fond. Et c'est peut-être ça qui est beau chez lui... Ne pas avoir eu conscience de sa réelle grandeur. Cette version d'"Aux Armes Et Caetera" n'apparait pas sur son dernier album live datant de 1985. Et c'est sans doute mieux ainsi.

Harley Davidson

Je me souvenais que les Désaxés (comme les Innocents ou Gamine) jouaient en live le standard de Gainsbourg écrit pour Brigitte Bardot. J'étais donc content de tomber sur cette version "brute de fonderie" lors d'un concert du groupe le 6 Juillet 1985 à Vendôme.

Les Wedding Singers

Quand en 2003, nous décidons de nous marier... Nous nous posons la question d'un souvenir à offrir à nos invités. Passionné de musique, ma future femme me souffle l'idée d'offrir un disque à nos convives. Pour pousser l'affaire un peu plus loin, nous décidons de faire participer nos témoins et d'en profiter pour faire quelque chose tous ensemble. L'ami Antoine se transforme en producteur multi-instrumentiste et nous choisissons deux reprises : "les Papillons Noirs" (Gainsbourg via Bijou) et "On ira tous au Paradis" (de Polnareff bien sûr). Voici donc une autre version de cet enregistrement par ce collectif spécial mariage que nous avons judicieusement appelé les "Wedding Singers". Je me souviens que nous avions enregistré dans la maison d'Antoine, deux par deux et que pour faciliter le chant, nous avions coupé toute une partie de la chanson (dont une sorte de pont inchantable qu'il y a dans ce chef d'œuvre). 17 ans après, nous sommes toujours mariés... Mais Antoine et Catherine se sont séparés, Alexandra et Oliver sont en instance de divorce, Véronique et Yann ont divorcé, Marjorie et Christophe ont également divorcé... Seul l'ami Jean-Yves est toujours marié avec Christelle et le camarade Bebear (par contre) s'est marié en Chine. Enfin, Willy...  n'est pas marié et vit avec son amie. Aujourd'hui, s'unir se n'est plus forcément pour la vie. On pourra écouter ici-même les "Papillons Noirs" chantée par Alexandra et moi-même. On pourra écouter la version complète de "On Ira Tous Au Paradis" ici-même. Voici et pour finir, la version acappella.
-

These Hills

Encore une démo faite à la maison (dans la cuisine) de David Rosane. Les accords du début ne sont pas sans me rappeler ceux de "Bonnie & Clyde" de Gainsbourg. Mais là s'arrête la comparaison. On notera également la présence du fils de David dans le fond ! Fait à la maison, on a dit !
-

Je suis réel !

Je continue de publier des morceaux extraits du live des Dogs au Palace, le 15 Avril 1982. Ce concert a été diffusé sur Radio 7 d'où le jingle que l'on entend au tout début du morceau. Ce tître est extrait de leur album "Different" de 1979. Apparemment, c'est Jim Valley qui est l'auteur de "I'm Real" plus connu pour avoir été le guitariste de Paul Revere & the Raiders. On connaît la passion des Dogs pour le rock "garage" américain. Ce tître semble être un passage obligé pour le groupe puisqu'il est déjà présent en version live dans la compilation "Frenchrockmania" (surtout connue pour le duo Bijou/Gainsbourg). 
-

Bashung au Casino de Paris

Le Mercredi 26 Janvier 1983, Alain Bashung joue au Casino de Paris son "Play Blessures" (co-écrit avec Gainsbourg). Ambiance sombre et rock and roll. J'y étais. Mon amie Pascale de Laubier, à qui on doit ce magnifique cliché, aussi !
-

Les bras croisés

Extrait du 3e CD des Nouveaux Monstres (Rock n'importe quoi), voici les "Les bras croisés". Ce tître ressemble à une chanson de Gainsbourg. C'est bien sûr involontaire. Cette composition repose sur un sample extrait d'une classique d'Erma Franklin qui sera un tube pour Janis Joplin : " Piece of my heart". Il s'agit, juste, de quelques mesures de l'introduction sur laquelle les Monstres ont rajoué un autre sample, cette fois-ci réalisé par Yannick à la basse. Yannick ex Fricotins, Monkey Business, Manchester, Blade... Etc.  Beaucoup d'instruments ont été également ajoutés dont du Mellotron. L'instrument fêtiche des Beatles dans "Strawberry fields forever". Le résultat est assez compact et a demandé beaucoup de travail... Le visuel qui illustre la vidéo est extrait de la pochette du disque et a été réalisé par Marc-André.
-

Une version inédite de Contact

Voici une maquette de travail des Nouveaux Monstres, il s'agit de "Contact" sans le chant de Franck. On y découvre certains détails musicaux qui ont disparus au mixage. Un hommage du groupe à la Bardot des 60's et à Serge Gainsbourg !
-

Contact

Chanson composée par Serge Gainsbourg pour Brigitte Bardot, cette reprise a permis aux Nouveaux Monstres d'être programmé sur Nova, lors d'une émission spéciale sur le grand homme. Pendant ce show, la radio diffusa les reprises les plus étranges. Là, c'est Frank War qui s'y colle rendant l'ensemble un poil décalé. Bien sûr, on se souvient de la reprise de Jad Wio, mais là on est ailleurs... De l'électro low-fi avec un sample extrait d'un vynil Disney pour enfants spécial Halloween. Bref, les Nouveaux Monstres  ! 
-

Les Etc's live au Pancrace

Autre document ultra rare, voici les Etc's live au restaurant le Pancrace à Boulogne. Du temps où Franck, Pascal et toute la bande travaillait chez Bleu Petrol, à Boulogne, leur repaire s'appelait le Pancrace et se trouvait rue d'Aguesseau pas très loin du studio. Ici dans ce petit film, on retrouve les Etc's lors d'une fête de la musique, interprétant (pour ce que j'ai reconnu) "Late Nite City" des Comateens, "Choci Loni" des Young Marble Giants, une compo originale "Traci Lords", "Les papillons noirs" de Gainsbourg et en rappel "Walk on the Wild Side" de Lou Reed avec Franck War en guest star. Si on est observateur, on reconnaîtra certaines "figures" du Pancacre, son patron, la sœur du patron... Etc. Une vraie tranche de vie que je situerai aux alentours de 1990. Mais là, je ne suis vraiment plus très sûr !
-

Ma P'tite Lampe (original mix)

Extrait du 1er Cd des Nouveaux Monstres (publié en 1996), voici "Ma P'tite Lampe". Ce matin, en surfant sur internet, j'ai été heureux de découvrir  qu'un p'tit malin vend 50 euros (sur Price Minister) ce premier opus. Un des arguments de vente sont les reprises de Johnny et de Gainsbourg présentes sur le cd. Il y a quelques temps j'ai publié un mix un peu plus "hardcore" de ce morceau emblématique.
-

Les Wedding Singers, disque de mariage !

"Enfin ce jour est arrivé. Ce samedi 24 Mai 2003. Après quelques mois d'organisation, d'invitations, d'idées perdues et d'autres retrouvées. Vous êtes tous là. Comment vous remercier ? Des dragées peut-être ? Top classique pour vous les gars ! Nous aimerions vous offrir quelque chose qui reste. Voici donc deux chansons." Extrait d'un single pressé en 100 exemplaires voici une reprise de Gainsbourg, via Michelle Arnaud et Bijou. Le morceau est produit et joué par Antoine L, au saxophone, Jean-Yves et au solo/disto, Yannick. Un beau souvenir pour le mariage d'Alexandra et Marc-André.
_