Jour après Jour !

Il existe une vidéo sur YouTube de ce concert de Marc Seberg... Mais le son est beaucoup moins bien que cette captation faite à l'époque par le camarade Pascal B. (avec mon matos, il faut dire). Anyway, voici "Jour après Jour", un des tîtres "phares" du groupe rennais live au Printemps de Bourges en 1985 !
-

Peut-être un inédit des Rita Mitsouko

Je n'ai trouvé aucune trace discographique de ce "More Money" des Rita Mistouko joué en live à Angers en Juillet 1985. J'en ai donc conclu qu'il s'agit d'un vrai inédit du groupe... Ou pas. Et comme Rock & Folk fait sa couverture de septembre avec ce groupe, j'en profite pour publier ce morceau en espérant m'offrir facilement un peu de visibilité !
-

Shout !

Avec ce "Shout" s'achève le concert des Dogs au Palace (15 Avril 1982). Il s'agit bien sûr d'une reprise des Isley Brothers que le groupe enregistrera à l'occasion d'un mini album live (le bien nommé "Shout") trois ans plus tard ! On notera, au passage, la super pochette de cet album signé "Bobbi" et qui n'est pas sans rappeler le travail des Bazookas & co.
-

Dolly & Co, toujours et encore !

Voici un 3e extrait du EP de Dolly & Co ("No One No Feeling" de 1992). Cette formation précède l'avènement (si je puis dire) de Dolly, groupe rock français actif de 1995 à 2005 et qui s'est arrêté à la mort de leur bassiste Micka. Le visuel utilisé dans cette vidéo reprend le visuel original de ce mini album.
-

Brand New Cadillac

Voici "Brand New Cadillac" une reprise de Vince Taylor que les Clash ont enregistré à l'occasion du génial "London Calling". A l'époque, cette reprise avait fait beaucoup de bruit puisque ces punks puristes osaient élargir leur répertoire en s'attaquant aux "classiques" rock and roll du genre. Ici, il s'agit de la version 2.0 des Clash (sans Mick Jones ni Topper Headon) mise sur pied à l'occasion de la réalisation de l'album "This is England". Cette formation a toujours été considérée comme une parodie par tous les fans du groupe. Pour ma part, j'aimais bien leur côté "mur du son". Ici, il s'agit d'un extrait d'un concert donné au festival Elixir à Guehenno, le 15 Juillet 1985 et diffusé à la radio (d'où le son pourri du fait des "ondes courtes").
-

La suite des aventures de l'Affrontement !

Voici un autre tître de l'Affrontement, un poil tellurique et dissonant ! Je n'ai, malheureusement, pas le tître de ce morceau qui ne manque pourtant pas d'intérêt !  Même en écoutant à fond au casque, les paroles restent inaudibles. J'ai pu cependant "capter" ce que je crois être ce "Dans le sang". Je m'en vais, de ce pas, demander aux 2 seuls survivants de ce groupe "pionnier", leur avis. La photo qui illustre la vidéo est une photo représentant l'Affrontement Et Panik LTDC. Panik est encore en activité, 40 ans après. De la formation originale, il le ne reste que Christian (au chant). Ces "Troubadours du Chaos" viennent de sortir un album ainsi qu'un duo avec le chanteur Christophe (?).
-

The Chameleons à l'Eldorado !

Si il est un groupe que tous les bouloupiens ont écouté, c'est bien The Chameleons. Cette formation est, depuis, devenue "mythique"... Avec un M majuscule. Les Chaméléons avaient une forme de grâce et le sens des mélodies qui tuent. D'après Wikipedia : "The Chameleons est un groupe de post-punk britannique, originaire de Middleton, dans le Grand Manchester, en Angleterre. Le groupe se composait du chanteur et bassiste Mark Burgess, du guitariste Reg Smithies, du guitariste Dave Fielding, et du batteur John Lever. Le groupe se sépare une première fois en 1987, après trois albums, à la mort de leur manager Tony Fletcher, avant de se reformer en 2000. Ils enregistrent alors trois autres albums (deux unplugged, et une version studio), réalise une tournée, puis The Chameleons se séparent à nouveau. Le batteur John Lever meurt en mars 2017." Le 31 Mai 1985, les bouloupiens sont tous à l'Eldorado pour voir leur groupe fétiche. Ici, la setlist du concert. 4 jours avant, les Chameleons ont joué à Lyon. Voici un extrait de ce concert, à défaut d'avoir retrouvé leur concert parisien !
-

Marc Seberg, la balance !

Merci à Marquis Seberg (sans doute, le canal "officiel" animé - je crois - par le fils de Philippe Pascal) pour ce document télé visuel d'époque ! Il s'agit d'une "balance" de Marc Seberg avant un concert pour la fête de la musique. Concert auquel nous avions assisté, il me semble !
-

Domino

Le 6 Juin 1984, les Cramps jouent à l'Edorado, à Paris ! Concert intense et rock and roll mené par un Lux Interior très en forme qui n'hésite pas à dévoiler toutes les parties intimes de son anatomie. Cette fois-ci, il s'agit de "Domino" une reprise de Roy Orbison, période Sun Records que les Cramps ont enregistré pour leur "Gravest Hits".
-

Et hop, un 2e Surf Piranhas

Allez, vacances d'été obligent, voici le second morceau des Surf Piranhas extrait de la compilation Fireball. Ce "Skindriver" est un inédit qui n'apparait pas sur leur unique LP/CD. En fouillant un peu, je me suis aperçu que Jansen Press (guitare/chant) apparait sur un paquet de productions (Carrousel Vertigo, Jolynn Daniel, Ron Lasalie... Etc.)  toutes plus inconnues les unes que les autres. Drew Weaver (l'autre guitare/chant) a, de son côté, sorti plusieurs albums axés rockabilly/surf sous son propre nom dont un en France (Drew Weaver and the Vibrabeams "Mystic Rite") en 1987 avec le même batteur que les Surf Piranhas et Laurent de Gasperis à la guitare solo. Gasperis a fait une tentative de carrière solo à l'époque (L2G) et j'avais bien aimé son album...
-

Guernica

Guernica est le premier groupe de Loran, le guitariste des Béruriers Noirs. C'est sans doute pour ce fait d'arme que l'on se souvient de cette formation même si, en soi, elle ne manque pas d'intérêt. Pour ma part, j'avais le split album qu'ils ont sorti avec les Béruriers Noirs (chez shin product) sans savoir que les 2 formations partageaient le même guitariste. Les spécialistes du genre les qualifient de "post-punk minimaliste" et rien que le choix de leur nom situe tout suite l'ambiance générale. Quand les Bérus sont apparus sur la scène punk, j'étais un peu trop âgé pour adhérer complétement mais j'aimais bien leur démarche même si certains de leurs riffs me semblaient un peu trop pompés (sur Exploited et d'autres groupes de la seconde vague anglaise). Anyway, voici Guernica !
-

Suite des aventures de l'Affrontement !

2e tître extrait de la démo de l'Affrontement (ou Perfekt Affrontement d'après la K7). Ce "Banlieue Punk" porte bien son nom même si le rythme s'est ralenti (par rapport à leur reprise des Ramones). Le plan de guitare n'est pas sans rappeler celui de "The Passenger" d'Iggy Pop sorti en 1977. Très franchement, y'a pire comme influence et Iggy est et a été le papa des punks. La voix de Franck est plus grave que sur ses autres "exploits" attitude punk oblige. Je n'arrive toujours pas à réaliser que cette formation date de 1979 ou 1980... Elle intégre naturellement le style alors que pour la plupart des français, à l'époque, punk = Plastic Bertrand. Soit, une aimable plaisanterie sur laquelle on peut danser à la surboum de l'école. Depuis, Sonic Youth a repris "en main" le tube de Plastic pour en faire un morceau mythique et fondateur. Mais à l'époque... La plupart des groupes punk français ayant sorti un disque sonnaient soit comme du garage acidulé (le son des batteries, c'était quelque chose) soit comme du Television mal digéré (intellos obligent). Pas l'Affrontement et c'est ce qui fait la beauté de ces morceaux...
-

Seaton, première période !

2e tître extrait de que je crois être la première démo de Seaton, voici "November". Une chanson un peu plus fluide que le 1er tître déjà publié. Toujours très amusant d'entre la voix "de jeunesse" de notre David Rosane national ! Comme toujours, la photo qui illustre la vidéo est l'œuvre de Philippe Plas.
-

Les Surf Piranhas

J'ai toujours adoré le rock instrumental à la Dick Dale. Le son de la reverb' et le touché d'une strat'. On n'a pas fait mieux ! Quand en 1984, les Surf Piranhas sortent leur LP sur Underdog, je l'achète de suite. Ce disque ("Both Side Of Surf") est un ovni dans le paysage musical de l'époque. Je ne sais pas grand chose de ce groupe si ce n'est qu'il comprend quelques américains exilés (et depuis repartis faire du surf) et que d'une façon ou d'une autre Coluche leur a filé un petit coup de main. Voici "Rockin' Dive Party", un titre chanté du groupe (?) que l'on trouve sur la compilation Fireball dont j'ai extrait François Alysse, les Stunners et De Luxe. Ce tître se retrouvera dans leur seul et unique LP mais dans une autre version. D'où l'intérêt de cette vidéo. Let's go surfin' !
-

Les Cramps et Andre Williams

Le 6 Juin 1984, les Cramps jouent à l'Edorado, à Paris ! Concert extrême, il suffit de voir les photos que j'utilise pour illustrer les vidéos pour s'en rendre compte. D'ailleurs, ce concert finira par une mini-émeute et une descente de police. Cette fois-ci, les Cramps s'attaquent au classique d'Andre Williams : "Bacon Fat". J'ai publié un featuring live d'Andre avec le groupe de John Spencer. Andre Williams est mort cette année mais il a classé ce titre dans le top Rythm'n'blues en 1957. Surnommé le "Black Godfather", Andre est connu pour son approche un peu "trash" et "salace". On lui doit aussi le classique "Soul" : Shake a Tail Feather.
-

Stygmat

Voici Stygmat, un groupe "dissident" du groupe dont je vous ai parlé l'autre jour : l'Affrontement ! Je n'ai que peu d'infos sur ce trio apparemment "New wave" et qui comprend Boubich, Bosniak et Gordon.Voici un premier tître dont je ne comprend pas les paroles (même au casque)... Est-ce de l'anglais ? Du français ? Difficile à dire ! J'imagine que le visuel qui accompagne la vidéo a été fait par Franck W. mais rien n'est moins sûr. Bref, peu ou pas d'infos sur Stygmat qui se définit comme du "Rock Trop"
-

Jivin' Instructors (4)

Ah désolé, pris dans le mouvement, j'avais oublié de publier ce tître live des Jivin' Instructors qui se trouve en 3e position sur leur démo. Avec cette publication s'achève ce que j'avais en réserve sur le groupe. On pourra se rendre sur MySpace si l'on souhaite un peu plus de Néo-swing originel bien avant que ce mouvement déboule aux USA !
-

L'Affrontement, au début !

Il m'a fallu attendre 40 ans pour entendre, pour la première fois, l'Affrontement ou "Perfekt Affrontement" selon la K7 audio d'époque. Le groupe est constitué de Pascal Bouris, lead guitare (dit Boubich, le Commandant Jack Détergent) fondateur du mouvement bouloupien, Jean-Jacques Frochtman (dit Piep', Johnny Valstar) guitare rythmique, Eric Bouris (frère de Pascal, dit Bosniak Cornelius le Gerbonaute) à la batterie, Franck Waroquier (dit Tom Carbone) chant, Hervé Hénocq (dit Gordon Gossips rapport à la série les Mystères de l'Ouest) à la basse. Premier tître publié, une reprise des Ramones, le fameux :"Blitzkrieg Bop". Sachant que les Ramones l'ont publié en 1976, en France, en 45 tours, c'est plutôt héroïque et rafraichissant d'entendre cette reprise. Les Ramones sont, en 1979, très, très underground et loin d'être devenu une marque de tee-shirt que l'on trouve parfois chez C&A. Le Punk Rock existe déjà  depuis quelques années dans notre beau pays avec des groupes comme Asphalt Jungle ou Métal Urbain. Ces groupes sont loin de l'approche punk rock originelle. L'Affrontement n'a rien d'arty, ni de parisien. C'est une bande de teenagers issue de la banlieue qui a découvert ce courant musical et tout de suite adhéré. Si leur répertoire est punk, le groupe lorgne déjà vers une approche plus new-wave du style Cure. Pour preuve, un bœuf entendu qui sonne un peu dans le genre. Mais L'Affrontement est  punk pour le fun et/ou pour la dimension subversive. Le groupe va tourner (un peu) et jouer au Golf Drouot (qui fermera en 1981). L'Affrontement sera le premier groupe (punk) à jouer sur l'île de Groix. Gordon, à qui on doit ces documents, m'a raconté une anecdote plutôt amusante : " La K7 a été enregistrée sur mon vieux poste Panasonic des année 76 soit disant stéréo dans l'usine de feu mon parrain de chaudronnerie au 1er étage avec escalier en bois, donc tout un périple pour monter tout le matos (batterie, amplis, guitares, etc.) et Piep', véritable Pierre Richard, avait déclenché le démarrage des machines en appuyant sur ce je sais quel bouton. Panique à bord, mais on a réussit a tout stopper a temps." Si un jour, on publie une nouvelle anthologie du punk en France, le groupe mérite d'y figurer ! Dernier point, la qualité sonore de l'enregistrement laisse parfois à désirer... Pas de problème, c'est l'esprit de l'époque !
-

2e K7 de Seaton

J'attaque la seconde maquette audio de Seaton. La pochette faite main est de plus bel effet. Seule indication, un tître : "Songs of The Soul". Chaque face porte un nom et c'est par la face "The Songs" que j'ai attaqué. Voici "A Piece Of The Dawn". Même si il n'y a pas d'indication de dates, on comprend à l'écoute que ces enregistrements datent d'avant les enregistrement studios 87/88. La voix de David bien que reconnaissable est toute fluette quant au jeu du guitariste Toto Rigelstein, il est lui aussi assez... Fluet. On reste dans une ambiance très new-wave qui n'est pas sans me rappeler "Spear of Destiny".  Cette démo a été enregistrée à Jouques (petite ville près d'Aix) au Studio de l'Angoisse dont je n'ai trouvé aucune trace sur Internet. La photo qui illustre la vidéo est l'œuvre de Philippe Plas.
-

Les Cramps à l'Eldorado

2e extrait du concert des Cramps à l'Eldorado à Paris. Voici "Sinners", une reprise de Freddie & The Hitch-Hikers. Nous sommes en 1984 et ils n'enregistreront ce tître qu'en 1994 pour leur album "Flame Job". Ce concert et la tournée qui va avec correspondent au retour du groupe au devant de la scène rock, après de longs démêlés avec leur premier label : Irs Records. Ils viennent de sortir leur live "Stay Sick" chez New Rose et ils sont chauds comme la braise. Je garde un très bon souvenir de ce concert un poil extrême puisque le public énervé cassa tous les sièges et les portes vitrées à la fin du concert. La photo qui illustre la vidéo provient de ce concert et illustre plutôt bien la prestation à base de vin et de terre mélangés que nous a délivré Lux !
-

Panik LTDC, une maquette de 1993

Nous avons beaucoup fréquenté Panik, ne serait-ce que parce que Christian (le chanteur) est le frère de Bruno, batteur de Cérémonie et Monkey Business. Les Monkey ont joué en concert avec eux et plus récemment, David Rosane et les Zookeepers aussi. Voici une petite démo inédite du groupe datant de 1993 !
-

L'anniversaire de François Alysse

Je continue de "tracer" les aventures de François Alysse. J'ai déjà diffusé plusieurs morceaux issus du gigantesque bœuf organisé avec les Stunners à Cachan, chez West Image pour son anniversaire. Pour cette occasion, François avait enregistré une chanson, sorte d'auto-célébration, drôle, mégalo et complétement étrange. Là voici... Grâce à cet auto-hommage adressé à sa grande personne, j'ai pu retrouvé l'année : 1989, l'âge de François d'alors : 35 ans et la date précise : le 24 Juin ! Beaucoup d'infos qu'il me manquait. Je n'ai aucun souvenir de cette chanson mais plus rien ne m'étonne à posteriori. Cette Chanson du 35e anniversaire, sonne comme du Dutronc sous acide avec une pointe de Nino Ferrer ! Plutôt pas mal. Pourquoi n'avoir pas poussé dans cette direction ? La photo qui illustre la vidéo a été pris bien avant, sans doute autour de ses 18 ans.
-