Viva Las Vegas !

Lors d'un périple américain dans les années 90, Edouard Dupressoir a réalisé ce petit film sur Las Vegas. C'est bien sûr du super 8 qui a été transféré sur une VHS, puis en numérique. La musique qui accompagne est signé par le génie du Easy Listening, Enoch Light.
-

Concerts à la campagne

Voici un petit film réalisé en super 8 par Edouard Dupressoir lors de l'une de ses mémorables fêtes à la campagne. On y reconnaît les Nouveaux Monstres (avec Jean-Yves et Marc-André + Yannick en guest star) puis Blade (avec Yannick au chant) et avec Jean-Yves en guest star au sax... (c'est bon, vous suivez ?). On y voit une partie des Bouloupiens (Franck, Pascal B., Pascal R., Harold,  etc.) en train de prendre le frais sur la pelouse. La musique qui illustre cette vidéo est "Allo Mimi" des Nouveaux Monstres.
-

Des photos de Mademoiselle Arnaud (par Marc-André)

Photographe à ses heures, voici quelques clichés de Mademoiselle Arnaud réalisés par Marc-André lors de différents concerts ! On appréciera la dimension graphique !
-


Des photos d'Antoine L. (par Marc-André)

Photographe à ses heures, voici quelques clichés d'Antoine réalisés par Marc-André lors de différents concerts ! On appréciera la dimension graphique !
-




Yann et Marco en répétition

A l'époque des Monkey Business, il est arrivé que Yann et Marco répètent ensemble, sans les deux autres. Dans cet extrait, ils exécutent "Paradize" avec une boîte à rythmes, histoire de parfaire leurs jeux respectifs.
-

Cérémonies, là où on ne les attend pas !

A la fin du concert d'Aix-en-Provence, j'ai trouvé cette petite reprise du thème de Batman. Une reprise inattendue pour Cérémonies pourtant loin de l'univers sixties de ce classique instrumental. Peut-être un coup de folie... Ou bien un problème technique les a forcé à jouer ce standard de Neal Hefti. To the batmobile ! 
-

Les Monkeys se lâchent

Bien sûr, il s'agit d'un bœuf, plus ou moins abouti. A un certain moment, Bruno perd le rythme et ils sont tous obligés de s'arrêter pour se remettre dans le tempo. Je l'ai publié surtout pour la fin. On entend David et Yannick gueuler en chœur "Monkey Business". C'est assez drôle et inattendu. Le morceau sonne comme du rythm'n' blues de base ce qui est une autre (bonne) surprise.

Un inédit des Vierges de Pontoise

Voici un autre morceau des Blessed Virgins en concert. Il s'agit d'une reprise de Jacques Dutronc qu'ils n'ont jamais enregistré (même sur leur album live). Il s'agit, sans doute, du même concert à Fahrenheit (Issy-les-Moulineaux, le vendredi 25 Avril 1986).
-

François Alysse et la radio

J'ai déjà parlé de François Alysse dans ce blog. François a beaucoup travaillé pour la société de production audio ILP. Par contre, je ne me souviens pas si François m'a présenté cette société ou si c'est moi qui lui est présenté. ILP était aussi un client de notre studio Bleu Petrol. Quoi qu'il en soit, leur collaboration a duré plusieurs années. ILP appartenait à Philippe Silvestre qui, je le crois, voulait devenir "médiatique". Philippe et François ont donc tout fait pour devenir célèbre. France Inter, en 1992, organisa un concours afin de découvrir de nouveaux talents. Ce que je publie aujourd'hui, c'est l'émission qu'ils ont présenté et qui les a fait gagner ce concours. Du coup, l'été suivant, ils ont animé une émission, chaque semaine, à l'antenne. François a écrit tous les textes, dans un style qui lui est propre et qui le faisait beaucoup rire. Dans ce "pilote", on ne l'entend pas vraiment mais tous les trais d'esprit sont du pur Alysse. J'ai essayé de retrouver la trace de Philippe et d'ILP. Mais sans succès, ils ont l'air d'avoir disparu corps et âme. Aucune trace non plus de l'émission "Radio Zinc". Je me souviens d'avoir assisté à deux émissions, une avec Philippe Gildas (royal et très pro) et une autre avec Thierry Lhermitte (sympa et ne passant pas inaperçu dans les couloirs de Radio France).
-

Reprise impensable

Marc Seberg qui reprend PIL, c'est une rencontre quasi impossible... Et pourtant, il semblerait qu'elle se soit produite. A Rennes, en Décembre 1988.
-

Cérémonies, live sur la plage

Voici un collector, l'affiche du concert de Cérémonies à Oliva en Espagne. Cérémonies présenté comme un groupe "cool" de rock français. Alors que Gordon, Franck, Quick, Marc-André et Yves sont en vacances près de Valence, leurs amis de Radio Oliva, leur proposent de jouer live dans un bar de plage (le Tubos). Petit problème, seule une moitié de Cérémonies est présente et opérationnelle. Donc sans répéter, sans s'accorder, les compères jouent un concert catastrophique et inaudible sur du matériel d'emprunt... A la basse, Gordon, à la batterie Quick, au chant Franck et à la guitare, Marc-André. Heureusement, peu de gens assistent à ce happening que La Monte Young n'aurait pas renié ! 


Image de Marc

Voici un visuel réalisé au début de la carrière de Marc-André. Il avait déjà l'envie de créer sa propre structure de création. Ce bébé à trois yeux sera utilisé dans certains visuels pour Cérémonies. Le logo est réalisé avec un des premiers Mac, le SE. Celui-même qui fut très vite adopté par Marc-André et Franck, dans leur premier studio de design : Bleu Petrol ! 


Bonnes fêtes de fin d'année bouloupiennes !


Oh my god !

Oh my god, un bout d'inédit des Monkey Business... Un vrai bonheur de les entendre chercher et expérimenter !

Une intéressante version de Louie Louie !

Voici une reprise du standard de Richard Berry par les Sisters of Mercy. Un mélange intéressant et limite contre nature. Comme quoi, une bonne chanson peut-être adaptée de moult façons. Evidemment, à l'époque, pour des fans de new-wave comme nous, ce groupe était un passage obligé. Il existe des versions studio de ce morceau, assez peu de versions en concert !
-

Un inédit de Téléphone

Si je n'ai jamais été fan des paroles du groupe Téléphone (même à l'époque), par contre j'ai toujours adoré leur énergie live. Je les ai vu lors de la tournée "Dure Limite" et ça reste un très grand souvenir. A posteriori, il existe très peu d'inédits du groupe, tout a été publié. A part, peut-être, la version anglaise de Dure Limite qui est à la limite de l'écoutable. Ici, il s'agit du standard de Nat King Cole repris par toute la clique rythm'n'blues (du style Rolling Stones) et... Téléphone. Ceci expliquant cela. Une belle énergie punk pour cette reprise que j'ai du attrapé à la télévison, à l'époque. Get your kicks on Route 66 !
-

Je me souviens d'Aix-en-Provence

Voilà encore un beau document, ce live de Cérémonies à Aix-en-Provence en 1987. Le groupe viens juste de composer "Souvenirs de nous" (qui ne s'appelle pas encore comme ça) et ils le jouent avec une belle énergie. Si on écoute bien, au tout début de la vidéo, on entend un "bouloup" hurlé par Sandy. D'où, le nom de ce blog. Et oui ! La photo qui illustre la vidéo n'a pas été prise à Aix. Elle a été faite au Gibus et on y voit Franck, le chanteur de Cérémonies avec David, le chanteur de Seaton. Cérémonies avait été invité par Seaton à jouer à Aix. Pour leur rendre la politesse... Seaton avait été invité, à leur tour, à jouer à Paris. D'où cette photo historique, prise backstage. Enfin, ce "Souvenirs de nous" est dédié à Emma... Comme cet article de blog !
-

Philippe Pascal et le Blue Train Choir, les photos inédites !

Voici des clichés inédits de Philippe Pascal avec son groupe le Blue Train Choir pris pendant un concert au Dejazet en Juin 2003. Un des clichés a servi pour le mini-album promo réalisé à l'époque. Reste à savoir qui est le photographe. Je pencherai pour mon pote Edouard. Mais je n'en suis pas sûr ! 









Les Airs Animaux, autre mix

Les Airs Animaux est un projet artistique complet. D'abord de l'écrit, puis une série d'illustrations pour accompagner le mot. D'ailleurs, certains de ces poèmes ont été publiés dans la très sérieuse revue Passage d'Encre. Pour aller un peu plus loin, Marc-André (l'auteur et l'illustrateur de ce projet) demande à Marjorie d'enregistrer certains de ses textes. Antoine L. produit l'enregistrement puis mixe avec Marc-André. Ce dernier demande à Emma R. (sa copine de la société de pod. le Regard Sonore) de créer une musique originale. Elle se prête au jeu et lui propose à son tour son propre mix. C'est celui-ci que je publie aujourd'hui. Enfin, pour aller encore un peu plus loin, en première partie d'un concert d'Antoine, Marjorie accompagné de Jean-Yves au sax interprète une autre lecture des textes de Marc-André.  Seul regret, ne pas avoir pressé et distribué un CD. Le dessin qui illustre la vidéo est signé Marc-André.
-

Un thème pour les Airs Animaux

J'ai déjà publié Les Airs Animaux, de la poésie sonore écrite et produite par Marc-André. Voici une musique réalisée par Emma R. (une bonne copine de chez le Regard Sonore)  pour ce projet. Ce thème a été utilisé dans le mix final. Il s'agit de la musique d'illustration, mais sur la longueur (2006) ça sonne plutôt pas mal. Le visuel de la vidéo a été réalisé par Cyril Bourgeois pour i-breed.
-

Comment les Monkey Business n'ont pas signé chez New Rose !

Je ne sais plus trop comment, mais au fait de leur gloire, les Monkeys ont eu un rendez-vous chez New Rose. Le label indépendant français de référence. Celui chez qui les Cramps, les Unknowns ou la Souris Déglinguée ont sorti leurs plus belles productions. Patrick Mathé (qui est mort il y a peu, RIP) reçu dans son bureau David et Marc-André. Un type plutôt sympa. Il mis dans sa platine K7 la démo du groupe, le son a fond. Après moult hésitations, il leur dit qu'il avait déjà signé un groupe comme eux, les Skippies et les remercia. Voilà comment passer à côté d'un début de gloire. On n'en veut pas aux Skippies, après 2 albums et quelques singles, ils ont formé Bikini Machine. Un groupe hautement fréquentable ! 


N'importe quoi

Ce morceau emblématique de Cérémonie est entré tout naturellement au répertoire des Chinaski's fraichement formés. Il en existe 2 ou 3 versions par Cérémonie : avec guitare, sans guitare, avec batterie électronique. En voici donc une nouvelle avec boite à rythme. Dgé est à la guitare, Gordon à la basse, Pascal R. aux claviers et Franck War au chant. En fait, Cérémonie sans Bruno le batteur, sans doute lassé du virage variétoch' négocié par le groupe originellement new wave.
-

Peace & Love

Morceau à la base plutôt light des Monkey Business, ce tître est devenu le dernier morceau qu'ils jouaient en concert. Un prétexte à faire du bruit et des larsens. Ici, il s'agit donc de la version originale telle qu'imaginée au tout début. Ambiance des grands espaces, paix et amour.
-

Monkey Business en vidéo

Dernier morceau extrait de cette vidéo des Monkey Business (aucune idée de la date ni du lieu). Une autre version de "Sex Monkey", déjà publié 2 ou 3 fois ! Mais quand on aime, on ne compte pas...

Ecarte les jambes

Je suis toujours heureux de tomber sur un morceau oublié des Monkey Business. Dans ce cas précis, il s'agit plutôt d'une improvisation. Mais le tout est compact et fonctionne plutôt bien. J'ai déjà parlé d'une certaine fièvre propre au groupe. Ici, c'est à nouveau le cas. David, à son top, vocalise ses paroles bizarres ("écarte tes jambes"), pendant que les autres tricotent furieusement. C'est finalement Bruno, la batteur, qui est un poil en retard pendant que les autres, eux, sont à fond et suivent leur idée jusqu'au bout.
-

Bibi et Sweet Jane

Extrait du premier concert des Fricotins, un 21 juin à Cachan, voici Sweet Jane. Dans l'esprit du groupe, une reprise du standard de Lou Reed  période Velvet Underground. J'imagine qu'ils n'ont même pas essayé de déchiffrer l'original. Car cette reprise ne ressemble en rien au classique datant de 1970. De plus, reprendre ce morceau en instrumental est un vrai challenge quasi impossible, voir inintéressant. Assez bizarre, en fait.
-

Les chiens de l'enfer (encore)

J'ai déjà publié plusieurs extraits de ce concert de Cérémonie au Gibus. A la fin du concert, le groupe fait un rappel et reprend ce qui semble être leur "hit", à savoir "Les Chiens de l'Enfer". Juste pour les quelques commentaires qu'il y a au début, je ne résiste pas à l'envie de publier ce tître. On y reconnaît (je pense) Thierry, le frère de Gordon. Egalement, le remerciement de Franck vaut son pesant de cacahuètes. On avait beau être gothique, l'humour ne nous a jamais fait défaut. Cérémonie à son top ! 
-

Un autre morceau extrait de "Je Vote Pour Tes Fesses"

Voici un autre morceau d'Antoine L. extrait de l'album produit par Marc-André ! Il préfigure ce que fait Antoine aujourd'hui avec son groupe cubain. Avec un son beaucoup plus roots proche de mes goûts. Antoine, au final, reste fidèle à ses goûts !
-

Les Chinaski's à leurs débuts

Voici une belle trouvaille, cette reprise d'un titre de Cérémonie par les Chinaski's. Il s'agit du langoureux "Sous la lune". Le groupe utilise une beat box et donc le métronomique Christou ne les a pas encore rejoint. Il s'agit donc des débuts du groupe...
-

Le plus grand succès de David Rosane

Ceux qui connaissent David Rosane, connaissent sa passion pour les oiseaux et la nature. A la fin des années 90, David est parti "travailler" sur le terrain, au Vénézuela, commandité par le fameuse Cornell University. Cet ornithologue rocker s'est lié d'amitié avec une tribu d'indien et a fait de nombreux séjours dans la forêt vierge. L'occasion pour lui de faire cette captation de l'ambiance amazonienne et devendre son travail à un producteur spécialisé dans le genre qui a lui même revendu son catalogue à la fameuse maison de disque "Frémeaux & Associés". Frémeaux a un positionnement particulier et les collectionneurs de disques connaissent bien leur travail. J'espère que David touche toujours des droits sur cet album zen et profondément new-age. On peut acheter ce CD ici-même ! La pochette dit : "David Rosane nous invite à découvrir le monde sonore fascinant des forêts perdues de Yutajé, au sud du Venezuela. Il vous propose 16 ambiances enregistrées en stéréophonie numérique à l’aube, en pleine chaleur du milieu de tournée, au crépuscule ou de Nuit, à travers les différents paysages amazoniens : forêts, sous-bois, clairières, forêt-galerie en bordure de rivière, etc. Un véritable “bout du monde” où les biotopes uniques entrent en échos avec le souffle des dauphins roses de la rivière Manapiare…"
-

Marquis de Sade, live aux Trans !

Découvrir un live jamais entendu d'un groupe aussi précieux que Marquis de Sade, ça fait plaisir. C'est sans doute pendant ce concert qu'Etienne Daho a eu une épiphanie. Quant à moi je ne boude pas mon plaisir et réécoute avec plaisir cette pierre angulaire de la New Wave (française mais surtout européenne)...
-

Au bal de la nuit

Marc-André n'a jamais caché sa passion pour Charles Trenet. Passion qu'il partageait avec Pascal B. Lorsqu'ils ont souhaité reprendre de "vraies" chansons, Marc-André s'est souvenu de ce tître écouté, en famille, dans les années 70. "Au bal de la nuit" est une chanson assez énigmatique et étrange. Bref, Franck War, bon gars, ne s'est pas fait prié. Je ne crois pas que Bibi & les Fricotins n'ai jamais joué ce morceau en live ! Voici une captation faite à Cachan, lors d'une répétition...
-

Arrête !

Mini jingle prévu pour un CD des Nouveaux Monstres, "Arrête !" n'a pas été exploité. Dommage, on y entend Jean-Yves fredonner et sa fille Clara (alors agée de 5 ou 6 ans), exploser de rire. Un moment figé sur une bande que le groupe souhaitait utiliser !
-

46 secondes de Chinaski's

Je ne m'y attendais pas. Mais au détour d'une vidéo, j'ai retrouvé 46 secondes des Chinaski's en répétition chez Pascal R. On y voit Franck W. et Harold au tambourin. Dans un coin, la batterie de Christou. Un moment volé au passé... Un petit souvenir revenu - par miracle - de nôtre histoire (Juin 1991).
-

So alone... Autre version (encore ?)

Encore une version de "So Alone" un peu différente. C'est la 3 ou la 4e que je publie dans ce blog.  Celle-ci est beaucoup moins garage et a de grosses ambitions au niveau composition et structure. Petit à petit, les Monkey Business ont été vers l'épure et ont retiré tout ce qui était en trop. Et puis, un beau jour, ils ont cessé de la jouer. Dommage, c'est sans doute un de leur meilleur titre !
-

Karen&Gil

Marc-André a rencontré le duo Karen&Gil par l'intermédiaire de l'INFA. L'INFA est un centre de formation situé à Nogent S/Marne. Gil lui a demandé de réaliser le visuel de leur premier CD autoproduit qui est sorti autour de 2004. Que dire de ce CD délicieusement anachronique où les titres en français s'enchainent avec ceux en anglais ? Pas grand chose. C'est plutôt sympa mais 10 000 fois entendu. D'ailleurs Karen&Gil n'ont pas "percé". Le visuel était une demande formelle du groupe, Marc-André a fait comme il a pu. Et j'avoue le trouver pas vraiment à la hauteur de son talent (quoique). Il souhaitait ne pas ajouter de typo, le groupe l'a imposé. Too bad !
-

Doctor Shrink

Toujours émouvant de retrouver un morceau complétement oublié. C'est le cas de ce "Doctor Shrink" des Monkey Business, énervé et compliqué. Bizarrement, avec la longueur, il sonne un poil psychédélique... J'imagine que ce n'était pas voulu. A l'époque, je crois me souvenir que David et surtout sa femme Sandy fréquentaient beaucoup les psys. D'où le thème de cette chanson. Bruno aurait du, lui aussi. Marc-André attendra les années 2000 pour y passer. Je ne suis pas sûr d'aimer ce morceau, mais là encore, on sent l'énergie fébrile du groupe.
-

OD, le visuel de la K7 vidéo

J'ai publié la vidéo d'OD l'autre jour. Voici le visuel pour la K7 vidéo réalisé par Marc-André. La photo est signée Anne Paris, le tout dans le plus pur style David Carson !
-

Un morceau non identifié des Chinaski's

Un vrai inédit, une morceau instrumental des Chinaski's sans doute enregistré pour pouvoir travailler. C'est bien sûr Gordon qui prend le lead à la basse et on entend, dans le fond, Dgé tricoter à la guitare. Comment s'appelle ce morceau ? Aucune idée... Seul indice, un sample des Clash au début. Un vrai inédit, on vous dit ! 
-

Fier de ne savoir rien faire !

Document ultra-rare et un poil trash, voici les mythiques Olivenstein's en concert au Havre en 1979. Comment ce live a atterri dans ma collection ? Aucune idée... Je m'en fous, je suis fier de ne rien faire, fier de ne savoir rien faire !
-

Le premier Olympia d'Etienne Daho

"Ton nom qui tout là-haut scintille
Est le même que le mien
C'est l'Olympia qui célèbre
Ton étoile qui là-haut s'élève
Et je vis ton succès de loin,
Sur scène, tu es le centre
La foule aimante vacille
J'observe, lorsque tu chantes,
Que brillent les yeux des filles..."

Nous sommes le 18 Mars 1985, à l'Olympia (Paris).
-

Antoine, reggae style !

J'ai déjà publié une version de "La mayonnaise", une ode au mélange ethnique chantée par Antoine L. En voici une version reggae extraite du CD 4 Titres "Captain Tonio" produit et réalisé par le dit Antoine. Si je suis fan de reggae, j'aime celui qui joue faux et au ralenti du fait d'une consommation abusive de ganja. Ici, c'est une version expurgée du skank dont il s'agit. Pas grave, Antoine reste un chanteur et un musicien de bonne volonté (et on lui pardonne tout). Même son reggae un peu trop fait en France ! La pochette de Captain Tonio est signée Marc-André.
-

Une chronique du CD d'OD !

 Extrait du site de French Fries Productions :

“o.d.” est une overdose d’Oliver et de David, de jeux basés sur l’érudition musicale et le vécu de ces deux quatragénaires expatriés à Paris. Ce duo américano-helvétique a travaillé pendant des années sur ce projet qui a pris le temps de mûrir comme un bon vin. David Rosane, beau brun sauvage et ténébreux, est un ornitologue américain qui lutte pour les animaux sauvages de New York et qui a créé un CD des chants sacrés des indiens et des oiseaux d’Amazonie. Il écrit les paroles, chante et joue de la guitare tandis qu’Olivier Furter, l’étroit Suisse, gérant de Basement Studios dans le 9e, grand brun lui aussi, s’occupe des lignes de basse et des samples.  Sur “artificial stupidity" David chante d’une façon décontractée et trainante, souvent parlée. Sa voix grave et rauque est flemmarde et dégage beaucoup de vécu et de whisky. Elle chuchote des paroles secrètes, des confidences rebelles et enfumées tel Lou Reed dans “Walk on the Wild Side”. Les paroles, surréelles et samplées expriment un certain mépris envers les effets de l’urbanisme - “the city is psyche baby” – et y oppose un autre type de valeurs : la nature et l’esprit – “are you afraid of ghosts”. En parallèle, les samples proches du chant d’oiseaux, rafraichissent l’ambiance sombre et provocatrice de la basse en ajoutant une douceur volante et onirique. L’ensemble est ainsi très riche et à chaque écoute le disque s’améliore et nous procure de nouvelles surprises qui font référence à des styles et des époques variés. A ne pas manquer.

Rakel Saetre

Le clip d'OD

Voici, retrouvé au fin fond d'une armoire, le clip réalisé par Anne Paris en 1998 pour OD. OD, c'est bien sûr, un duo comprenant Olivier et David. OD a fait un seul album et n'a jamais joué en live. Anne Paris est une amie de Valérie (ex-femme de David) et de ce que je sais, la compagne de Jan Kounen. Le site hym.media la présente de cette façon : " Exploratrice de la conscience, amérindienne de cœur, elle expérimente pour connaître ce qu’elle est, ses limites, ses amours, ses peurs… Danseuse, prof de yoga, réalisatrice, exploratrice de la conscience, autant d’étiquettes auxquelles nous invite Anne." Ici, elle réalise et on la voit danser, on voit aussi Valérie apparaître à plusieurs reprises dans ces images très proches de l'atmosphère du morceau...
-

Le kamasutra façon Chinaski's

Voici un des morceaux emblématiques des Chinaski's. Un morceau qui plaisait tellement aux Nouveaux Monstres qu'ils en ont fait leur propre version sous le nom de "La mie anglaise"que l'on peut écouter ici. Restes à savoir comment s'appelle vraiment cette chanson. Anyway, ici, nous sommes en répétition (sans doute chez Pascal R.). Dgé est à la guitare, Gordon à la basse, Pascal aux claviers et Franck à la voix. Je ne crois pas que le groupe ait enregistré une démo de ce tître à la promesse plutôt sexuée. On se retrouvera dans les positions du Kamasutra...
-

Les Monkey Business en studio

En avril 1993, les Monkey Business vont en studio pour réaliser une démo 3 titres. Pendant 2 jours au studio Val d'Orge, sous la direction de Jean Taxis, ils enregistrent en 16 pistes dans des conditions quasi-live puis feront des "re-re" et enfin ajouteront les cuivres et la voix. Ils mixeront un peu plus tard dans la semaine... Un week-end plutôt intense. Le studio existe toujours, des pointures comme Bertrand Burgalat, Complot Bronswick ou Dominique Dalcan y ont enregistré. Jean Taxis, quand à lui, a pris la direction du mythique Château d'Hérouville. Voici quelques photos prises par Yannick ! 










Le désert de Cérémonies

Dernier extrait de la première démo de Cérémonies, voici "Désert". Ce tître me rappelle mon premier contact avec le groupe, la première vibration sonore. Avec le recul, ce morceau évoque une sorte de cauchemar qui tournerait en boucle. Un légionnaire condamné à marcher dans un enfer sans fin. Bouhhh, ça fait peur. Le son est plutôt bon même si la composition a un peu mal vieilli. A réécouter, en tous cas !
-

Lyliak, acte 2

Deuxième extrait de la démo de Lyliak, le groupe de Dgé et Manou... ça sonne un poil anachronique. Une chanson façon Catherine Lara new-wave, quelque part entre Fréhel et Kas Product. Etrange ! Dernier détail, je ne suis absolument pas sûr de son tître !
-

Les Monkey Business et leur extraordinaire fulgurance

J'en parlais l'autre jour. Les Monkey Business avaient cette énergie brute et mal dégrossie acquise à la sueur des guitares et des longues improvisations. Voici un autre morceau que j'avais complétement oublié. Ils le jouent en mode rouleau-compresseur. La version que j'ai retrouvée est en mono (!) ce qui n'arrange rien. Tu peux me détruire, je t'aime... Toute l'histoire du groupe ! 
-

Les Fricotins vont surfer

Et puis à force de faire du rock instrumental, Bibi & les Fricotins ont voulu se "frotter" aux standards du genre. Ici il s'agit d'une adaptation de "Wipe out" des Surfaris. Jean-Yves est au sax et il semble s'éclater. Les Fricotins n'ont jamais joué en concert cette reprise qu'ils jugeaient un peu linéaire... Pas faux !
-

Cérémonies, le visuel signé Franck War

Voici un visuel réalisé par Franck War, le chanteur de Cérémonies pour son groupe !
-

Frantz Electrolyse, le visuel

Voici un visuel réalisé par Marc-André pour son premier groupe : Frantz Electrolyse !
-

Improvisation à la Monkey !

Quand on parle des Monkey Business, il est difficile d'expliquer leur extraordinaire fulgurance. Ils  avaient parfois cette énergie brute qui n'avait rien à voir avec leur qualité d'instrumentiste. Dans ce court passage, où Sandy doit jouer du clavier, on sent cette décharge typiquement rock and roll. Dieu merci, je n'ai pas mis les 10 minutes que durent ce "bœuf" sauvage !
-

Joie de vivre et look capillaire

Trouvé dans mes archives, une captation en répétition des Monkey Business. On remarquera le look capillaire du groupe et la joie de vivre qui est visible sur les visages des membres. Je n'ai pas réussi à identifier le morceau, mais a priori, je dirai que c'est une improvisation autour de "So Alone", un des tîtres bien connu des Monkeys...
-

Un hiver mal placé...

Voici un autre visuel réalisé par Marc-André pour Cérémonies !
-

L'affiche du concert au Chat Bleu

Retrouvé dans mes archives, voici l'affiche réalisée par Marc-André pour le concert de Cérémonies au Chat Bleu, à Bordeaux !
-

Ketchup Richard

J'ai croisé en vacances (peut-être du côté de Hyères ou bien en Espagne), à la fin des années 90, un des deux frères Dan ou Ouriel, membres fondateurs de Ketchup Richard. Un single, 2 titres et le groupe a disparu. K.R. est présenté, dans toutes les encyclopédies, comme proche, à l'époque, des méga-stars Téléphone et ça s'entend ! Bon, ça a assez mal vieilli et je crois avoir entendu des centaines de groupes du même genre ! Mais, ici, il s'agit de musique et de souvenirs ! J'ai choisi, la face B du single, dans le genre reggae rock à la française...
-

Stereo Child

Au milieu des années 90, sur les cendres encore chaudes des Monkey Business, David Rosane enchaîne avec Stereo Child. Stereo Child, c'est exactement le même line-up que Seaton, le premier groupe de David, fondé à Aix-en-Provence, une dizaine d'années avant. Tous les membres du groupe sont montés et se sont installés à Paris. On y croise l'inoxydable Toto, guitariste de son état, que l'on retrouvera une décennie plus tard dans les Zookeepers de David ou bien le non moins fameux Bob à la batterie. Bob jouera également dans Blade le groupe de Yannick (ancien Monkey Business), quelques années plus tard... C'est bon, vous suivez ? Pour en revenir à Toto, Thierry Ringelstein de son vrai nom... Il a également joué avec Kill the Thrill, The Virgin Marys, Simili Skaï... Aux dernières nouvelles, on attend, d'une minute à l'autre, la réédition des œuvres des Stereo Child.
-

Hommage à la grand-mère de David !

Enregistré en 2017, lors de son tour d'été, voici "Grandma". Un morceau live de David Rosane et ses american Zookeepers. Une belle chanson et une belle captation qui mériteraient beaucoup plus de vues. Too bad !

Du prozac pour se détendre !

Dans le plus pur style anglais qui envoie du pâté, voici "Prozac" du groupe Blade. Blade est le bébé de Yannick et c'est lui qui chante sur cette démo co-écrite avec David Rosane ! Dans cette version, Marc-André ne joue pas. Elle date d'avant son arrivée dans le groupe. Yannick chante et joue de la guitare. Il y met du cœur et ça s'entend !
-

Hipsville 7

Extrait du 2e CD des Nouveaux Monstres, voici "Hipsville 7". Un hommage direct aux mouvement Beatnik et à Jack Kerouac. Jean-Yves au sax donne la coloration jazzy, tandis que Franck War interprète un texte original de Marc-André. "Hipsville" cite le mouvement et 7 parce que c'est la 7e version du morceau. Le tout a plutôt bien vieilli !
-

Une jolie ordure comme moi !

Voici un titre de Cérémonie dernière période avec Dgé à la guitare. Un titre au thème en apparence léger mais qui est symptomatique des angoisses profondes de Franck, à l'époque. Je ne l'aimais pas trop mais en le réécoutant j'y rtrouve une coloration proche du premier album d'Etienne Daho, "Mythomane". De la pop racée et introspective. Cérémonie à son top ! La photo qui illustre la vidéo est l'œuvre de Franck War.
-

Maki

Voici un tître de Maki, extrait de talentbrutdisc #1.  Ce cd, sorti en 2001, mettait en avant des talents sélectionnés par Kojak, Xuly Bêt et Jan Kounen. Ce CD produit par Nova et Coca-Cola accompagnait un magazine et un site qui se voulait être une plateforme pour découvrir des talents inédits. D'après le site Stratégies, à l'époque : "Pour mieux toucher les 12-29 ans, l'entreprise a mis sur pied une action susceptible de rendre service aux artistes, de les aider à rencontrer un large public, quel que soit leur domaine artistique: musique, peinture, vidéo, mode, design, etc. Coca-Cola France met à leur disposition des lieux de présentation et d'échange. D'abord un site Internet, talentbrut.com, où tout un chacun peut présenter ses créations en ligne. Puis un magazine accompagné d'une compilation audio, encarté tous les trimestres, à 200 000 exemplaires, dans des médias partenaires  (Radikal, Nova, Tribeca, Repérages, etc.). Enfin des soirées, mêlant exposition et concert : organisées à Paris et en province, elles devraient se tenir à raison de deux ou trois par an. La dernière a réuni, le 22mars, 2800personnes à Bercy. Chaque mois, le site est parrainé par une personnalité artistique (Kojak, Xuly Bët, Jan Kounen, etc.) qui sélectionne une quinzaine d'œuvres. Ces dernières sont mises en avant sur le Net, dans le magazine et lors des soirées." Mais qui est Maki ? C'est un trio composé de Pascal Rescoussié, Christophe Kbye membre fondateur et guitariste de Jad Wio et Franck War qui est un peu partout sur ce blog (Demolition Party, Cérémonies, Chinaski's, le Sexe des Anges... etc.). Je n'avais pas eu vent de ce projet, étant, malheureusement, fâché avec Franck à l'époque. C'est donc une bonne surprise, 17 ans après, de découvrir ce morceau que Franck qualifie de cette façon : " C’est un groupe charnière. Pour être présent on a vite mixé un titre et trouve un nom : Maki. Pakito en chef d’orchestre électro et le rock noisy de Kbye des samples ma voix en mode shoegaze... "
-

Ungawa (dub)

Voici encore un morceau des Nouveaux Monstres qui n'a pas été retenu pour leur premier CD. Il s'agit d'une adaptation de Rough Rider de Prince Buster. Cette chanson est le marronnier des Nouveaux Monstres. Ils ont du en faire 3 ou 4 versions sans jamais en trouver une satisfaisante. Celle-ci nous l'appellerons "Ungawa". Il suffit de l'écouter pour comprendre !
-

Promo radio façon Monkey Business (suite)

Petit visuel d'époque pour se mettre dans l'ambiance !


Promo radio façon Monkey Business

Voici une micro interview de David, leader des Monkey Business. Sans doute sur Ado FM, mais je n'en suis pas sûr à 100%. Je me souviens que David n'en était pas très fier. Il parlait de "Radio Clearasil" en parlant de son passage radio. Mais bon, un bon coup de promo, ça faisait toujours du bien ! David annonce un concert à la Loco qui finalement ne s'est pas fait.
-

Au groupe de rock inconnu !

Retrouvé dans mes archives, la demo 4 titres d'Edouard Maniac. Un son plutôt sympa, pas très loin de Gamine et du label Closer (très à la mode à l'époque). Par contre, je ne les connaît ni d'Eve, ni d'Adam. Alors pourquoi?... That's the question. Le groupe a existé dans les années 80, c'était (a priori) un power trio et ils étaient situés entre Paris et Orléans. J'ai fait des recherches et juste trouvé une participation à une obscure compilation en K7. Si vous avez des réponses, n'hésitez pas !
-

Cérémonies à l'Olympia

Le Lundi 2 Juin 1986, Cérémonies joue à l'Olympia en première partie de Cock Robin. Cock Robin est un gentil groupe pop américain qui cartonne depuis 1 an. La salle n'est donc pas sous le charme quand ce groupe gothique plutôt dark monte sur scène et chante ses textes en français. Il n'empêche tout le BSS Contingent est dans la salle (ainsi que la maman de Franck). Backstage, Jeanne Mas (plutôt en noir qu'en rouge) trouve Francky a son goût  ! Moi, je cours dans les allées en gueulant a qui veut l'entendre que ce sont mes pôtes qui sont sur scène et qu'ils ont droit à une standing ovation. Un très bon souvenir ! Je n'ai trouvé pas trouvé de traces audio de ce concert inoubliable...
-


Un morceau jamais entendu des Nouveaux Monstres

Encore un inédit des Nouveaux Monstres. Un morceau non retenu pour leur premier CD. L'œuvre des Nouveaux Monstres est un puis sans fond qui réserve bien des surprises ! La photo qui illustre la vidéo est un portrait de Jean-Yves (Nouveaux) réalisé par Marc-André (Monstres).
-

Pure pop, etc...

Voici un des derniers morceaux des Etc's (ex Bibi & les Fricotins) avant leur transformation en Monkey Business. Véronique, leur chanteuse, a mis les bouts. Ici, Marc-André est au synthé (et à la guitare) et Bibi, la boîte à rythmes, prend des airs de breakbeat comme on en entendait tant alors chez les Anglais. Un trés joli morceau (plutôt en place) que j'avais oublié et sur lequel David, quelques mois plus tard, allait pauser une voix !  Le titre est inspiré du texte en anglais de David. Le visuel qui illustre la vidéo est une image numérique réalisée par Marc-André.
-

Les Vierges de Pontoise

Blessed Virgins était, sans doute, le meilleur groupe de rock français... Sur scène. Une carrière "éclair" : 2 albums (dont 1 live), 2 singles et le groupe a disparu. Dommage, ce power-trio envoyait du paté sur scène. Comme ce Vendredi à Issy-les-Moulineaux, en 1986. Le chanteur/bassiste courait de la scène jusqu'au fond de la salle pour faire danser les plus récalcitrants. Torse-nu, il avait collé une protection lsur la tranche de sa basse pour éviter de se blesser. Ceux qui y étaient s'en souviennent encore. Voici un court extrait, mais d'autres morceaux sont à venir !
-

Une version inédite de Contact

Voici une maquette de travail des Nouveaux Monstres, il s'agit de "Contact" sans le chant de Franck. On y découvre certains détails musicaux qui ont disparus au mixage. Un hommage du groupe à la Bardot des 60's et à Serge Gainsbourg !
-

Les Monkey Business avec cuivres et clavier (suite)


Voici la suite d'un post récent, il s'agit de deux autres morceaux extraits de la même répétition des Monkey Business avec cuivres ET clavier. Comme dans cette version réussie de Subway... Pour mémoire, nous sommes en Juillet 1993 et le groupe répète un prochain concert ! Le son n'est pas fameux mais l'énergie et les cris de singes bien présents !
-

A little piece of les Nouveaux Monstres

Voici une version de "travail" d'un des morceaux des Nouveaux Monstres. Il s'agit des "Bras croisés" basée sur un sample de "Pieces of my heart" un morceau d'Erma Franklin. C'est surtout la version de Janis Joplin que l'on connaît. Pourtant, la version de cette sœur ainée d'Aretha Franklin est un véritable chef d'œuvre. Quelques mesures de ce standard ont permis aux Monstres d'écrire leur propre version. On remarquera que pleins de détails et de contrechants ont disparu sur le mix final du morceau ! La photo qui illustre la vidéo est une photo de feu le  papa de Brigitte Marjo. (la chanteuse des Nouveaux Monstres) en pleine action guitaristique.
-

I dig Neon Campfire

Extrait de "Resurrection" de Neon Campfire, voici "Dig". Un très beau titre du groupe qui comprenait David Rosane et Denis Jarosinski. En guest star sur ce titre, Cécile Pernette, la compagne de notre pote Edouard. Le CD est produit par i-breed et date de 2010, le concept visuel est l'œuvre de Guillaume Boitelle. Si on souhaite écouter d'autres titres du groupe, il suffit d'aller ici de ma part ! Ou bien acheter l'album qui est encore en vente ici ! La photo qui illustre la vidéo a été prise lors d'un live du groupe au Connetable à Paris !
-

Autour du Monde avec Le Sexe des Anges

Voici un autre tire du Sexe des Anges, extrait de sa démo 4 titres. le Sexe des Anges est un trio comprenant Gordon, Pascal Rescoussié et Franck War. Ce titre est produit par le groupe et date de Janvier 1999... Un très bon titre à mon avis !
-

Lyliak

Je me souviens de ce trio comprenant Manou, chanteuse haute en couleur et descendante de Dracula, Dgé à la guitare et un 3e larron préposé aux samples et à l'électronique (sorry, j'ai oublié son nom). Lyliak est donc un groupe électro-rock avant l'heure qui a participé au Festival Bleu Petrol (au Prés St Gervais) avec les Fricotins, Cérémonies... Etc. De cette formation ne subsiste que cette maquette qui (à mon avis) sonne comme un croisement entre Sapho et Kas Product ! Le logo très dans l'esprit de Bleu Petrol  (alors en plein trip Neville Brody) et l'œuvre de Dgé !
-

Les Monkey Business avec des cuivres

Nous sommes en Juillet 1993, les Monkeys répètent un prochain concert (peut-être le Cadran ou le Gibus) avec une section de cuivre. Jean-Yves au sax (avec qui Marc-André joue toujours) et Daniel à la trompette. Ici, il s'agit d'un version du très rock and roll "Rat Race". Finalement les Monkeys abandonneront l'option cuivre et c'est sans doute un peu dommage. Daniel a quitté Paris et est parti vivre dans la région de Toulouse. Il jouait pour des orchestres de bal. Au retour d'une de ses prestations, au petit jour, il tombe en panne et sur le bord de la route une voiture le renverse. Daniel n'a pas survécu et je pense régulièrement à lui. C'était un type cool et sympa.
-

Les Pale Fountains en concert

Voici une spéciale dédicace à mon camarade Pascal B. Pascal est un grand fan des Pale Fountains. Je pense, d'ailleurs,  que c'est lui qui a fait la captation de ce concert. Depuis le temps a passé et Pascal a rencontré pour de vrai le grand Michael Head. Il est devenu son ami et a monté et gère son label "Violette Records". Tout arrive à ceux qui sont passionnés...
-

Encore un inédit des Monkey Business

Voilà comment je me souviens des Monkey Business. Une énergie fiévreuse et une urgence qui transparait dans ce morceau dont je n'ai aucun souvenir. Après une écoute rapprochée, j'ai décidé de l'appeler  "Fire of love". Une forme d'hommage à Gun Club, une des grandes influences de Marc-André. Une très belle performance de David au top de sa forme et une belle cohésion de groupe !
-

Les Monkey Business avec un clavier

Pendant quelques temps, les Monkey Business ont eu un clavier. Un jeune homme, musicien classique de son état et spécialiste du "Canon". Dans cette version d'Over You, on entend son clavier sur le premier segment de la chanson ainsi que la batterie électronique de Bruno. Un peu fatigué de tout ce bruit, ce garçon (dont je ne me souviens pas le nom) a un jour déclaré que le groupe n'avait pas besoin de lui et il a plié les gaules. Qu'il soit ici remercié pour ses efforts !
-

Dans la forêt avec les Fricotins

Voici une adaptation par les Fricotins de "A Forest", le tube new wave des Cure. Ici, il s'agit d'une version un poil rockabilly sautillant. Le groupe n'a pas souvent joué ce morceau en live car ils trouvaient qu'il manquait quelque chose. Sans doute et très simplement de la voix. Les images qui illustrent la vidéo étaient les diapositives que les Fricotins projetaient pendant leurs concerts. Elles ont été réalisées par Pascal et Marc-André directement à partir de photocopies sur calques et de Mac SE. 
-

Des regrets, toujours de regrets

C'est par ce morceau que je suis tombé amoureux du groupe. "Regrets" de Cérémonies est un très beau morceau. Pur et simple.  "Une femme dans le coin d'un gare, regarde les trains de grandes lignes,  elle ne semble pas être là par hasard..." Ce morceau date des débuts du groupe et fait parti d'une des premières K7 "démo".

Triangle Vert

Extrait du 3e cd des Nouveaux Monstres, voici "Triangle Vert". Basé sur un sample provenant d'un obscur groupe beat 60's grec, le dynamique duo c'est lâché sur les arrangements : guimbarde, percussions, beatbox vintage, chœurs de Brigitte Marjo et solo du grand Nick (du studio Basement)... La voix qui dit "triangle vert" a été samplée à partir d'un jouet appartenant à une des filles de Jean-Yves... Le visuel qui illustre la vidéo est un projet d'illustration pour un single qui n'est jamais sorti !
-

Une autre interview de Marc Seberg

Retrouvée en même temps que l'interview de Marc Seberg sur Radio Fugue, voici Philippe Pascal et Pierre Thomas interviewés sur La Voix du Lézard, en Novembre 1985 (une semaine avant le concert au Casino de Paris).  La radio disparaîtra un an plus tard et deviendra Skyrock. Philippe est égal à lui-même. Il constate - entres autres - l'absence de scène rock en France... Un cliché qui perdure encore aujourd'hui !
-

Les Monkey énervés !

J'ai déjà publié une version de "Paradise", en voici une autre que j'aime bien. Elle s'enchaine avec un autre morceau "Revolution". Cette captation a sans doute faite en concert, le son est bon et le groupe est en place. Voilà comme j'aime me souvenir des Monkey Business, avec une grosse énergie et un gros son. David hurle à la fin, preuve que l'osmose et le feeling sont présents. Aucune idée de la date de cet enregistrement...
-
 

David Rosane, pur accoustique

C'est toujours poignant d'écouter David Rosane, seul avec sa guitare. Voici une démo réalisée en vue de l'enregistrement des "Bunny Tracks". L'essentiel est là... Le cœur et l'âme de ce chanteur (et ami). Une version totalement inédite, rien que pour vous !
-

Subway is the way to my dick !

"Pour moi, ce morceau était un vrai cauchemar. J'avais des ambitions guitaristiques bien au-delà de mes capacités. Nous avons joué en premier ce morceau à France Inter et j'ai vraiment cru que j'allais m'évanouir. Ma guitare est trop en avant et mon passage à la slide est particulièrement raté. Bref, je déteste réécouter ce titre même si le chant, les paroles et la rythmique de David sont impeccables." Voilà la réaction "à chaud" de Marc-André sur ce morceau des Monkey Business... 30 ans après !
-

Une interview de Marc Seberg (le jingle qui va bien)

En complément de mon précédent post, voici le jingle pour la promo de l'émission sur Radio Fugue !
-

Une interview de Marc Seberg

Voici un document précieux puisqu'il s'agit d'une interview de Philippe Pascal (accompagnée de Pascale Le Berre) alors frontman de Marc Seberg, le tout, en 1985. Cette interview est réalisée par mon ami Edouard Dupressoir alors en charge d'une émission sur Radio Fugue le dimanche après-midi. Cette radio, très bien implantée en Picardie dans les années 80, 90 et 2000, est aujourd'hui devenue une web radio. Cette interview est sans doute un des points de départ de l'amitié entre Edouard et Philippe Pascal. Cette amitié a traversé le temps  et  continue encore aujourd'hui. Philippe Pascal est un poil tendu mais il essaie d'être sympa et de répondre le plus simplement possible. On le sent un peu "perché" mais au final assez touchant. Edouard a bien préparé ses questions qui sont pertinentes et très intéressantes. L'interview dure 45 minutes, alors on s'installe et on écoute ! Il s'agit d'un petit bout de l'histoire du rock français.
-

X à la Cigale

Le Jeudi 17 Septembre 1987, je suis à la Cigale avec ma sœur (et son copain) pour voir X. 4 ou 5 ans avant, je les ai vu à Los Angeles au Whisky a Go Go. Mon premier concert punk, ever. Mais ce soir de 1987, on a droit - en plus - à un "package" show... 3 groupes Elektra dont 10 000 Maniacs qui, depuis, est devenu "mythique" mais dont je ne garde aucun souvenir (si ce n'est qu'on s'est un peu fait chier). Bref, le groupe arrive et nous vautrons sur les premiers fauteuils... La salle est presque vide ! Et... Putain, Billy Zoom n'est pas là, remplacé par un Tony Gilkyson qui s'en sort plutôt bien (au final). Là, j'ai choisi leur reprise de "Breathless" de Jerry Lee Lewis qui sert pour le générique du remake américain de "A bout de souffle" avec Richard Gere. Une bouse, bien sûr ! Pour plus d'infos sur ce concert, allez sur ce site  de ma part !
-

Voilà les anges qui passent !

A l'époque, nous écoutions Gamine et leurs 2 derniers et fantastiques albums. Une pop française de qualité qui prend de la distance avec le son 60's de ses débuts et expérimente sans se soucier des références. Ce 9 Novembre, l'Elysée-Montmartre est à moitié vide et le groupe envoie la sauce sans trop y croire. Le coeur n'y est visiblement plus. Dommage, ce groupe méritait mieux... Un ange passe !
-

La faute à Voltaire

Voici, toujours extrait du live à Bordeaux, en 1985, Cérémonies et "La faute à Voltaire". Franck a du mal à démarrer, au synthé, du fait du peu d'éclairage... Ambiance "gothique" oblige ! Un autre morceau emblématique du groupe...
-

Un singe au Paradis !

"Paradise" est un morceau de Monkey Business, première période ! Dans cette version, on entend très bien la guitare de Marc-André, ce qui est assez rare. Cette captation en répétition permet au groupe de de se défouler après de longues heures de travail sur un autre morceau. Et ça se sent... Le cliché qui illustre la vidéo a été pris lors d'un concert au Gibus et a servi de visuel pour l'affiche éditée un peu plus tard par le groupe.
-

Kakhokaïne, morceau final !

Voic le 3e et ultime morceau de Kakhokaïne en ma possession. Je ne sais toujours rien de ce "side project" de Gordon. Si ce n'est qu'un certain Kakho y jouait. Je ne me souviens pas de lui (vaguement de son nom). Cette fois-ci, on est plutôt sur un feeling plutôt reggae du fait de l'utilisation d'un Melodica (sans doute par Gordon). Clavier cher à Augustus Pablo et... New Order.
-

Un autre inédit de Cérémonies

Merci encore à Gordon pour cet inédit de Cérémonies (que je n'avais jamais entendu).  Ici, Bruno le batteur est très en avant et œuvre à la fois sur un drum électronique et sur son kit tandis que Dgé est à la guitare. Gordon nous régale également à la basse. Tout ceci me fait penser que nous sommes plutôt vers la fin du groupe...  Franck chante en "yahourt" et n'a pas encore trouvé un texte ad hoc (d'où le titre en anglais). Quoi qu'il en soit, c'est une très jolie mélodie ! Dommage pour nous, j'aurais aimé entrendre ce morceau complétement finalisé.
-

Sur le Gardon avec Antoine

Voici un autre morceau extrait du CD d'Antoine L. "Je vote pour tes fesses". Ici, il s'agit d'un "Pique-nique sur le Gardon". "Le Gardon ou Gard est une rivière du sud-est de la France, située dans les départements du Gard et de la Lozère, dans la région Occitanie". On y trouve une forme de nostalgie d'un temps passé, comme le regret d'une époque heureuse, le tout avec de gros sous-entendus sexuels... C'est assez beau et très simple. Le CD est officiellement produit par Marc-André (et a été enregistré à la maison), même si celui-ci n'a fait que "pousser" Antoine à achever ce projet. La photo qui illustre la vidéo est signée Bertrand Stark.
-

Des visuels (auxquels nous avons coupé)

Marc-André, ex graphiste et membre des Nouveaux Monstres, travaillait sur de nombreux visuels pour chaque nouveau CD du groupe, avant d'en retenir un définitif. En exclusivité, voici quelques maquettes inédites en direct des archives du groupe. Précisons que pour le visuel rose, l'album devait s'appeler "résonnez trombonne" et que "Oh La La" ou "Orchestrola" étaient deux noms de groupe envisagés puis écartés ! 







Sur un malentendu

Nous parlions, il y a peu,  du studio Bleu Petrol (fondé par Marc-André et Franck - où travaillait Pascal B et Dgé)... Voici le film réalisé par Frédéric Dussoubs en Super 8 avec Franck au stylisme. Ce film (qui tourne autour du bleu) a été diffusé lors d'un salon de la créa publicitaire. Il se trouve, également, que le dernier album d'Alain Bashung (avant de mourir) se nomme "Bleu Pétrole" et que du coup, 20 000 personnes ont cru voir un clip extrait de cet album en visionnant cette vidéo. Mais, on n'en veut pas à Bashung d'avoir pompé ce si joli nom et d'être mort juste après ! Sur un malentendu, Bleu Petrol a finalement eu l'audience qu'il méritait. Bleu pour Matisse et Petrol pour "That Petrol Emotion".
-

Cérémonies à Fahrenheit !

Haut lieu du rock alternatif et salle de concert à Issy-les-Moulineaux, Fahrenheit était aussi un client de Bleu Petrol, le studio monté par Marc-André et Franck (où travaillait aussi Dgé et Pascal B). Ainsi, n'ayant pas beaucoup d'argent, l'association dirigée par Phillipe "la Couette" (aussi tourneur de la Mano Negra) payait BP avec des places de concert gratuites. Naturellement, Cérémonies y a été programmé à 2 reprises. Je crois que le premier concert a été annulé d'où un deuxième. En fouillant sur internet, j'y ai retrouvé ces flyers...
-



Rockabilly Monkey

Voici encore un morceau live des Monkeys, sans doute dans un local de répétition, à Paris. Cette fois-ci, il s'agit de "Rat Race", un morceau d'influence rock and roll binaire. Ce qui correspond au background de Marc-André qui a toujours été un grand amateur de ce type de musique. Ici le duo David / Sandy fonctionne plutôt bien (il apporte une touche country) et c'est, au final, Bruno (le batteur) qui est le plus mal à l'aise.  Je me souviens que les Monkeys ont souvent joué ce morceau en live et j'avoue avoir beaucoup de plaisir à le ré-entendre !
-

The Band

Voici un autre morceau extrait du e.p. 4 titres de Manchester. C'est bien sûr un projet de Yannick et un moyen d'exprimer la passion qu'il entretenait à l'époque pour Oasis et toute la vague britpop à grosses guitares. Au chant et à la guitare, Lesly, à la basse, Yannick et à la batterie Greg. Ces titres ont été enregistrés live au No Studio et masterisés chez Basement !
-

On ira tous au Paradis !

J'ai déjà publié un morceau des Wedding Singers, voici le second... Un projet initié pour le mariage d'Alexandra et Marc-André. Au lieu d'offrir des dragées, le couple eu l'idée d'offrir un CD enregistré par eux-mêmes et tout leurs potes. Le choix s'est vite porté sur la chanson de Polnareff qui est, finalement, assez difficile à chanter. On notera que l'on a fait l'impasse sur le pont... Inchantable pour des "noobs" ! Un très beau souvenir que l'on doit à Antoine (qui relève un peu le niveau)... Antoine joue de tous les instruments et dirige les chœurs !
-

Amin Dada

Voici une improvisation en répétition de Cérémonies. Il s'agit d'une sorte de reggae, un peu speed, aux paroles plutôt drôles, jamais à contre-temps. Bien sûr, c'est un peu raide et ça manque de "skank".  Mais bon, l'esprit est là. Aujourd'hui, je regrette un peu qu'ils n'aient pas poussé un peu plus loin l'exploration. Pour remettre dans le contexte, nous écoutions à l'époque beaucoup de reggae (grâce aux Clash)... De Yellow Man à UB40, en passant par Desmond Dekker  !
-

Paris à Minuit

Mais revenons à leurs débuts. Voici Cérémonies dans sa version la plus pure, à savoir autour de 1985, pour une promenade dans Paris.
-