Le 1er single de Pegrou

Ici, on pourra télécharger en Mp3 le 1er single de Pegrou, "Diable Elle Tricote" sorti en 1987.


Pegrou dans SDF n°2 (1987)

 



Zorro

Dernier morceau du single de Pegrou, voici "Zorro". On notera l'introduction à la trompette qui donne une petite touche mexicaine à l'ensemble.

Les Chacals de Béthune versus Gene & Eddie

 Voici les 2e premiers morceaux de la face B du 25 cm des Chacals de Béthune. Il s'agit d'abord du standard d'Eddie Cochran qui doit faire 3 tours dans sa tombe à chaque fois qu'on écoute ce rock endiablé bien que très limité au niveau de l'accent et de la prononciation. Et si on parle d'Eddie, il nous faut aussi aborder son pote Gene Vincent... D'où ce "Baby Blue" avec un orgue sympa mais un chant assez bizarre. Bref, ce n'est pas le point d'orgue de cet album de reprises malgré la présence de Fred Chichin à la guitare.

Le single de Thérèse Racket

Ici, on pourra télécharger en Mp3 le 1er single de Thérèse Racket sorti en 1986.



A propos de Thérèse Rackett

J'ai trouvé dans un numéro de Bruits et Graffitis datant de 1983 deux petits articles sur Thérèse Racket !



 


La face b du single de Thérèse Rackett

 Voici le très bon "L'Exil" qui sonne un peu comme du Siouxsie en français !

La Mano Negra versus The Stooges

Voici une reprise inattendue d'un classique d'Iggy Pop et son groupe par Manu Chao et sa bande. Au final, je ne suis pas sûr que ce registre convienne complétement à la Mano.

Droopy

Extrait de la Face B du single "Diable Elle Tricote" de Pegrou, voici "Droopy". Bon, on est toujours sur du punk à la française avec des paroles que j'imagine être drôles... Seul problème, ces lyrics sont incompréhensibles ! On notera les arrangements de cuivre plutôt cools et inattendus.

Talking Heads

Je suis totalement passé à côté des Talking Heads que je n'ai jamais vraiment écouté. Trop sérieux, trop intello ou peut-être trop new-yorkais... Pour autant, je reconnais l'importance d'un David Byrne sorte de génie indé à la carrière irréprochable. Je suis tombé, il y a peu, sur cette outtake extraite des sessions pour l'album "Talking Heads 77" sorti en... 1977. On y entend David Byrne s'attaquer au classique de Nancy Sinatra !

Thérèse Rackett

Je  n'avais jamais entendu parler de Thérèse Racket. Pourtant ce groupe a été en activité de 1983 à 1990. Repéré au Printemps de Bourges en 1985, il sort un premier single en 1986 puis un album produit par Radio France en 1987. Grace à leur frontman, une dénommée Badou Ortega, ils jouissent d'une sérieuse réputation en live. Ils tournent d'ailleurs beaucoup : l'Elysée Montmartre, l'Ubu, le Bikini, passent en première partie des Sugarcubes,  Legendary Pink Dots, Xymox... Etc. Ils jouent aussi à l'étranger : Espagne, Autriche... Etc. La mort d'un des musiciens stoppe l'aventure en 1990. En 2009 sort une compil' du groupe et Badou Ortega a également œuvré dans un duo appelé Julie Constantine (qui semble être encore en activité). Voici la face A de leur single, un très bon tître new-wave...

Petit Bout De Bois

2e tître extrait de la face A du premier single de Pegrou, voici "Petit Bout De Bois". Ce morceau punk est précédé d'un petit instrumental qui peut laisser suggérer que ces Pegrou jouent beaucoup mieux qu'ils en ont l'air... Intéressant !

Off 7

Autre extrait de la compilation"10 de Bordeaux", voici Off 7. Le nom est-il une référence à la technique d'impression ? Peut-être... A noter, la présence de Thierry Devisme à la guitare qui œuvrera une décennie plus tard dans les Nowhere Men... Pas plus connu que ces Off 7. Quoi qu'il en soit, les Off 7 ont également sorti un single auto-produit en 1988.  On est sur de la new-wave gentillette...

David Rosane dans le studio

Lorsque j'ai supplié, il y a presque 15 ans, David Rosane de retourner en studio (David avait arrêté la musique)... Il s'est d'abord fait un peu prié et puis, il a finalement accepté. Je me suis transformé en producteur et, très vite, des séances ont été bookées chez nos copains de Basement. Malgré de nombreuses versions, David ne semblait pas tout à fait content de ce qu'il enregistrait. Du coup, rien n'est sorti et une rencontre plus loin, il se lançait dans l'aventure Neon Campfire ! Avec Neon Campfire, il a pu finaliser les chansons qu'il avait "esquissé" en studio. Voici un petit souvenir photographique d'une de ces sessions chez Basement.






Le slow qui tue

 Ah... Elleen Keen ... Mon plaisir coupable avec encore une fois une tentative de slow de l'été (inclus la guitare qui tue). Elleen est une bonne amie et je suis donc prêt à tout lui passer même un accent anglais définitivement made in France. Dans ce "We'll Meet Again" certains accents gospel sont à noter donnant à l'ensemble une touche presque originale... Mais c'est juste "presque".

Pegrou

J'ai déjà publié une version live de "Diable Elle Tricote" de Pegrou (on pourra la réécouter ici-même). J'ai d'ailleurs trouvé ça plutôt pas mal, du coup, je me suis procuré leur premier single 4 tîtres sorti en 1987. On est sur du punk français "rigolo". Pour être tout à fait honnête, à l'époque, je détestais cette approche (comme le ska français qui sautille de Marcel et son Orchestre).  Mais bon, en vieillisant, on se ramollit un peu. Seul défaut... la voix sous-mixée qui ne facilite pas la compréhension des paroles qui doivent être super drôles... Ou pas !

Les Bérus

J'ai retrouvé, il y a peu, ce live des Béruriers Noirs qui est en fait une compilation de deux lives du groupe (datant de 1983) accompagné d'enregistrements en studio. A noter qu'il s'agit de leur première sortie officielle, bien avant leur premier album (qui sortira l'année suivante). Le son est plutôt bon même si c'est un poil minimal !

Not Your Animal pour équilibrer votre 6e chakra

« Je suis ta chatte, 
tu es mon chien 

Et de la tête aux fesses,  
je te donne des caresses 
Monde animal 

Tu es mon animal. »
 
Lili Olimao




J’ai toujours eu envie de commencer un article par « voici l’album de la maturité… ». Je commence donc cette chronique par… Pour Not Your animal, voici l’album de la maturité. D’accord, c’est purement déclaratif d’autant que Not Your Animal sort - seulement - son 2e « opus » et ne jouit pas encore de la notoriété qu’il mérite. Autre problème (peut-être), cet album n’a pas de nom. Quand Not Your Animal aura atteint, d’ici peu, une reconnaissance méritée, on devra donc dire… « Tu sais le 2e Not Your’ » Pour être « cool » on raccourcira leur blaze. « Oui, tu sais... L'album avec les yeux ».

En parlant de notoriété… J’assistais à un concert, l’autre jour, d’un groupe anglo-saxon jouissant d’une solide réputation dans le milieu des passionnés, quand, au détour d’un pont musical (avec option joli solo), je me suis dit pourquoi Not Your Animal n’est pas là, devant moi, à la place de cette formation (certes de qualité mais pas plus méritante qu’une autre). Nous étions confortablement assis et masqués dans une grande salle parisienne. Pourquoi ? Et bien David, le chanteur de ces Not Your Animal m’a soufflé un début de réponse. Peut-être qu’aujourd’hui l’offre musicale est bien trop large par rapport à un public de plus en plus restreint tant en nombre qu’en moyens financiers. Il est donc possible de passer à côté d’un groupe comme Not Your Animal, à coup sûr noyé dans la masse des 35 000 nouveaux morceaux publiés quotidiennement. Bien sûr, ça me semble profondément injuste et presque dommageable. D’aucun ajouteront que l’ennui des confinements à répétition à également exacerbé la production musicale. Donc précisons : Voici le nouveau Not Your Animal, l’album de la maturité et ça serait dommage de passer à côté. Pour éviter cet écueil, je vous invite à chaudement recommander les Not Your’ à votre « 1er cercle » (parmi les 3 identifiés) comme décrit par les spécialistes des réseaux sociaux. Être viral ou ne pas être.

Not Your Animal n’a pas 20 longues années de carrière derrière eux. Pourtant, chacune de leurs chansons est magnifiquement écrite et interprétée comme seule l’expérience peut le permettre. Ces gars connaissent leur affaire. Tout est magnifiquement joué, enregistré, mixé et produit, créant un écrin pour les plus précieuses chansons de David Rosane, mon filleul adoré. Si par le passé, j’ai prophétisé que « David Rosane ne sera jamais une pop star. » A l’écoute de cet album sans nom (mais avec un œil comme leitmotiv), je me suis – peut-être – trompé ! Déjà, David est notre star « personnelle » que nous chérissons dans un même groupe d’amis comme un secret d’initiés. Un peu comme ce millésime mis en bouteille par un lointain cousin vigneron et que l’on sort à chaque grande occasion familiale. D’ailleurs, dans mes playlists, tourne un grand nombre de ses chansons (d’hier et d’aujourd’hui) mélangées au milieu des plus grands (Liberace, Hughes Auffray, Joe Dassin ou Elvis). C’est un signe. Un bonheur musical et personnel sans cesse renouvelé. Un luxe littéralement hors de prix. Au-delà de ce succès amical de proximité, tout est là pour que le succès de Not Your Animal soit aussi global et massif : le son, les chansons, le look et même le visuel. Donc, succès il y aura… Car je le veux. Et tant pis si on n’a pas à faire à des « spring chickens » c’est encore plus beau, plus authentique.

Vous l’avez compris, je connais David depuis très longtemps et j'ai adoré voir vieillir « l’animal » (pas le vôtre mais bien le mien). J’ai adoré le voir endosser tous les rôles que la vie lui a confié. Toujours avec classe et humanité. Comme celui de père ou celui de l’entrepreneur, par exemple. Et bien avant, d’autres beaucoup plus intimes que je tairais ici pour ne pas rentrer dans la sphère du privé. C’est avec cette matière vivante, celle du vécu, qu’il écrit et qu’il chante. Ça s’entend… Jusqu’à l’ironie feinte dans certains de ses passages parlés (quand ils existent) ... Reste, pour moi, une question qui me hante depuis un moment quant à l’opportunité pour un David de jouer en groupe. Pardon, camarades de Not Your Animal. Car enfin, ici tout est du David pur jus. (Not Your Animal ou pas Not Your Animal). Virtuosité ou non. Même accompagné par un bagad (d’Ille-et-Vilaine) ses chansons sonneraient comme du David. Là encore, après de longues discussions alcoolisées, mes amis m’ont soufflé un début de réponse… Sans le collectif d’un Not Your Animal pas d’énergie… Et donc pas de David. Car David existe aussi musicalement par cette énergie transmise par le groupe, J’allais dire par « le gang » ou par « le pack ». J’en - conclus - aussi qu’il aurait sans doute fait un merveilleux chef de groupe dans les forces spéciales. Mais là, je spécule. Si David s’est débarrassé ici de l’accessoire et d’un certain maniérisme (je compose à la façon de) pour écrire ces nouvelles chansons, il n’a pas renoncé à la classique aventure rock and rollienne. Celle du groupe, concept que l’on doit aux indéboulonnables Beatles (dans son expression contemporaine). Le groupe de rock a été spécialement pensé pour une population tout juste sortie de l’adolescence prête à se foutre sur la gueule à la moindre poussée d’hormones… David n’en n’est plus là - bien sûr - mais c’est bien ce qu’il le fait encore vibrer. Comme cette sensation physique (unique et intense) du premier accord plaqué sur une Gibson Les Paul au tout début du concert. L’énergie du collectif donc mais pas n’importe laquelle. Celle du rock and roll. Celle qui nous faisait tant rire chez des Johnny Hallyday ou des Dick Rivers. Ce coup-ci, rock and roll ou pas, ses camarades de jeu sont réellement au niveau de son talent de compositeur et d’interprète : « Ces gars-là, ils sont terribles ! ». Pour un résultat au combien cohérent bien qu’un peu rétro (qu’ils me pardonnent encore) car le concept d’album a disparu avec la généralisation du streaming. Aujourd’hui on est sur du « snacking » de contenus sur les réseaux sociaux comme sur les plateformes musicales ! Sortir un LP, même en vinyle, à l’heure du single vainqueur souligne une volonté de raconter et de détailler le propos. Pour autant, il n'y a pas de remplissages, ni de temps morts dans ces 10 chansons. Peut-être (aussi) avons-nous juste vieilli et finalement « on s’en branle de ce qui se fait ou pas ». L’important, c’est ce que l’on veut. Et voici ce que veulent les Not Your Animal, ce bel album avec un œil dessus.

Pourtant, rien de complétement nouveau au royaume musical de David et de Not Your Animal… Si ce n’est ce son contemporain louchant parfois vers un néo-psychédélisme comme on l’aime (à grands coups de cœurs et de mélodies qui vont bien). Pas de sitar ou de tabla version hindouiste, non plus. Faut pas déconner, l’Animal vient du punk. Quand j’annonçais qu’il faisait « œuvre » dans mon précédent article je ne m’étais pas trompé. Ce second opus de Not Your Animal le confirme (une fois de plus). David, chanson après chanson, construit un ensemble cohérent autour d’un fil rouge mélodique et thématique qui devrait sauter aux oreilles de celui qui  - un jour - écoutera l’intégrale Rosane… De Seaton à Not Your Animal dans un avenir que je souhaite le plus lointain possible. Les intégrales annoncent souvent une fin prochaine. David n’en est qu’au début. Je soulignerai au passage, la beauté de ces chœurs, magnifiquement mixés et réalisés avec amour (à n’en pas douter) par la compagne du dit David.

La dernière fois que j’avais pris la plume pour parler d’un projet musical de David, c’était pour parler de ses Gardiens de Zoo. Depuis, l’état sauvage a repris le dessus libérant l’énergie de cet animal, un groupe de rock dont le nom commence par une négation. Comme pour signifier que le règne animal n’appartient à personne. « Je ne suis pas ton animal, salope » (et vice versa). Bref, je ne suis pas à vendre… Même à celui qui m’écoute. Un peu d’intégrité ne peut pas nuire. Pour autant, les Not Your Animal ne distribuent pas les tracts à la sortie de l’usine. J’aime aussi David pour ça. Pour ce propos que l’on retrouve dans toutes ses productions. Rien de trop extrême non plus dans ce long, rien de « faux » ni de distordu, juste de la très bonne pop parfois soutenue, souvent tubesque. Parfois les deux. Et c’est bien.

Ce coup-ci, également, Not Your Animal a mis toutes les chances de son côté en faisant travailler visuellement celui que j’ai toujours considéré comme un « grand » du graphisme, le camarade Guillaume B.  Il a su créer cet œil que j’imagine aisément être le 3e. Ce 3e œil correspond au 6e chakra. Celui qui est l’archétype du « sage » puisque (musicalement) ici, tout est équilibré à la perfection. Son approche moderniste débarrassée des tics branchés donne une assise à l’ensemble qui est également remarquable ! On dirait déjà un classique.

Alors, allez-y car tout est là… Not Your Animal, simple, beau et efficace ! et comme disait Bouddha « Avec nos pensées, nous créons le monde. » et le Monde créé par Not Your Animal est magnifique.

Pour plus d'informations, c'est ici !




Rat Race

J'ai déjà publié ce tître des Monkey Business... Sauf que la vitesse n'était pas la bonne. J'ai donc retravaillé le son et la vitesse pour un résultat assez moyen bien que plus réaliste. Dommage que je n'ai pas trouvé d'autre source un peu plus qualitative car j'aimais bien cette chanson. D'autant que je crois me souvenir avoir apporté l'idée de base.

Le 1er single des Marine Girls

 Ici, on pourra télécharger en Mp3 le 1er single des Marine Girls sorti en 1981.



The Lure Of The Rockpools

Comme d'hab' qui dit Face A, dit Face  B. Voici le flip side  du single des Marine Girls sorti en 1981.

Marine Girls

Je me souviens de la première fois où j'ai écouté ce groupe de filles originaire de Hatfield. Ces Marine Girls étaient sur une compilation Cherry Red au début des années 80 et nous étions dans une boutique de disques d'occasion qui s'appelait la Seconde Main. J'étais amis avec les tauliers et j'y passais la plupart de mon temps libre. Bien sûr je connaissais Tracey Thorn qui venait de se lancer dans l'aventure d'Everything But The Girl (avec Ben Watt). A cette époque le duo ne donnait pas dans l'électro de qualité mais plutôt dans une pop accoustique jazzy et minimale. Bref, ces Marine Girls me rappelaient la fragilité pop des Young Marble Giants mais avec une approche un poil plus classique. Il était très difficile de trouver, à l'époque, un de leur trois albums. Bref, voici la face A de leur premier single sorti en 1981.

Zoom de Bordeaux

Voici extrait de la compilation "10 de Bordeaux" Zoom qui ne brille ni par son originalité ni par la qualité de sa mélodie. Voici "Recommence Tout" qui ressemble au pire de la variété que l'on pouvait produire à cette époque. Bien évidemment, je n'ai rien trouvé sur cette formation et c'est tant mieux...

Art 314 dans El Reactor

Trouvé dans le fanzine EL REACTOR (de Tours) n°4 datant d'Octobre 1986, voici un petit article sur Art 314.

Art 314

L'article 314 est un article du code civil sur la filiation mais c'est aussi un groupe de Bordeaux très influencé par le pub rock et plus particulièrement le rythm'n' blues de Dr Feelgood. A tel point que sur cet album datant de 1986, c'est Lee Brilleaux, le chanteur du dit Dr Feelgood qui produit. Incroyable... Que s'est-il passé entre ce groupe de quasi inconnus et la star anglaise ? Sans doute un coup de foudre. Art 314 semble avoir existé de 1979 à 1999. Voici un premier court extrait !

Jonyv's et le MC Big Band

J'ai retrouvé dans mes archives une très jolie photo du camarade Jonyv's (Fricotins, Monkey Business et surtout Nouveaux Monstres, Jean_Marc) au sax baryton lors d'une séance de photo pour la réalisation de la pochette du disque du MC Big Band. Une photo qui a presque 20 ans. On pourra écouter le MC Big Band ici-même !



Cérémonies dans La Revue Thésaurus

Quand Claude Picard m'a proposé d'écrire pour son fanzine, j'ai, bien sûr, tout de suite accepté. D'autant que j'avais carte blanche tant sur la thématique que sur le format. Il était temps pour moi de replonger dans l'aventure Cérémonies et d'en dérouler la chronologie (malgré la distance et les souvenirs flous). C'est pour Cérémonies - aussi - que je me suis lancé dans l'aventure de ce blog avec pour ambition de rendre hommage à ces initiatives musicales oubliées. J'ai donc contacté Franck War (chanteur du groupe)... Pour parler du bon vieux temps... Et si j'ai du mal à me souvenir, je crois que c'est pire pour lui qui est passé à autre chose depuis bien longtemps. Tant mieux... Pour ma part, je pensais pouvoir revenir sur nos années 80 sans nostalgie. Mais, à force, j'avoue que le plongeon dans le passé me fatigue et m'empêche parfois de me projeter dans le Futur. Quoiqu'il en soit, l'écriture de ce long texte m'a pris pas mal de temps et c'est avec une certaine joie que j'ai découvert la chose imprimée et distribuée. En l'écrivant, je me suis rappelé de cette chanson de Willie Nelson qui parle de "ses années de formation" dans le circuit country. Ce "Me and Paul" je l'ai beaucoup écouté avec John (mon beau-frère) alors que nous traversions les USA en voiture. J'ai longtemps médité sur ces paroles, me demandant qui était ce Paul et constatant que de la new-wave-punk et la country "outlaw" sont assez proches (dans la philosophie). C'est donc par une citation extraite de cette chanson que commence mon article qui documente cette, finalement, très belle histoire. Ma femme me faisait remarquer que seul Franck s'en est sorti presque indemne (et moi aussi d'une certaine façon). J'ai évité certaines anecdotes scabreuses qui méritent d'être oubliées, d'autres me sont revenues (et j'ai bien rigolé en y repensant). Bref, achetez La Revue Thésaurus N°1 ... Pour moi, mais aussi pour le single des Lou's et tous ces articles essentiels autour du punk, du rock et de la culture Pop ! Je travaille déjà sur un 2e article qui est quasiment une suite puisque c'est de ma "carrière" de musicien dont il s'agira. Cette revue est disponible chez Parallèles, Gibert Musique et toutes les bonnes crémeries ainsi que sur le site web de Claude. 


Le 1er single de New Buildings

Ici on pourra télécharger en Mp3 le 1er single 3 tîtres du groupe catalan New Buildings sorti en 1983.

Longues Avenues

Dernier extrait du premier single de New Buildings, voici "Longues Avenues". Un tître qui sonne très Siouxsie !

Le maxi de Gamine

Ici on pourra télécharger le maxi 3 tîttres "Harley Davidson" de Gamine sorti en 1984 sur le label Surfin' Bird.



Bleu Pâle

Deuxième tître de Gamine présent sur la face b du maxi "Harley Davidson" sorti en 1984, voici le très enlevé "Bleu Pâle". Cette chanson est typique de la formation bordelaise !

Le Surfin' Winter E.P. des Fizzbombs

 Ici on pourra télécharger en Mp3 le "Surfin' Winter E.P." des Fizzbombs sorti en 1988 !

New Buildings dans New Wave

Trouvé dans le N°26 de New Wave (Octobre 1984) voici un petit article qui m'a donné pas mal d'infos sur le groupe ! 


 


Humo

2e extrait du premier single de New Buildings avec une basse à la Joy Division/New Order comme on les aime !

Blue Summer

Dernier extrait du génial maxi des Fizzbombs anglais : soniques et surf ! Le download devrait suivre bientôt !

New Buildings

Voici le 1er titre d'un single autoproduit des New Buildings sorti en 1983. Le disque a été pressé en Espagne et le groupe est catalan même si leur chanteuse Jeannette Porter chante en plusieurs langues (dont le français). Il semblerait que le groupe a pas mal tourné, surtout en Espagne mais qu'il ai joué pour un concert privé au Parking 2000 dont j'ai déjà beaucoup parlé. Le groupe a sorti 3 singles et un album live entre 1983 et 1988. Après, on perd leur trace. Deux des musiciens ont œuvré  plus tard pour Pascal Comelade, ce qui est plutôt bon signe... J'aime beaucoup leur new-wave typique de ces années-là.

Un bout d'Etc's

J'ai retrouvé ce bout de bœuf avec les Etc's... La formation entre les Ficotins et les Monkey Business. Et j'imagine que c'est moi qui joue du synthé !

Elleen lyrique

Alors là, on vise le slow de l'été en mode FM... Quelque part entre Céline Dion et la musique du dernier blockbuster américain. Avec un je ne sais quoi qui sonne "Broadway" des années 80. Trop fort.  Merci Elleen Keen !

The Jazz Butcher

Les Jazz Butcher est un groupe originaire de Bristol formé par Pat Fish et Max Eider en 1983. En 2000, le groupe s'arrête puis reprend du service en 2012. En plus d'une discographie plutôt fournie, la formation a eu d'incessants changements de personnel et a compté dans son line-up deux anciens Bauhaus : David J. et Kevin Askins. Si les Jazz Butcher n'ont jamais eu de vrais grands succès, ils incarnent à la perfection un certain esprit indie de ces années-là : qualité, bonnes références et son impeccable. J'ai trouvé cette reprise live de John Cale (extraite d'"Helen Of Troy") sur une compilation d'Abstract magazine sortie en 1985.

Gamine, face B

Voici un des 2 morceaux présents sur la Face B du maxi de Gamine "Harley Davidson" sorti en 1984 sur le label Surfin' Bird. Ce "Paris Paris" sonne un peu rockabilly avec son rythme "typique"... On regrettera que la voix soit un peu sous-mixée ce qui ne facilite pas la compréhension des paroles... Mais bon, cette chanson sonne comme du très bon Gamine !

The Fleshtones

Il ma fallait, à tous prix, parler des Fleshtones dans ces colonnes. Le groupe est apparu dans les années 80 sur le même label que les Cramps et a remis un certain rock sixties à la mode. Quand je parle d'un certain rock, je veux bien sûr parler du "Frat Rock" dont la vocation première est de faire la fête (avec les gars de la "Fraternity", une notion que l'on ne connaît pas en France). Je me souviens très bien de leur concert au Palace (le 7 Novembre 1983). Comme tous ceux qui y étaient car leur set s'est terminé dans la rue, en mini-émeute. Heureusement, je me suis barré avant que la police n'arrive. Depuis, le groupe a continué d'exister - principalement en France - et de sortir des albums plus ou moins essentiels. Les Fleshtones sont, en tous cas, restés fidèles à leur esprit et à leur vocation première. J'ai trouvé ce titre enregistré en live sur une compilation ("Start Swimming") sortie en 1981 sur la branche américaine du label Stiff Records. Les Fleshtones y présentent deux chansons au côté des Bush Tetras, Raybeat, Db's... Etc.

Grigny Rock Pour La Paix

 Ici, on pourra télécharger en Mp3, le single 4 tîtres "Grigny Rock Pour La Paix".



Selfish de Say No

Ici on pourra télécharger en Mp3, le très bon album autoproduit de Say No "Selfish", réalisé en 2013 et qui n'a pas été tellement diffusé (du fait de la séparation prématurée du groupe). Dommage, j'espère, avec cette publication, lui donner une seconde vie !



Lucky Strike

4e et dernier extrait du single 4 titres "Grigny Rock Pour La Paix", voici Lucky Strike ! Ce "Le Jour Fou" sonne très new wave, comme on faisait à l'époque. Lucky Strike semble avoir sorti un single autoproduit enregistré au studio Val d'Orge (avec Jean Taxi comme pour la première maquette des Monkey Business) avec en face B une reprise d'un classique en français d'Eddie Cochran. Etrange, ça ne cadre pas avec l'ambiance de cette chanson !

The Band

Dernier extrait de l'album autoproduit de Say No, voici "The Band". Qui est en fait une chanson déjà présente sur le single de Manchester, un précédent projet de Leslie et Yannick (on pourra la réécouter ici-même et comparer). L'album en Mp3 devrait bientôt être disponible au téléchargement !

Test Pilot

Voici un nouvel extrait du ep 5 tîtres des Fizzbombs, savant mélange entre harmonies surf et gros son à la Jesus & Marie Chain !

A quoi ressemblaient Silmarils And The Big Noses ?

Trouvée dans le Parisien, voici une photo de Silmarils And The Big Noses prise en 1988 à la fête du Lycée Georges-Brassens de Courcouronnes.

Silmarils And The Big Noses

3e extrait du single 4 tîtres "Grigny Rock Pour La Paix"... Voici un groupe avec un nom plutôt étrange Silmarils And The Big Noses. Ce "Demain Peut-Être"sonne comme de la variété rock pas géniale et dure plus de 8 minutes... C'est dire, si ils ont des choses importantes à dire ! Sous le nom de Silmarils, ils connaîtrons - finalement - un succès national dans les années 90 avec des tîtres comme "Va Y Avoir Du Sport" et un rock lorgnant vers la fusion !

Real Atletico

 Ici, on pourra télécharger en Mp3 l'album "Trafic D'influenza" de Real Atletico sorti en 1994.

Surf Punks

J'ai découvert les Surf Punks au début des années 80 lors d'un voyage linguistique à Los Angeles. Le camarade Leroy (que j'ai rencontré lors de ce séjour) m'a fait découvrir les bonnes adresses rock et punk du moment... Madame Wong's, Rhino Records... Etc. et il m'a également fait découvrir les dernières nouveautés rock dont ces Surf Punks. En réalité, ils n'ont de punk que le nom et n'ont jamais eu de réelle reconnaissance au delà de Los Angeles. Leur musique est finalement assez empruntée... Une sorte de rock fm un peu musclé. Toute leur originalité réside dans le fait qu'ils utilisent l'argot des surfeurs dans leurs paroles. Une langue plutôt fleurie que les non-initiés ne peuvent pas comprendre. Le tître que j'ai choisi est extrait de leur premier lp (1979) et se retrouvera sur l'album sorti par Epic, un an plus tard (que j'ai acheté lors de sa sortie). De mémoire les "Dummies" sont ceux qui ne font pas de surf... C'est à dire quasi tout le monde !

Une plaquette pour les Twin Studios


J'ai retrouvé dans mes archives cette plaquette réalisée pour les Twin Studios. Situé à la sorte du périph' porte de la Muette à Paris, le studio était installé dans un ancien bunker allemand datant de la seconde guerre mondiale. La crème du rap français comme Doc Gyneco, les Rolling Stones, les Wampas, Dolly ou les Têtes Raides y ont enregistré (comme les Nouveaux Monstres) ! Depuis, le studio a changé de nom et de propriétaire !









Un dernier Real Atletico

Voici "Down The S" de Real Atletico... Très bon morceau, ultra consistant tant au niveau de la composition que l'instrumentation. Manque - peut-être- une petite accroche mélodique... Quoi que ! Un dernier tître avant la publication de l'album à télécharger en Mp3 !

I've Got You

Ce coup-ci la copine Elleen Keen (aka Emma R.) se lance dans un registre funky à la Prince/Michael Jackson avec - notamment- une guitare comme on les aime (avec la disto fm et la réverb' qui va bien). La même chose en français aurait été 100 000 fois plus convaincant ! Dommage...

Le Diable En Personne

Ce coup-ci nos Chacals de Béthune adorés (featuring Fred Chichin)  reprennent le standard de Johnny Kidd adapté par les Fantômes. "Le Diable  En Personne" sera également repris par Marie-France et Bijou sur son magnifique album "39 de Fièvre" !

Mona Lisa

Extrait du single 4 tîtres "Grigny Rock Pour La Paix", voici Mona Lisa. S'agit du groupe progressif français comme le suggère Discogs ? Je ne le pense pas puisque c'est une fille qui chante et qu'il n'y a jamais eu de chanteuse chez Mona Lisa. De plus, ce Mona Lisa là donne dans le genre reggae rock qu'affectionnait Valérie Lagrange alors en couple avec un des Ruts DC. Enfin, le groupe progressif n'a rien sorti dans les années 80 !

Rachel Rachel dans Libération

J'ai trouvé cette coupure de presse sur le Facebook de Rachel Ortas (Aka Rachel Rachel). Je ne savais pas mais la dite Rachel a joué dans un film sorti en 1983 "Faux Fuyants" réalisé par Alain Bergala (journaliste de cinéma, spécialiste de Godard... Ouille). C'est sans doute pour cela qu'elle était à Cannes cette année-là.



Bec de Poule

 Ici on pourra télécharger en Mp3, l'album auto-produit de François Alysse et Sylvain Mazzola.



Je vole

Dans tout bon disque de variété, il faut un slow qui fasse pleurer. Ce "I'm Flying" d'Elleen Keen rentre exactement dans cette catégorie. A tel point qu'il pourrait être une sorte d'archétype du genre. Je regrette juste qu'Elleen (aka ma copien Emma) n'est pas fait une version française de ce tube de l'été. Elle met, en tous cas, toute l'énergie possible dans son interprétation... et ça s'entend !

Ready

Encore un très bon tître de Say No... Voici le très dynamique "Ready" dont la seule faiblesse et l'anglais un peu approximatif du chanteur.

Grigny Rock Pour La Paix

Pas beaucoup d'information sur ce maxi 45 Tours 4 tîtres sans doute édité par la ville de Grigny (sans doute la ville du 91, pas celle du 69). Ce maxi regroupe 4 groupes dont Kolerat (4 groupes de Grigny justement) ! Ce groupe plutôt orienté punk a existé de 1983 à 1988.

Choci Loni

J'ai déjà publié 2 tîtres des Young Marble Giants, un en concert et la démo de "Choci Loni" (présent sur leur seul et génial album Colossal Youth). On pourra ré-écouter l'ensemble ici-même. Ce coup-ci, c'est un version live de Choci Loni que je vous propose !

King Size

King Size est un power trio originaire de Beauvais qui a œuvré entre 1984 et 2007. Ils jouaient un rock qualité France pas très loin des Dogs. Si je connais le nom, j'avoue n'avoir jamais vraiment écouté même si leur discographie comprend plus d'une douzaine de références ! Je les ai peut-être vu en concert au Fahrenheit à Issy-les-Moulineaux... Mais si c'est le cas, je n'en garde aucun souvenir. Voici un titre rare du groupe qui n'apparaît pas dans leur discographie !

Wooder Head

2e extrait de l'album auto-produit d'Elleen Keen aka ma copine Emma R. Ce coup-ci, voici le très moody "Wooder Head". J'adore la batterie qui est franchement réussie... Le chant en anglais (et la mélodie de voix) , par contre, ne met pas en valeur les paroles même si (et d'après Emma) la seconde voix est assurée par Carole Frederiks qui n'avait pas encore cartonné en trio avec Jean-Jacques Goldman et Michael Jones. Je vais peut-être sampler ce morceau avec mon groupe Jean_Marc...

Le 45 Tours de Crise de Nerf

Ici, on pourra télécharger en Mp3, le 45 Tours de Crise de Nerf sorti en 1985 (en vynil rouge... Classe).



Hey Pony

Autre twisterie des Chacals de Béthune feat. Fred Chichin, voici le méga tube "Hey Pony" repris en son temps pas les Chaussettes, les Chats et Johnny mais qui, à l'origine, est un tube de Chubby Checker !

Crise de Nerf, la face B

Voici l'autre côté du single de 1985 au titre plutôt mignon et sympatoch' ! Autre étrangeté, cette façon funky  de "slapper" la basse qui était tellement à la mode à l'époque (Merci Heaven 17).

Nouveaux Monstres versus Prince Buster

Voici un morceau qui était prévu pour le premier album des Nouveaux Monstres mais que nous avons finalement abandonné. C'est un peu le problème d'avoir une rytmique électro, c'est qu'il est compliqué de faire groover à la jamaïcaine. On le sent bien, cette reprise de Prince Buster sonne affreusement raide et plate.

Crise de Nerf (de retour)

J'avais adoré le morceau de Crise de Nerf, présent sur la compilation Repérages 84 que l'on pourra écouter ici-même. Je me suis donc procuré leur single sorti en 1985. Single qui n'a finalement pas grand chose à voir. Déjà le packaging est plutôt classy et haut de gamme (un vynil rouge !!!) tandis que le contenu est plutôt expérimental mais dans le bon sens du terme. En tous cas, celui qui me parle. Voici la face A :"Les "Mr. Muscle". Le groupe est toujours en activité et a sorti un album en 2012. Pour plus d'infos, rendez-vous sur le site du camarade Claude Picard : http://www.45vinylvidivici.net. Crise de Nerf est d'ailleurs présent sur le dernier volume de Thésaurus sorti sur le label de Claude avec "Rock A La Télé" aux côtés de Panik LTDC (une petite contribution personnelle puisque j'ai mis en contact Christian Panik avec le dit Claude Picard).

Elleen Keen

Beaucoup de E pour un nom de star, voici Elleen Keen ! Derrière ce nom se cache ma copine Emmanuelle R. qui en 1997  enregistrait un album complet de ses compositions. Elle joue quasiment de presque tous les instruments et bien sûr assure le chant. Que dire ? On est sur un registre pop classique... Voir un peu trop classique à la limite du cliché ! Mais tellement touchant de l'entendre chanter de tout son cœur... J'ai déjà parlé d'Emma dans ces colonnes notamment pour son travail de batteuse derrière Lio.

Les Paresseux

En direct de Levallois-Perret voici les très néo-sixties Paresseux qui chantent en Espagnol. J'ai essayé de retrouver la trace de ce combo qui n'a sorti que deux tîtres sur deux compilations dans les années 80... Et j'ai trouvé la trace d'un groupe pour animer soirées et mariages, à Levallois, qui s'appelle les Paresseux. La coïncidence est troublante...

Souvenirs d'un concert des Neon Campfire

Voici quelques photos "souvenirs" de Neon Campfire feat. David Rosane (avec un chapeau... hum) live à la Gouttière (dans le 11e) sans doute en 2011! On y reconnaît également Lucie et Cécile !








Le 45 tours de Cerbère

 Ici on pourra télécharger en Mp3, le single "Mangue Amère" de Cerbère (de Nancy) sorti en 1981.



Les Chacals versus Les Chats

Extrait du 25 cm des Chacals de Béthune (feat. Fred Chichin) voici une reprise des Chats Sauvages... Le classique "C'est Pas Sérieux" adapté d'un succès du très british Cliff Richard avec les Shadows ! 

Cerbère (suite et fin)

 Voici le 3e et dernier tître extrait du single de Cerbère de Nancy, sorti en 1981.

Uk Subs

Du punk à la new-wave, il n'y avait qu'un pas (et inversement). J'ai également beaucoup écouté du punk dans les années 80 et particulièrement les UK Subs. Formé en 1976, ils sortent en 79 ce qui - à mon humble avis - est un chef d'œuvre du genre : Another Kind Of Blue. Le groupe est toujours en activité et a publié depuis plus d'une vingtaine d'albums. Voici une rareté live extraite d'une compilation datant de 1978 "Farewell to the Roxy" et qui se retrouve également en version studio dans le dit "Another Kind Of Blue".

L'album de Mr. Kuriakin

Ici on pourra télécharger en Mp3 l'album "Demain Je Vole" de Mr. Kuriakin, le groupe de Paco Rodriguez, sorti en 1993 ! 



Hommage

Voici le 2e extrait du single de Cerbère sorti en 1981. On est toujours dans le même registre avec, ce coup-ci, une utilisation presque abusive d'un flanger de marque Boss (comme on adorait à l'époque) !

Cerbère

En direct de Nancy, voici Cerbère et son single autoproduit sorti en 1981 sur Punk Record. Est-ce donc du punk ? Non bien sûr, on est dans un registre proche d'Edith Nylon et d'une certaine idée typiquement française de la new-wave ! C'est un peu mal foutu, faux et approximatif avec une voix, comme il se doit, sous-mixée. C'est peut-être pour cela que ça sonne si bien.

Une démo de Daniel Darc

Trouvée sur YouTube, voici la démo de "Je Me Souviens, Je Me Rappelle" extrait de l'album "Crèvecœur" de Daniel Darc sorti en 2004 et qui marque le retour aux affaires du junkie céleste.

Panik LTDC dans Cacabeurk

 J'ai trouvé ce petit article sur Panik LTDC dans le fanzine Cacabeurk (N°2 - Octobre 1985).




Real Atletico, encore

Voici une autre sélection extraite de l'unique album de Real Atletico, le groupe de Paul Félix sorti après le split de Gamine. Voici "Find Me Another Place In Your Mind".

La Mano Negra versus The Damned

Ce coup-ci, le groupe de Manu Chao reprend le classique punk des Damned "Neat Neat Neat" sorti en 1977 sur Stiff Records.

Surfaround

Nouvel extrait du ep des Fizzbombs, voici le toujours très surf "Surfaround". Une fois de plus, on n'est vraiment pas très loin de Jesus & Marie Chain !

Une dernière compil' pour la route

Voici une ultime compilation de Cérémonies comprenant des raretés et autres bizarreries (deux ou trois reprises bien senties). C'est bien sûr pour les fans (mais aussi pour les autres). On pourra télécharger ici-même cette compilation en Mp3.



Young Marble Giants live

Je suis tombé par hasard sur ce live des Young Marble Giants en Hollande en 1980. Une sorte de miracle pour le fan que je suis de cette formation pop et minimaliste. Voici "Searching For Mister Right" (pour les fans, on pourra ré-écouter également un extrait de leur démo, ici-même).

On y va pour Dactylo Rock ?

Les Chacals de Béthune feat. Fred Chichin s'attaquent au standard des Chaussettes Noires : Dactylo Rock. Parmi tous les standards rock en français, "Dactylo Rock" reste une des plus belles réussites du genre (avec "Twist à St Tropez" des Chats Sauvages).

Grand Prix Rock De Montpellier

 Ici, on pourra télécharger en Mp3 la compilation "Grand Prix Rock De Montpellier" sortie en 1989.

Un tee-shirt pour Yannick

Au début des Monkey Business, nous étions tellement content d'avoir composé la chanson "Paradise" que Yannick m'avait demandé de lui confectionner un visuel pour un tee-shirt. Tee-shirt qui n'a été réalisé qu'en un seul exemplaire. A l'occasion, je le mettrai dans la boutique de produits dérivés ! 

Sous Le Soleil

 Deuxième tître d'Usine Et Sentiments, voici le (aussi) très bon "Sous Le Soleil" !  Dommage que ce groupe n'est pas "percé"... Ils avaient vraiment le truc !

Usine Et Sentiments, l'interview

Voici, extraite de Ga'zine N°4 (Janvier 1987), une interview qui donnera un max d'informations sur Usine Et Sentiments.





Usine Et Sentiments

Dernier groupe extrait de la compilation "Grand Prix Rock De Montpellier" voici les excellents Usine Et Sentiments. Leurs deux tîtres sont vraiment très bons et ressortent du lot. Bien sûr, on n'est pas très loin d'Edith Nylon mais sans la fascination pour les sciences et la technologie. Du coup, je me suis renseigné... Et une petite interview devrait éclairer notre lanterne !

L'anniversaire de Jonyv's

Pour fêter le 35e anniversaire de mon camarade de jeu dans les Nouveaux Monstres et Jean_Marc, nous avions organisé une fête surprise sur la péniche "La Baleine Blanche". J'ai retrouvé l'invitation, il y a peu avec une fausse pochette de disque (sur Abrasif Records !!!).

Continuer Le Jeu

Dernier extrait de l'album sorti en 1993 de Mr. Kuriakin voici un très soul "Continuer Le Jeu". Cet album devrait être bientôt en Mp3 et en téléchargement.

Clermon' The Rock

 Ici on pourra télécharger en Mp3, la compilation "Clermon' The Rock" sortie en 1988.



Cheap After Shave

 2e tître des très "J'm prend au sérieux" Suspenders extrait du Grand Prix Rock de Montpellier voici "Cheap After Shave" plutôt poussif et emprunté.