Seaton, le premier groupe de David Rosane

Je me souviens de mon premier contact avec Seaton. C'était au Gibus, au milieu des années 80 et je me suis dit qu'ils se la jouaient vraiment. Je ne savais pas que David allait devenir un ami proche et que j'allais faire de la musique avec Bob (batteur) ou que Toto (le guitariste) serait systématiquement un problème pour moi. Aujourd'hui, David m'a gentiment confié ces démos et je vais donc pouvoir publier les chansons de ce groupe qui a démarré à Aix-en-Provence et qui a pas mal rayonné dans la région et sur le territoire français. Si à l'époque, je n'avais pas été convaincu par le groupe, je dois avouer qu'il en va autrement aujourd'hui. C'est par l'intermédiaire de Cérémonies que j'ai écouté Seaton. Cérémonies avait une vraie connection avec l'Angleterre tandis que Seaton, bien que faisant parti de la même famille, a un je-ne-sais-quoi d'américain. Sans doute la faute à David. Ce qui est également frappant, c'est d'y retrouver tout ce qui fait David Rosane aujourd'hui. Seaton est une première ébauche, certes un poil maniéré, mais complétement convaincante. Quand David m'a confié ces démos, dont je publie la première aujourd'hui, il m'a fait un signe du style "pas piqué des vers". Qu'il soit rassuré, Seaton a bien vieilli. Je suis donc particuliérement heureux de partager l'œuvre de ce groupe aujourd'hui oublié. La photo qui illustre la vidéo est l'œuvre de Philippe Plas.
 -